Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Robin des Bois - le clip Un monde à changer : Nyco Lilliu rend Frère Tuck sexy

24 photos
Lancer le diaporama
Robin des Bois - Ne renoncez jamais, clip Un monde à changer , par Nyco Lilliu alias Frère Tuck, premier extrait du spectacle musical.

Alors que la révolution romantique 1789, Les Amants de la Bastille approche du Palais des Sports de Paris, que Louis Delort et l'ensemble de la troupe mettront à feu et à sang à partir du 29 septembre, ça commence à s'agiter sérieusement dans la forêt de Sherwood.

Annoncé pour la rentrée 2013 avec M. Pokora dans le rôle-titre, le spectacle musical Robin des Bois - Ne renoncez jamais dévoile un premier pan de son univers au travers du premier clip extrait de sa bande originale : Un Monde à changer, qui met en exergue le personnage de Frère Tuck dans une relecture pour le moins inédite. Une présentation assez sensationnelle, après l'arrivée au casting de Caroline Costa en Bédélia et de Dumè dans le rôle de son père, le Shériff de Nottingham, de Stéphanie Bédard (The Voice) dans le rôle de Marianne, ou la première interview de M. Pokora quant à son rôle de Robin des Bois.

Sous les traits de l'interprète Nyco Lilliu, sex-symbol en puissance clairement inscrit dans la catégorie des M. Pokora, Frère Tuck a subi une sacrée métamorphose : de rondouillard, aviné et grincheux dans la mémorable incarnation par Michael McShane dans le film Robin des Bois prince des voleurs en 1991, ou moins pittoresque mais tout aussi plantureux dans le Robin des Bois de Ridley Scott (2010), voici le moine attitré des Joyeux compagnons devenu un blond éphèbe au visage d'ange.

Composé par Matthieu Mendès, le single Un Monde à changer inscrit d'ores et déjà cette nouvelle adaptation de la légende médiévale de Robin des Bois dans une réinvention ultracontemporaine, musicalement et textuellement. S'appuyant sur une partition hyper positive pas sans rappeler le style du premier rôle M. Pokora (et pour cause, Matthieu Mendès a écrit pour lui) ou la world pop de Taio Cruz à l'image de Telling the world pour le film d'animation Rio, ce Frère Tuck nouveau prend l'initiative et, dans une langue très actuelle ("C'est pas ma faute, c'est la faute au voisin" en incipit), cherche à fédérer autour de lui : "Parlez, parlez/Et allez, chantez chantez/Et venez, dansez, dansez/Moi j'ai bien d'autres choses à penser/Marchez, marchez/Et allez riez, jouez/Vous pouvez frimer, rêver/Car moi j'ai tout un monde à faire bouger/Un monde à changer/Des hommes à secouer." Le rythme, syncopé, est effectivement rassembleur et entraînant, l'instrumentation mêle une épaisseur très moderne et quelques touches folkloriques en filigrane, la composition soutient efficacement le motif de la chanson avec un riff, des choeurs et un beat très énergétiques.

Le clip suit le même mouvement, fait la même déclaration d'intention de modernité/modernisation : si les costumes de moine font d'époque, prenant toutefois bien soin de mettre en valeur les muscles et tatouages (anachroniques) de ses protagonistes, les lourdes portes en bois et les fortifications qui servent de décor à la bande de Frère Tuck laissent place plus tard à la ville de Paris d'aujourd'hui, Nyco Lilliu/Frère Tuck se retrouvant au milieu d'un numéro de claquettes (rétro par rapport à aujourd'hui, mais futuriste par rapport à la légende de Robin) dont on ne saisit pas trop la pertinence, puis faisant du skate-board en compagnie d'un groupe de jeunes en sweets à capuche. On ignore s'il rentre ensuite en métro jusqu'à Sherwood. L'interprétation elle-même de Nyco Lilliu, qui dévoile un grain de voix intéressant, sonne comme résolument contemporaine, là encore dans un style (diction, engagement vocal) proche de celui qui fait le succès de M. Pokora. Impossible enfin de ne pas relever les effets de caméra (vibrations, slow motion, zooms et cadrages décalés) qui insufflent un supplément de vitalité et d'explosivité à ce premier aperçu fort dynamique du spectacle produit par Gilbert Coullier, Roberto Ciurleo et EMI, programmé au Palais des Congrès des Paris à partir du 26 septembre 2013 puis en tournée.

Dans le sillage du single Un Monde à changer, on peut par ailleurs s'attendre à découvrir une bande originale éclectique (l'album paraîtra en mars 2013), riche de contributions de David Hallyday, Corneille, Stanislas, Gioacchino Maurici (frère de Calogero), Frédéric Château (Pascal Obispo, Natasha St-Pier), John Mamann, Antoine Angelelli (Hélène Ségara), Michael Malih (Madonna)... Dans une vidéo publiée hier, Roberto Ciurleo amorce d'ailleurs la publication de l'album en présentant officiellement David Hallyday à ses côtés, auteur de deux titres pour le spectacle musical.

Le livret, lui, a été confié aux plumes expertes de Lionel Florence et Patrice Guirao.

L'action (synopsis complet disponible sur le site officiel), qui se déroulera quinze ans après la séparation de Robin des Bois et de Marianne, sera mise en scène par Michel Laprise et chorégraphiée par Hakim Ghorab, avec un accent mis sur l'interaction avec le public.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel