Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nevermind de Nirvana, 18 ans après la mort de Kurt Cobain, speedé en 60 secondes

15 photos
Lancer le diaporama
Nevermind de Nirvana version speedy album de 60 secondes par le Koren Ensemble de Daniel Koren, publié le 4 avril 2012

Jeudi 5 avril 2012, 18 ans jour pour jour après la mort de Kurt Cobain, Jim Marshall, "Father of Loud" et père des amplis Marshall, décédait ; ça, c'était une triste coïncidence. Le même jour, le Koren Ensemble, groupe d'artistes produisant des créations dramatiques originales à base de musique, vidéo et humour, publiait son hommage, décalé et savoureux, à l'un des albums les plus importants de l'histoire du rock : Nevermind de Nirvana. Ça, c'était une belle commémoration.

Un mois et demi après avoir étrenné son concept de "Speedy Album" (un album culte revisité intégralement et dans l'ordre de son tracklisting en quelques secondes) avec le Like a Virgin de Madonna, le Koren Ensemble, que nous vous avions présenté en janvier à la faveur de son improbable medley de 15 génériques télé en un clip de deux minutes pastichant les fictions en question, a remis ça.

Les puristes (de Nirvana et du rock) n'apprécieront pas forcément le détournement dramatique, 18 ans après le jour le plus noir de l'histoire du grunge, mais la création, acrobatique, vaut une fois de plus le détour. Smells Like Teen Spirit, In Bloom, Come as You Are, Breed, Lithium, Polly, Territorial Pissings, Drain You, Lounge Act, Stay Away, On a Plain, Something in the Way : les douze titres anthologiques de Nevermind s'enchaînent en une minute pour créer un rocambolesque opéra-comique illustré à nouveau par les "floating heads" de l'azimuté Daniel Koren et de son ensemble, qui accompagnent les créations de la petite troupe depuis leur ballet Look what eleven heads can cause on 11/11/11.

A l'initiative de la première "bandweb-série" de l'histoire du Net, intitulée Dedication, le Koren Ensemble se tient désormais prêt à réaliser le Speedy Album que les internautes choisiront... Aventures à suivre via le site officiel et la page Facebook du Koren Ensemble.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel