Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Marc Morandini sur iTÉLÉ, dézingué dans TPMP : "C'est abject et indécent"

10 photos
Lancer le diaporama
Certains chroniqueurs ne mâchent pas leurs mots...

Malgré une motion de défiance largement votée par les salariés d'iTÉLÉ à l'encontre de leur direction, une tribune de la Société des journalistes (SDJ) dans Le Monde lui demandant de ne pas venir, une guerre ouverte sur Twitter, un nouveau témoin entendu par la justice et une grève reconduite de la rédaction, Jean-Marc Morandini est tout de même à l'antenne de la chaîne d'information depuis lundi 17 octobre.

C'est dans ce contexte que dans Touche pas à mon poste (C8), les chroniqueurs de Cyril Hanouna ont été appelés à donner leur avis sur cette mise en avant sur iTÉLÉ de celui qui a récemment été mis en examen pour corruption de mineur aggravée et placé sous contrôle judiciaire.

Bien entendu, étant en froid avec Jean-Marc Morandini depuis des années, Matthieu Delormeau n'a pas été particulièrement tendre avec celui qui est actuellement visé par plusieurs enquêtes. "Évidemment, il y a la présomption d'innocence, mais il y a aussi les faits établis. Quand bien même il serait totalement innocenté dans un an, il y a les faits. C'est un monsieur qui a produit une série plus ou moins pornographique [Les Faucons, NDLR], qui a fait venir des garçons chez lui, même s'ils étaient peut-être majeurs. C'est important les faits établis, il y a eu des dépositions et ça c'est vrai, il le reconnaît. Et lui ne dit pas qu'il n'a jamais fait venir des garçons chez lui pour leur demander de se masturber nus, il dit juste qu'ils n'étaient pas mineurs ! C'est la seule différence. C'est difficile de voir une personne qui a fait tout ça à l'antenne aujourd'hui sur une chaîne médias, j'ai une vraie pensée pour les victimes qui doivent être affligées."

De façon plus concise, les autres chroniqueurs ont eux aussi livré le fond de leur pensée. "J'aurais attendu que la justice passe", a analysé Valérie Bénaïm. "Si j'avais été lui, je me serais démis de moi-même, je n'aurais pas mis mon employeur dans une position difficile", a réagi Isabelle Morini-Bosc. "On ne parle que de sa présomption d'innocence à lui, on ne parle pas des victimes présumées. Qu'est-ce que ça leur fait de voir Morandini tous les soirs à la télévision ? Je trouve ça juste abject et indécent", a lâché quant à elle Géraldine Maillet avec virulence.

Jean-Marc Morandini reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'à la clôture du dossier pénal.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image