Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cannes 2011 : Frédéric Mitterrand face au film polémique sur Nicolas Sarkozy !

Le cinéma français s'est donné rendez-vous rue de Valois, au sein du ministère de la Culture, ce 18 avril. Le ministre Frédéric Mitterrand a eu le grand bonheur de recevoir différentes personnalités du Septième Art hexagonal sélectionné au 64e festival de Cannes. L'homme de la Culture a ainsi déclaré : "Le Festival de Cannes est une institution absolument exemplaire de ce que devrait être - et qui ne l'est pas toujours -, la politique culturelle de la France : un lieu où toutes les cultures se retrouvent avec le même respect et la même liberté." Un message fort à quelques jours de l'ouverture - le 11 mai - du festival de Cannes, dont le jury est présidé par Robert de Niro.

En première ligne, et même s'il est présenté hors compétition, La Conquête de Xavier Durringer, premier film réalisé sur un président encore en exercice, Nicolas Sarkozy. Le film porte sur son ascension au pouvoir, et la chute de son couple avec Cécilia, avec un casting détonnant. La plupart des acteurs était présent lors de cette entrevue au ministère de la Culture, Denis Podalydès (Sarkozy), Bernard Le Coq (Jacques Chirac), Hippolyte Girardot (Claude Guéant), Samuel Labarthe (Dominique de Villepin), et le réalisateur.

"La sélection française apparaît tout-à-fait remarquable et passionnante !", a estimé selon l'AFP Frédéric Mitterrand, en présence aussi de l'équipe d'un autre film très attendu sur le pouvoir, L'Exercice de l'Etat de Pierre Schoeller. En marge de cette réception précise l'AFP, Denis Podalydès, le "Sarkozy" de La Conquête, a déclaré à la presse : "Dans le film, Nicolas Sarkozy n'est pas tout-à-fait le même que dans la réalité. Le personnage que je joue est extrêmement attachant et insupportable, à la fois très mature et très immature. Aujourd'hui, je pense que le président n'est plus le même."

De son côté, Bernard Le Coq, alias Chirac, a dit trouver intéressant de jouer "ce personnage très coloré, beaucoup imité, mais avec le souci de ne pas tomber dans la caricature". La caricature, un écueil que certains journalistes disent apercevoir dans la bande-annonce, notamment Libération, avec une sorte de " festival de sosies".

Sélectionnée en compétition pour la Palme d'or, Maïwenn (Le Bal des actrices) présente à Cannes Polisse, un film sur la Brigade de Protection des Mineurs avec Nicolas Duvauchelle, JoeyStarr, Marina Foïs et Karin Viard. La jeune réalisatrice était de la fête rue de Valois, tout comme l'audacieux Bertrand Bonello, metteur en scène de L'Apollonide - Souvenirs de la Maison close, Bérénice Bejo, à l'affiche de The Artist de Michel Hazanavicius (film muet en noir et blanc avec aussi Jean Dujardin qui était absent), Ariane Ascaride et Robert Guédiguian - qui présentera à Cannes Les Neiges du Kilimandjaro (sélectionné dans la catégorie Un certain regard) et Christian Rouaud pour son documentaire (hors compétition) Tous au Larzac.

Ce beau petit monde était entouré de Gilles Jacob, le président du Festival de Cannes, de Thierry Frémaux, délégué général, et du président du CNC, Eric Garandeau.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image