Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"Il y a pire que les coups" : Johnny Depp témoigne de son enfance difficile

"Il y a pire que les coups" : Johnny Depp témoigne de son enfance difficile
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
17 photos
C'est un témoignage difficile qu'a livré Johnny Depp devant le tribunal ce mardi : l'acteur a raconté son enfance avec une mère violente et abusive, il a été traumatisé par ses expériences passées avec elle. Comme sa soeur avant lui, il a tenté de mettre des mots sur son enfance brisée, alors qu'il est lui-même accusé de violences conjugales par son ex-femme, Amber Heard.

Le procès continue entre Johnny Depp et Amber Heard, tous deux accusés de diffamation dans l'affaire concernant leur divorce tumultueux. Les deux ex se font face depuis une semaine désormais alors que les juges tentent péniblement de démêler le vrai du faux dans leurs nombreuses accusations mutuelles. Ce mardi, c'était au tour de l'acteur de témoigner de son passé. Bouleversant, il a parlé de sa mère violente, qui a traumatisé leur enfance.

Evoquant "des cendriers, des chaussures à talons ou un téléphone" jetés à la tête de ses enfants, il a expliqué que ses soeurs et lui avaient une telle peur de Betty Sue Palmer, leur mère, qu'ils tentaient de "rester hors d'atteinte en cas de crise de colère". Capable "d'atteindre ses enfants à la tête", elle avait "une capacité à être aussi cruelle que tout le monde peut l'être", selon les dires de l'acteur à la barre.

Mais toute cette agressivité ne représentait pas les pires moments à vivre pour Johnny Depp et ses deux soeurs. "Les violences verbales et psychologiques étaient souvent pires que les violences physiques. Les coups font juste mal, et la douleur, on apprend à vivre avec. On apprend à l'accepter, oui, à vivre avec", a-t-il expliqué.

Décédée à 81 ans en 2016, quelques jours avant que le divorce ne soit demandé entre Johnny Depp et son ex-femme, Betty Sue s'était apaisée en vieillissant, selon l'interprète de Jack Sparrow. Cependant, sa soeur Christi avait fait part des mêmes faits au début du procès. "Elle nous frappait, elle nous jetait des choses", avait-elle raconté.

"Très jeune, alors que nous étions des petits enfants, rien de ce qui se passait chez nous n'était bon. Et quand j'ai vieilli, ou plutôt quand Johnny et moi avons vieilli, nous avons décidé qu'une fois que nous serions partis, une fois que nous aurions notre propre maison, nous ne répéterions jamais ce genre de schéma", avait-elle conclu devant la cour.

Un père aimant mais trop réservé

Alors Johnny Depp a-t-il plongé dans l'agressivité comme sa mère ? L'acteur assure que non, et préfère évoquer son père, Johnny Depp Sr., un homme timide et réservé qui n'a jamais retourné la violence contre sa femme. Décrit comme un homme "très gentil", "silencieux" et "timide" par l'acteur, il n'était selon lui pas "un homme qui se confronte".

"Lorsque Betty Sue, ma mère, allait trop loin avec mon père (bien sûr devant les enfants, cela ne la dérangeait pas), il restait admirablement calme et stoïque, ne bougeait pas alors qu'elle lui hurlait des choses horribles, il restait là et absorbait toute cette violence", a-t-il raconté au tribunal. "Il n'y a jamais eu un jour où mon père a perdu le contrôle, attaqué ma mère ou frappé ma mère, ni même dit une mauvaise chose à son égard".

L'acteur, finissant son speach, a même tenu à lui rendre hommage : "Dans ma tête de petit garçon de 5 ans, je me demandais pourquoi il faisait ça. Pourquoi ne la quittait-il pas ? Mais il ne l'a pas fait. Il a été capable de garder son calme et de maintenir la relation avec ses enfants... C'est une bonne personne". Pour rappel, Johnny Depp est lui aussi père de deux enfants (Lily-Rose, 22 ans et Jack, 19 ans), nés de sa relation avec Vanessa Paradis et qui l'ont toujours soutenu dans cette affaire difficile.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image