Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sorties ciné : Christian Clavier, Jessica Chastain et 'Dexter' pour clore 2014

10 photos
Lancer le diaporama

Avant de démarrer 2015, année emplie de promesses pour le septième art, et après une avalanche de blockbusters et de productions françaises ambitieuses se partageant un box-office où la concurrence fait rage, 2014 referme ses portes sur un ultime mercredi de sorties ciné.

Une heure de tranquillité

De Patrice Leconte, avec Christian Clavier, Carole Bouquet

L'histoire : Michel, passionné de jazz, vient de dénicher un album rare qu'il rêve d'écouter tranquillement dans son salon. Mais le monde entier semble s'être ligué contre lui : sa femme choisit justement ce moment pour lui faire une révélation inopportune, son fils débarque à l'improviste, un de ses amis frappe à la porte...

Ce qu'il faut retenir : Une comédie populaire pilotée par Patrice Leconte retrouvant l'ex-Bronzé Christian Clavier au coeur d'un casting 5 étoiles avec, entre autres, Valérie Bonneton, Stéphane de Groodt ou encore Rossy de Palma.


A Most Violent Year

De J. C. Chandor, avec Oscar Isaac, Jessica Chastain

L'histoire : New York - 1981. L'année la plus violente qu'ait connu la ville. Le destin d'un immigré qui tente de se faire une place dans le business du pétrole. Son ambition se heurte à la corruption, la violence galopante et à la dépravation de l'époque qui menacent de détruire tout ce que lui et sa famille ont construit.

Ce qu'il faut retenir : Le brillantissime metteur en scène de Margin Call et All Is Lost nous revient avec un film esthétique, prenant et envoûtant, emmené par les deux plus belles révélations de ces dernières années.

Cold in July

De Jim Mickle, avec Michael C. Hall, Sam Shepard

L'histoire : 1989. Texas. Par une douce nuit, Richard Dane abat un homme qui vient de pénétrer dans sa maison. Alors qu'il est considéré comme un héros par les habitants de sa petite ville, il est malgré lui entraîné dans un monde de corruption et de violence.

Ce qu'il faut retenir : Entre Drive et une version moderne du Bon, la Brute et le Truand, surfant sur son trio d'acteurs magnétiques (on rajoutera Don Johnson), le violent et perturbant Cold in July risque d'en fasciner plus d'un.

The Riot Club

De Lone Scherfig, avec Sam Claflin, Douglas Booth

L'histoire : Le Riot Club est réservé à l'élite de la nation. Ce cercle très secret d'Oxford fait de la débauche et de l'excès son modèle depuis 3 siècles. Miles et Alistair, deux étudiants en première année, ne reculeront devant rien pour avoir l'honneur d'en faire partie...

Ce qu'il faut retenir : Après les essais internationaux réussis qu'ont été Une Education et Un Jour, la réalisatrice danoise Lone Scherfig plonge dans le monde étudiant et embarque un casting masculin composé de grands espoirs pour un film hautement sulfureux.

Pasolini

D'Abel Ferrara, avec Willem Dafoe

L'histoire : Rome, novembre 1975. Le dernier jour de la vie de Pier Paolo Pasolini. Sur le point d'achever son chef-d'oeuvre, il poursuit sa critique impitoyable de la classe dirigeante au péril de sa vie. Ses déclarations sont scandaleuses, ses films persécutés par les censeurs.

Ce qu'il faut retenir : Après l'échec critique de Welcome to New York, Abel Ferrara s'attaque à un sujet complexe (les dernières heures du cinéaste italien, Pasolini) avec beaucoup d'élégance et un regard toujours engagé.

Bonne(s) toile(s) !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel