Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry en terrain miné : dans les pas de sa mère Diana, 22 ans après

Le prince Harry, à l'instar de sa mère Lady Di en 1997, visite un champ de mines anti-personnelles à Dirico, dont l'élimination est entreprise par l'association Halo Trust (l'association qui enlève les débris laissés par la guerre, en particulier les mines terrestres). Angola, le 27 septembre 2019.
25 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry, à l'instar de sa mère Lady Di en 1997, visite un champ de mines anti-personnelles à Dirico, dont l'élimination est entreprise par l'association Halo Trust (l'association qui enlève les débris laissés par la guerre, en particulier les mines terrestres). Angola, le 27 septembre 2019.
La tournée royale du prince Harry en Afrique prend la forme d'un voyage hommage sur les traces de Diana. De passage en Angola ce vendredi, il a symboliquement reproduit la visite de la princesse de Galles sur un champ de mines antipersonnel en 1997.

Cette étape est sans conteste un temps fort de cette tournée royale africaine. Le 27 septembre 2019 en Angola, le prince Harry a visité un champ de mines antipersonnel partiellement dégagé. L'image du Britannique de 36 ans, marchant seul au milieu d'un étroit chemin, casque de sécurité vissé sur la tête, rappelle – et c'est délibéré – la venue de sa mère Diana dans ce même pays, pour cette même cause, en 1997, quelques mois avant sa mort. Une mise en scène soigneusement préparée afin de souligner l'intarissable engagement de la famille royale contre ces armes.

Tandis que son épouse Meghan Markle et Archie (4 mois) sont restés en Afrique du Sud, le prince Harry a apporté son soutien à l'organisation Halo Trust dont les équipes oeuvrent au déminage de larges zones en Angola. Le terrain sensible visité à Dirico par le duc de Sussex ce matin était autrefois une base d'artillerie pour les forces opposées au gouvernement, qui ont miné cette zone avant de s'en retirer en 2000. Il y a vingt-deux ans, c'était auprès de cette même organisation que la princesse de Galles avait effectué une visite similaire. Mais le décor visible sur les photos iconiques de Diana a depuis bien changé puisque la zone déminée accueille désormais des écoles, des magasins et des habitations. Malgré tout, son fils Harry va symboliquement marcher dans ses pas en allant la visiter plus tard dans la journée.

Jeudi matin, alors qu'il était au Botswana, le prince Harry a confié son émotion de revenir sur le continent africain, auquel il est très attaché depuis la disparition tragique de sa mère le 31 août 1997 : "Je viens ici depuis quinze ans, c'est un sentiment d'évasion, une véritable source d'accomplissement... J'ai rencontré quelques-uns de mes amis les plus proches ici, au fil du temps. Je suis venu ici en 1997 ou 1998, juste après la mort de ma mère, donc c'était un bon endroit pour s'évader de tout ça. Je me sens profondément connecté à cet endroit et à l'Afrique."

Le prince Harry avait 12 ans lorsque Diana est morte dans un accident de voiture à Paris. Peu de temps après, le prince Charles avait emmené son cadet en voyage en Afrique pour l'aider à faire son deuil en prenant ses distances de l'agitation médiatique. Le petit frère de William a depuis créé des souvenirs plus heureux sur le continent africain : c'est au Botswana que son histoire d'amour avec Meghan Markle a débuté en 2016.

Le prince Harry au Botswana, le 26 septembre 2019.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel