Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Le top Behati Prinsloo nous plonge dans les coulisses de Princesse Tam Tam

Elle est née en Afrique du Sud, mais c'est en Namibie que la charmante Behati Prinsloo, 22 ans, a passé son enfance. Le nouveau top en vogue, présent lors de la dernière Fashion Week new-yorkaise, a tapé dans l'oeil de la plus irrésistible des maisons françaises : Princesse Tam Tam.

Behati a le port d'une reine, la fraîcheur des tops les plus cool de la planète et c'est avec un naturel déconcertant qu'elle s'illustre dans la campagne automne/hiver de la marque en présentant les hits de la saison (on fond pour le body Ruby, on se glisserait tous les jours dans le bandeau Topaze).

Behati, 1m78 de charme renversant, a mis sa spontanéité et sa fraîcheur au service de la maison qui a révolutionné le monde de la lingerie.

Nous avons eu envie de pousser la porte de l'enseigne qui fait fondre les femmes (et leurs hommes), pour bavarder avec Pierre-Arnaud Grenade, Directeur général de Princesse Tam Tam, envié par les hommes de la planète entière...

Pierre-Arnaud Grenade, vous avez passé plusieurs années chez Morgan et avant cela chez Oxbow avant d'arriver chez Princesse... Comment s'est opérée la transition "ambiance surf sud-ouest" / "ambiance dentelle et soie" ? Est-ce que cela à été facile de pénétrer dans l'univers féminin ?

"Sans transition aucune ! Je suis passé du dépassement de soi et du culte du corps au culte du look pour être bien avec soi ! De l'eau au feu. A chaque fois, j'ai eu la chance d'être au sein de ces marques au moment où les courants qui les portaient naissaient et de les accompagner dans des périodes de forte expansion internationale. Le surf spirit fin des années 90 puis les années bling-bling en 2000."

Et celui de la lingerie ?

"Avec Princesse Tam Tam les dessous prennent le dessus !"

Parlez-nous un peu de la campagne actuelle, avec un top dont on entend beaucoup parler. Vous avez fait appel à Behati Prinsloo, habituée des campagnes lingeries. Pourquoi ce choix ?

"Behati s'est imposée comme une évidence. Elle est non seulement très belle, charismatique et accessible et c'est en plus une photographe talentueuse. Elle est engagée notamment au coté de Coco Rocha dans des oeuvres humanitaires. Nous choisissons toujours des mannequins mais des femmes avant tout qui soient accomplies, épanouies, intelligentes et spontanées. Behati incarne parfaitement une Princesse moderne... Je suis très heureux de collaborer avec elle."

Vous êtes le seul " Prince" dans cet univers très féminin, ça vous fait quoi d'être l'homme le plus proche des femmes ?

"Dans une marque créée par les femmes pour les femmes, je pourrais être l'intrus ; en fait je suis plutôt le chouchou (rires), tous mes amis m'envient. Cela aurait pu être intimidant, déroutant. Mais c'est très énergisant. A bien des égards, comprendre la féminité c'est mieux appréhender le futur."

En parlant de féminité, avez-vous toujours été attentif à la belle lingerie ou avez-vous découvert cet univers en intégrant Princesse Tam Tam ?

"Pour être franc pas forcément, j'ai beaucoup appris depuis que je suis chez Princesse. Il y a tant de savoir-faire en jeu. J'admire le travail des stylistes, des patronnières, des modélistes qui mettent tant d'intelligence créative et d'ingéniosité pour réaliser nos modèles."

Vous avez donné à la marque une dimension très mode (collaborations ponctuelles comme avec Agnelle) et à la fois accessible avec des pièces faciles à porter. Comment avez-vous trouvé cet équilibre ?

"C'est vrai. Cette dualité existe depuis très longtemps chez Princesse – c'est une marque qui surprend et qui ose, innove en permanence : en terme de collections et d'image – mais nous souhaitons parler à un grand nombre de femmes.

C'est un défi que nous nous lançons de créer des it-produits comme le bandeau GABY, ou d'autres pièces de mode comme le body et les clientes nous démontrent souvent tout leur talent et leur créativité en créant des looks autour de l'allure lingerie – c'est toujours fantastique de voir que leur imagination n'a pas de limite....et que la lingerie est devenu réellement pour elle un véritable accessoire de mode."

Quelle est votre pièce préférée ?

"J'hésite ! Il y en a beaucoup, la marque a eu la chance de lancer plusieurs hits du boxer en passant par le triangle armaturé, ou encore les boxers, les pyjamas etc. Mais ma pièce préférée reste le bandeau – nous le ré-inventons chaque saison, C'est un emblème, il symbolise une nouvelle féminité – il peut se laisser entrevoir sous un grand pull en cachemire ou discret sous une robe bustier – Grâce au talent des équipes de modélistes qui ont travaillé plusieurs mois, nous avons réussi à le créer avec des armatures, très mode et très confortable à la fois et pour toutes les femmes – c'est très important pour moi de répondre aux attentes de toutes les femmes !"

Si vous étiez un pyjama, à qui appartiendriez-vous ?

"Je serais certainement le pyjama inexistant de Marylin Monroe..." (sourires)

Essayez donc de constituer votre Princesse idéale avec différentes parties du corps de personnalités...

"Le regard de Leila Bekhti, les yeux d'Audrey Hepburn, les jambes de Louise Bourgoin, l'allure de Romy Schneider, les cheveux de Maïwenn, le goût de l'aventure de Maud Fontenoy, l'esprit de Françoise Sagan, l'oeil de Sofia Coppola, le talent de Florence Foresti, l'humour de Margaux Motin et la voix de Keren Ann."

Pouvez-vous nous résumer l'essence de la femme princesse ?

"Impossible de la résumer ! Elle possède de très nombreuses qualités ! Elle a de l'esprit, de l'audace, elle est raffinée au quotidien, spontanée, elle est naturellement sensuelle, elle aime l'humour et la vie. Elle décide et assume ! C'est une femme avec beaucoup de personnalité, sensible à son environnement. Culture et mode sont pour elle souvent associées."

Pouvez-vous nous dire deux mots de l'engagement artistique de Princesse, notamment avec le concept tam.tamtoo, qui permet de personnaliser ses culottes ?

"D'un côté le soutien à de jeunes artistes, de l'autre la possibilité de customiser soi-même sa culotte. De l'association des deux est né le tam.tamtoo. En ce moment, c'est Jeanne Deperrois, une jeune illustratrice qui a un trait poétique, coloré et très féminin – c'est joli et nos clientes adorent !"

En plus de ravir nos corps avec une lingerie intelligente, Princesse Tam Tam remet au goût du jour... le fameux pyjama !

La fameuse pièce d'intérieur n'est pas uniquement réservée à Tante Annie et descend dans les rues pour une soirée mémorable, qui aura lieu mi-novembre à Paris.

Et ça, on vous en reparle très vite...

S.B

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image