Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Leonardo DiCaprio maudit : Django Unchained et Gatsby ''hors de contrôle''

11 photos
Lancer le diaporama

L'assurance d'une production idyllique est semble-t-il le nouveau luxe de l'industrie hollywoodienne. Attaché à un cinéma respectable, synonyme de machine bien rodée, Leonardo DiCaprio collectionne les cinéastes de renom mais aussi les encombres avec ses deux prochains films très attendus. Gatsby le Magnifique de Baz Luhrman et Django Unchained de Quentin Tarantino cumulent ainsi les problèmes en coulisse, alors même que les deux superproductions traversent une post-production laborieuse.

Gatsby le Malheureux

Prévue pour le 25 décembre, la sortie américaine de Gatsby le Magnifique avec Carey Mulligan et Tobey Maguire a été repoussée à l'été 2013. Officiellement, la Warner Bros. expliquait que la 3D demandait un travail colossal pour répondre aux ambitions du réalisateur. Officieusement, les médias notaient que les superproductions se bousculaient dans les salles du mois de décembre, laissant supposer que le studio préférait éviter la concurrence, au risque de perdre la couverture médiatique des Oscars.

Une post-production compliquée qui vire carrément au désastre annoncé depuis que The Herald Sun a révélé que Baz Luhrman souhaitait tourner de nouvelles scènes pour parfaire son film événement. Le studio aurait refusé de financer ces reshoots, laissant la chose en suspens. Aux dernières nouvelles, le cinéaste précisait à Vulture qu'il travaillait sur la musique du film, "et vous pouvez imaginer à quel point je suis impliqué dans la musique elle-même". Reste à savoir s'il décidera de quémander une dizaine de millions supplémentaires d'une quelconque manière, ou s'il se contentera des scènes déjà en boîte.

Mais cette adaptation du classique de Fitzgerald n'est pas un film banal pour Luhrman. Révélé avec Ballroom Dancing (1992), propulsé par Roméo + Juliette (1996) et confirmé dans le carton Moulin Rouge ! (2001), le cinéaste australien accusait un échec retentissant avec son épopée old school Australia (2008). Filmée en 3D, dopée à la musique contemporaine et illuminée par 125 millions de dollars, Gatsby le Magnifique est une entreprise risquée qui, en cas d'échec, aura de lourdes conséquences pour sa carrière.

Django déchaîné

Les rumeurs inquiétantes autour de Django Unchained se multiplient depuis plusieurs semaines, alimentées par les improbables mouvements de casting - les départs de Kevin Costner, Kurt Russell et Joseph Gordon-Levitt, puis le retour de Jonah Hill dans un autre rôle. Le mois dernier, Christoph Waltz déclarait avec le sourire qu'il n'était même pas sûr que le western avec Jamie Foxx soit prêt à temps, sa date de sortie étant elle aussi fixée au 25 décembre : "Le film est un organisme vivant. Et avec Quentin, plus encore qu'avec n'importe qui. (...) Le scénario est un point de départ. Le tournage récolte le matériau pour le montage. Il reste encore six jours de tournage, et le film est supposé sortir le 25 décembre !"

Étalé sur des mois, l'interminable tournage semble être véritablement chaotique selon Anthony LaPaglia. Casté dans un rôle inconnu, il a décidé d'abandonner Tarantino pour tenir ses engagements envers le film indépendant Underground. Conacté par le site australien News.com, il n'a pas mâché ses mots : "La production de Django était simplement hors de contrôle, hors budget, c'était partout. Il fallait que j'abandonne formellement le film. Ils ont recasté le rôle et n'ont toujours pas tourné les scènes. J'aurais pu ne rien dire et traîner. Je pourrais encore le tourner là." Son départ était néanmoins honorable : "Laisser tomber Underground l'aurait mis en danger. Ils ont monté le financement en partie sur Rachel Griffiths et moi. Ils étaient sur le point de tourner et cela aurait créé des problèmes. (...) Les gens sur Django, ils me disaient en gros, 'Laisse juste tomber l'autre film", mais je ne pouvais pas, par respect pour le réalisateur Rob Connolly, par respect pour le scénario, par respect pour mon engagement." Il précise cependant que Tarantino est "brillant" et qu'il est heureux d'avoir pu approcher ce film.

Il y a quelques mois, Gatsby le Magnifique et Django Unchained devaient s'affronter dans les salles obscures dès le 25 décembre, avant d'être de sérieux concurrents lors des Oscars 2013 - notamment pour Leonardo DiCaprio, fortement évoqué comme meilleur acteur. À l'heure actuelle, le film de Baz Luhrman est écarté de la cérémonie hollywoodienne, Tarantino a moins de cinq mois pour boucler la post-production de son western décalé et les deux superproductions sont dans le collimateur des médias. Mauvaise passe donc pour DiCaprio, considéré depuis des années comme le mouton noir des Oscars et visiblement mal parti pour contrer la malédiction. Les plus optimistes miseront peut-être sur The Wolf of Wall Street, sa prochaine collaboration avec un Scorsese sur la pente descendante.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel