Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

George Clooney en l'air, Isabelle Carré enceinte et une grenouille amoureuse... C'est le casting ciné de la semaine !

Alors que le formidable Avatar de James Cameron poursuit sa course en tête du box-office français et qu'il vient de devenir le plus grand succès de l'histoire du cinéma avec 1,85 milliard de dollars de recettes mondiales, de nouveaux longs métrages vont tenter de s'imposer aujourd'hui. Dans cette optique, nous vous invitons à découvrir une veuve enceinte, une grenouille en 2D, et un éternel célibataire dans les airs.

"Le refuge" - de François Ozon - avec Isabelle Carré, Melvil Poupaud et Louis-Ronan Choisy.

Mousse et Louis sont jeunes, beaux et riches, ils s'aiment. Mais la drogue a envahi toute leur vie. Un jour, c'est l'overdose et Louis meurt. Mousse survit, mais elle apprend qu'elle est enceinte. Perdue, elle s'enfuit dans une maison loin de Paris. Quelques mois plus tard, le frère de Louis la rejoint dans son refuge.

Après une première collaboration avec Melvil Poupaud en 2005 à l'occasion du formidable Le temps qui reste, François Ozon retrouve le charismatique acteur français, et pour la première fois Isabelle Carré. La charmante comédienne française, césarisée en 2003 pour Se souvenir des belles choses, est de tous les plans et porte le film à bout de ventre. Un talent immense qui sauve ce Refuge du naufrage.

"La princesse et la grenouille" - de Ron Clements et John Musker - avec les voix de China Moses, Liane Foly et Anthony Kavanagh.

Un conte qui se déroule à la Nouvelle-Orléans, dans le légendaire quartier français, où vit une jeune fille nommée Tiana.

Pour leur très attendu retour à la 2D, les studios Disney n'ont pas fait les choses à moitié en s'entourant des brillants réalisateurs et spécialistes du genre qui nous ont déjà offert des succès comme La petite sirène, Aladdin, Hercule et La planète au trésor. Une réussite immense qui nous prouve que, malgré l'explosion de la 3D et de l'image de synthèse, le savoir-faire hors pair des studios Disney et le charme des films d'animation d'antan n'ont rien perdu de leur magie. A voir absolument.

"In the air" - de Jason Reitman - avec George Clooney, Vera Farmiga et Anna Kendrick.

Ryan Bingham est un collectionneur compulsif de miles aériens cumulés lors de ses incessants voyages d'affaire. Misanthrope, il adore cette vie faite d'aéroports, de chambres d'hôtel et de voitures de location. Lui dont les besoins tiennent à l'intérieur d'une seule valise est même à deux doigts d'atteindre un des objectifs de sa vie : les 10 millions de miles.
Alors qu'il tombe amoureux d'une femme rencontrée lors d'un de ses nombreux voyages, il apprend par la voix de son patron que ses méthodes de travail vont devoir évoluer. Inspiré par une nouvelle jeune collaboratrice très ambitieuse, celui-ci décide que les licenciements vont pouvoir se faire de manière encore plus rentable, via... vidéo conférence. Ce qui risque évidemment de limiter ces voyages que Bingham affectionne tant...

Comment critiquer ce film absolument génial en trois lignes ? Impossible. George Clooney y incarne une mise en abyme à lui tout seul : comme longtemps dans sa vie, il campe un célibataire endurci qui fuit comme la peste toute notion d'engagement, qu'elle soit immobilière, familiale ou sentimentale. Regorgeant d'idées géniales, de dialogues d'une finesse inouïe, de scènes démentes et d'une mise en scène inventive du générique au dénouement, cette "histoire d'amour" risque de surprendre tous les spectateurs de par son ton, son talent et son évolution surprenante. Après Thank you for smoking et Juno, Jason Reitman signe un pur bijou de comédie pour son troisième film et s'impose comme l'un des réalisateurs majeurs de demain. Le film de la semaine, voire du mois.

Vous avez dorénavant toutes les bobines entre les mains pour choisir vos films et passer de doux et jouissifs moments dans vos salles obscures.
Alors n'oubliez pas : Viva el Cinema !

Mathieu Lecerf

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel