Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mostra 2012 : Winona Ryder peut-elle retrouver sa splendeur d'antan ?

Winona Ryder, superbe à 40 ans, lors de la présentation de  The Iceman  à la Mostra de Venise, le 30 août 2012.
41 photos
Lancer le diaporama
Winona Ryder, superbe à 40 ans, lors de la présentation de The Iceman à la Mostra de Venise, le 30 août 2012.

L'arène hollywoodienne est impitoyable. Au sommet de la chaîne alimentaire dans les années 90 avec une somme de succès et de films cultes, Winona Ryder est tombée aux oubliettes avec le nouveau millénaire. Mauvais choix de carrière ou conséquences de sa cleptomanie très médiatisée, la comédienne a inexorablement chuté dans la pyramide du cinéma américain, retranchée dans un cinéma indépendant à peine remarqué. Mais après sa renaissance tordue dans Black Swan (2011) de Darren Aronofsky, l'actrice de 40 ans pourra-t-elle retrouver sa splendeur d'antan ?

Car le film oscarisé, plébiscité par la critique et le public, est une exception dans sa carrière récente. Entamée il y a dix ans, sa chute a coïncidé avec le flop Les Aventures de Mister Deeds (2002) avec Adam Sandler et un petit rôle de diva prémonitoire dans S1m0ne (2002) avec Al Pacino. Absente pendant quelques années, elle rate son retour dans le très expérimental A Scanner Darkly (2006) avec Keanu Reeves, avant de flirter avec le néant dans The Last Word (2008) avec Wes Bentley et The Informers (2008) avec Kim Basinger, deux films pas forcément mauvais mais méchamment descendus. Incapable d'emprunter les portes dorées qui lui étaient ouvertes dix ans auparavant, elle revient en arrière-plan dans Les Vies privées de Pippa Lee (2009) avec Blake Lively, puis en improbable mère de Spock dans le blockbuster Star Trek (2009) de J.J. Abrams.

Mais c'est véritablement Black Swan qui la réconcilie avec les studios et les spectateurs. Amalgame du film d'auteur et du carton phénoménal, le film avec Natalie Portman lui permet de rouvrir sa carrière sous une lumière positive, sa performance en vieille danseuse remplacée par une rivale plus jeune confirmant qu'elle est en paix avec sa position actuelle. Mais hormis ses retrouvailles avec Tim Burton dans le film d'animation Frankenweenie attendu cet automne, Winona Ryder est loin d'avoir reconquis les cimes hollywoodiennes. Après le bide monumental de la très mauvaise comédie Le Dilemme avec Vince Vaughn, elle a remplacé Maggie Gyllenhaal dans The Iceman, un polar avec Michael Shannon, Ray Liotta, Chris Evans, James Franco et David Schwimmer présenté à la Mostra de Venise. Problème : la bande-annonce, lâchée dans la foulée, rappelle l'esthétique bancale de The Letter, un thriller de mauvaise facture avec Winona Ryder qui perd la tête. Sachant qu'elle est en plus attendue dans le film d'action Homefront avec Jason Statham et Sylvester Stallone, la carrière de la belle semble encore loin d'être sauvée. L'actrice de 40 ans pourra néanmoins compter sur sa jolie silhouette et son charme indéniable, restés intacts au fil des années.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel