Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Gérard Depardieu attaché à sa villa de Trouville ''pour voir'' son ex, Elisabeth

Gérard Depardieu attaché à sa villa de Trouville ''pour voir'' son ex, Elisabeth
Par Nicolas G.
Elisabeth et Gérard Depardieu au Festival de Cannes le 15 mai 1994.
17 photos
Lancer le diaporama

Depuis plusieurs mois, Gérard Depardieu semble s'être fait plus d'ennemis que d'amis... Après avoir provoqué une véritable affaire d'Etat en décidant de quitter la France pour raisons fiscales, le monstre sacré du cinéma français s'est attiré les foudres d'une association écologiste de Trouville-sur-mer dans le Calvados. Celle-ci dénonce en effet la construction de sa villa sur une colline de la ville, qui défigurerait le paysage et accroîtrait les risques d'inondation.

En forme d'énième contre-pied, Gérard Depardieu a choisi le site du journal local Lepaysdauge.fr pour répondre à la polémique, au moment où le tribunal administratif de Caen vient de lui confirmer son permis de construire. L'acteur est ainsi revenu, avant tout, sur son attachement à la ville de Trouville. "J'ai mes habitudes et j'ai noué des amitiés : Marguerite Duras, Jean-Luc Godard (...) Et depuis, Guillaume, Julie... tous mes amis sont ici. Même si je suis divorcé et que j'ai laissé Trouville à Elisabeth (son ex-épouse, NDLR), nous sommes en bons termes", explique le comédien, actuellement à l'affiche du film Turf.

En Belgique et en Russie chez "son ami" Vladimir Poutine pendant que "la presse se déchaînait", Gérard Depardieu a ensuite défendu sa villa de 250 mètres carrés. "Il y avait une maison sur le terrain où je construis. Sans quoi jamais le permis de construire ne m'aurait été délivré, se justifie-t-il. Le maire de Tourgéville m'a avoué qu'il trouvait honteux ce que l'on me fait", assure celui qui dément tout "traitement de faveur."

Après avoir confié son désir d'avoir une "belle maison en bois" en Russie, sa nouvelle terre d'accueil, Gérard Depardieu a donné quelques détails sur sa villa de Trouville. "Je fais construire une maison écologique qui va être fondue dans le paysage (...) Je fais aussi une petite rivière qui ira se jeter d'une part dans la mare, une sorte de petit étang, une pièce d'eau que je vais aménager avec des roseaux, des choses un peu à la Monet et de l'autre côté il y aura un caniveau (...) c'est organisé." Une sensibilité écologique que l'on avait déjà ressentie chez l'acteur. Dans une lettre enflammée pour la Russie et la Mordovie, il déclarait notamment vouloir s'"asseoir sur les bords d'un lac avec une canne à pêche, prendre du poisson" et se "promener dans les forêts de bouleaux."

"Heureux" de la décision du tribunal administratif de Caen, Gérard Depardieu est revenu sur l'affaire d'Etat provoquée par son départ de la France, en égratignant une nouvelle fois le système fiscal français. "Je paie trop d'impôts, ce ne sont pas les 75% qui me gênent, j'en paie 97%. Alors cet État-là je n'en veux plus. Je suis parti et j'ai donné une explication. Je vends tout ce que j'ai à Paris et je m'en vais en Belgique et en Russie où je travaille très bien", assure l'acteur. Visiblement épanoui dans sa nouvelle vie, Gérard Depardieu ne semble pas près de revenir s'installer définitivement en France. L'acteur reviendra tout de même "régulièrement" dans sa villa de Trouville, son dernier pied-à-terre français, "pour voir Elisabeth et tout faire des beaux dimanches".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image