Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Asia Argento menace Rose McGowan : "Je te donne 24 heures"

Asia Argento menace Rose McGowan : "Je te donne 24 heures"
Par Nicolas N.
Les actrices Asia Argento et Rose McGowan lors de la marche "Women's WeToo WeToogether" pour la journée internationale des droits des femmes à Rome. Le 8 mars 2018
11 photos
Lancer le diaporama
Les actrices Asia Argento et Rose McGowan lors de la marche "Women's WeToo WeToogether" pour la journée internationale des droits des femmes à Rome. Le 8 mars 2018
Tout est chaos entre les deux personnalités les plus fortes qui ont mené l'offensive contre le producteur Harvey Weinstein. Accusée de viol à son tour, Asia Argento nie en bloc. Mais quand son ancienne complice la charge et l'abandonne, l'Italienne voit rouge...

Depuis son communiqué de presse dans lequel elle nie avoir eu des relations sexuelles avec Jimmy Bennett alors que ce dernier avait 17 ans, Asia Argento s'est faite très discrète. A contrario, Rose McGowan a répondu à la polémique dans un long communiqué de presse dans lequel elle affirme que l'actrice italienne lui a menti et que la balle était dans son camp : "Sois la personne que tu aurais souhaité qu'Harvey [Weinstein] soit."

C'était fin août. Depuis, Rose McGowan continue de porter la parole des victimes à travers le monde et d'être un des visages du mouvement #MeToo. Notamment à Londres où le magazine GQ l'a récompensée pour avoir inspirée à d'autre le courage de briser le silence. Mais Asia Argento, malgré la publication dans la presse de textos incriminants, remis à la police par Rain Dove, le top non binaire qui partage la vie de Rose McGowan, se défend bec et ongle et prend son ancienne amie pour cible. Sur Twitter, l'actrice et réalisatrice italienne écrit publiquement à sa consoeur : "Chère Rose McGowan. C'est avec un authentique regret que je te donne 24 heures pour te rétracter et t'excuser des horribles mensonges que tu as proférés à mon sujet dans ton communiqué du 27 août. Si tu manques de reconnaître cette calomnie, je n'aurais d'autre option que de porter plainte immédiatement." Pour l'heure Rose McGowan n'a pas répondu.

Suite aux accusations de Jimmy Bennett, qui dit avoir été violé par Asia Argento quand il avait 17 ans lors de leurs retrouvailles (elle l'avait fait tourner dans l'un de ses films des années plus tôt) dans un hôtel, Rose McGowan a pris le temps avant de parler. Le 27 août, dans un long communiqué, elle explique avoir emmené Asia Argento à Berlin en compagnie de Rain Dove dans le but de lui redonner le moral après le suicide de son compagnon, Anthony Bourdain. Sur place, Argento évoque sans le citer cet acteur qui essaye de lui extorquer de l'argent. Elle parle en réalité de son accord passé avec Bennett devant la justice : 380 000 dollars en échange de l'abandon de toute poursuite. Argento reste en contact avec Rain Dove et c'est dans leurs échanges de SMS qu'elle confirme avoir couché avec lui, qu'il lui a sauté dessus et qu'il lui envoyait des photos de lui nu.

C'est sans doute là que se terre la colère d'Argento. Depuis la fuite dans la presse de ces textos, Rain Dove a fait savoir qu'elle a mal interprété ses échanges avec Asia sur un point : elle a compris que Jimmy Bennett avait envoyé des photos de lui nu dès l'âge de 12 ans et qu'elle n'avait rien fait pour l'en empêcher, lui expliquer que ce n'était pas convenable ou prévenir ses parents. Sur Twitter Dove écrit : "En réalité il avait 17 ans, mais ça reste des photos d'un mineur nu." Dans son grand communiqué, Rose McGowan évoque ce point précis et n'est jamais revenu corriger l'âge auquel Jimmy Bennett aurait envoyé ces photos. Argento a salué Dove pour avoir reconnu son erreur tout en regrettant que McGowan ne modifie pas sa déclaration...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image