Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mon casting ciné de la semaine : Angelina Jolie, Brad Pitt et Banksy !

12 photos
Lancer le diaporama

La semaine dernière, et pour la deuxième fois consécutive, c'est le nouveau mastodonte des studios Disney, le film d'animation Raiponce, qui s'est imposé au box-office hebdomadaire, ne laissant que des miettes aux autres sorties.
Que nous réserveront les films de cette semaine ? C'est ce que nous saurons très prochainement, mais en attendant, nous avons choisi de mettre en lumière trois films sur la douzaine à sortir le mercredi 15 décembre 2010 : un remake très glamour, un gentil méchant en 3D, et un chef-d'oeuvre de documentaire.

"The Tourist" - de Florian Henckel von Donnersmarck - avec Johnny Depp, Angelina Jolie, Timothy Dalton et Paul Bettany.

Pour se remettre d'une rupture amoureuse, Frank, simple professeur de mathématiques, décide de faire un peu de tourisme en Europe. Dans le train qui l'emmène de Paris à Venise, une superbe femme, Élise, l'aborde et le séduit. Ce qui commence comme un coup de foudre dans une ville de rêve va vite se transformer en course-poursuite aussi énigmatique que dangereuse...

Très loin du niveau du bouleversant La vie des autres (son premier et multi-primé long métrage), le cinéaste allemand Florian Henckel von Donnersmarck a bénéficié d'un véritable pont d'or pour son passage à Hollywood avec ce thriller au casting très glamour et au budget confortable. Si nous sommes également très loin du film original - Anthony Zimmer, dont ce Tourist est le remake -, le plaisir est cependant réel, même si on était en droit d'attendre beaucoup plus de ce "petit" thriller tant les noms au générique présageaient du meilleur, ces mêmes noms qui traversent malheureusement ce film comme des... touristes.
Note : **

"Megamind" - de Tom McGrath - avec les voix de Will Ferrell, Tina Fey, Brad Pitt et Jonah Hill.

Megamind est le superméchant le plus génial de toute l'histoire de l'humanité.
Et le pire loser aussi...
Depuis des années, il essaie par tous les moyens de conquérir Metro City. En vain : chacune de ses tentatives est mise en échec par l'invincible Metro Man, et tourne à la farce. Jusqu'au jour où Megamind tue Metro Man !
Mais un superméchant a besoin d'un superhéros pour se sentir exister et avoir un but dans la vie. Megamind a donc l'idée de se fabriquer un nouvel adversaire : Titan, encore plus grand, plus fort et plus héroïque que le précédent.
Problème : Titan découvre vite que c'est bien plus drôle d'être un méchant que de protéger les hommes. Et encore plus amusant de détruire le monde que de le diriger...
Pris au piège, Megamind réussira-t-il à vaincre sa diabolique création ? À devenir le héros inattendu de sa propre histoire ?

On était en droit d'attendre beaucoup du nouveau film des créateurs de Shrek et Madagascar, et nous ne sommes pas déçus ! Megamind fait sauter en éclats tous les clichés que l'on peut avoir sur les super-héros et les mega-méchants. Drôle, subversif, politiquement incorrect, Megamind est tout ça à la fois et va même jusqu'à proposer des scènes qui vont vite devenir cultes. Ajoutons à cela une bande originale qui défonce : les Guns N' Roses, AC/DC, Michael Jackson... et vous obtenez tout bonnement la nouvelle référence en matière de cinéma d'animation en 3D.
Note : ***

"Faites le mur" - de Banksy - avec Banksy, Thierry Guetta et Rhys Ifans.

Dans un monde où nous sommes bombardés de messages publicitaires qui envahissent l'espace public, les oeuvres de Banksy offrent un regard différent - un regard à la fois drôle et incisif, sans être dogmatique pour autant. Banksy a fini par convaincre l'Anglais moyen que les véritables vandales de notre société sont ceux qui construisent des immeubles plus hideux les uns que les autres et non ceux qui dessinent sur leurs murs.

Le mystère Banksy - l'un des plus grands street artists en activité - n'est pas totalement levé avec ce portrait (son identité et son physique sont toujours cachés et inconnus), mais ce film, réalisé par l'artiste lui-même, nous emmène sur ses lieux de création et nous permet de comprendre son cheminement et son histoire. A l'instar d'un JR ou d'un Shepard Fairey (alias Obey) dans d'autres registres, Banksy porte haut les couleurs du street art et aujourd'hui du cinéma grâce à ce documentaire fascinant et passionnant. Le film de la semaine.
Note : ****

Vous avez dorénavant toutes les bobines entre les mains pour choisir vos films et passer d'agréables moments dans vos salles obscures.

Et n'oubliez pas : Viva el Cinema !

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel