Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Meghan Markle et Harry sur leurs gardes : la police appelée chez eux... neuf fois !

Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
19 photos
Ils ont beau tout faire pour échapper aux curieux et aux photographes, le prince Harry et Meghan Markle sont visiblement contraints d'appeler la police de temps en temps. Leur villa de Montecito est pourtant installée sur un large domaine privé, dans un quartier huppé ultra-sécurisé...

Ils ont fui la monarchie dans l'espoir d'une vie de famille plus paisible, loin des tabloïds mais le prince Harry et Meghan Markle ne sont pas si tranquilles dans leur grande villa de Montecito... Comme l'ont rapporté plusieurs médias ce 8 avril 2021, dont le Daily Mail, la police de Santa Barbara a été appelée de chez eux à neuf reprises en l'espace de... neuf mois.

Selon les données obtenues par la PA news agency (grâce aux lois sur la liberté d'information), la police a d'abord été appelée quatre fois au mois de juillet 2020, au moment même où le duc et la duchesse de Sussex ont emménagé dans leur nouvelle maison à 12 millions d'euros. A chaque fois en tout début de matinée, il y a eu une demande formulée par téléphone et quatre appels automatiques déclenchés par une alarme de sécurité. Un autre appel a été relevé au mois d'août, puis au mois de novembre suivant.

Dans l'après-midi du 24 décembre 2020, des officiers ont été appelés chez Meghan Markle et Harry après qu'un homme a tenté de s'introduire chez eux : un Américain originaire de l'Etat d'Ohio, un certain Nickolas Brooks, qui a d'abord été relâché avec un avertissement. Ce même homme s'est rendu une seconde fois chez les Sussex le 26 décembre, en milieu d'après-midi. Il a cette fois-ci été arrêté pour délit d'intrusion, avant d'expliquer qu'il avait agi sous l'influence de drogues. L'alarme de sécurité des Sussex s'est déclenchée pour la dernière fois en pleine nuit, le 16 février dernier.

C'était un choc pour moi

Lors de leur interview vérité avec Oprah Winfrey, diffusée le 7 mars à la télévision américaine, le prince Harry et Meghan Markle ont justement évoqué leur inquiétude quant à leur sécurité, maintenant qu'ils ont quitté la monarchie pour de bon. Dès l'annonce de leur départ, en début d'année 2020, la question du financement de leur sécurité a suscité un débat houleux entre le Royaume-Uni, le Canada (où les Sussex ont transité, entre l'automne 2019 et le mois de mars 2020) et les Etats-Unis, chaque pays refusant de payer pour des personnalités désormais considérées comme "privées".

"Leur explication [du côté de la monarchie, NDLR] est le changement de statut, auquel j'ai répondu, 'Et y a-t-il un changement en ce qui concerne la menace ou le risque ?', avait confié le prince Harry à Oprah Winfrey. Et après de nombreuses semaines d'attente, finalement, j'ai eu confirmation que non, le risque et la menace n'ont pas changé, mais que c'est à cause de notre changement de statut, puisque nous ne serons plus des membres actifs de la famille royale. Je suis né dans cette position. J'ai hérité du risque. C'était donc un choc pour moi." Si le prince Charles a, dans un premier temps, aidé financièrement son fils au début de sa nouvelle vie loin de la Couronne, le duc et la duchesse de Sussex ont rapidement dû prendre en charge leur propre sécurité.

D'abord en s'appuyant sur l'héritage laissé par Diana, les parents du petit Archie (22 mois) ont ensuite assuré leur indépendance financière (et donc leurs frais liés à leur sécurité) en signant de juteux contrats avec Netflix, puis avec Spotify. Plus récemment, le prince Harry a décroché un job (très) bien payé dans une start-up. Pour autant, malgré l'étendue de leur domaine, la grandeur de leur villa californienne installée dans un quartier privé ultra-sécurisé, les Sussex sont visiblement en contact régulier avec la police...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image