Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Spring Breakers : Selena Gomez et ses copines ne sont pas Au bout du conte !

7 photos
Lancer le diaporama

Gros embouteillage dans les salles dès ce mercredi 6 mars. Les beaux jours du printemps pointent à peine que des bikinis de sortie ont tenté d'électriser les salles obscures. Autour de Selena Gomez, Vanessa Hudgens et leurs divines copines en plein exutoire festif, l'ambiance était à l'humour, entre la comédie Au bout du conte et le romantique 20 ans d'écart. Sans compter le décérébré Hansel & Gretel, l'expérience Malick (A la merveille) ou encore le rebelle No et le touchant The Sessions, il y avait l'embarras du choix dès les premières séances.

Sur ce charmant champ de bataille cinématographique, c'est le couple français Agnès Jaoui-Jean-Pierre Bacri qui remporte le combat avec brio. Avec 3133 spectateurs enregistrés à Paris intra-muros, Au bout du conte réalise tout simplement le meilleur démarrage français de l'année et se place juste derrière Django Unchained (qui dépassera bientôt les 4 millions de spectateurs) touteq nationalitéq confondueq. Un vrai plébiscite pour le duo qui sort avec Au bout du conte son quatrième film. Avec l'apport de la banlieue, l'effet bombe s'essouffle avec 4635 entrées, mais une première place tout de même conservée.

Dans un tout autre décor ou esprit, le Spring Breakers d'Harmony Korine a réussi le pari de réunir cinéphiles et fans des icônes Disney Vanessa Hudgens et Selena Gomez devant un même écran. Son thriller à la fois trash et délirant a profité de beaux chiffres à Paris et en banlieue pour cumuler 4370 entrées dès les premières séances. Un beau résultat qui prévoit un duel âpre avec Au bout du conte pour cette première semaine d'exploitation. Avec 47 copies (contre 53 pour la comédie française), Spring Breakers profite d'une communication efficace et d'un buzz certain autour de la réception du film, interdit aux moins de 12 ans dans les salles de l'Hexagone.

Sur la troisième marche du podium, 20 ans d'écart réunit Virginie Efira et Pierre Niney pour un couple improbable et attire 1598 amoureux de comédie romantique à Paris même. Avec l'appui de la banlieue où le film bénéficie de 9 copies en plus, les entrées culminent à 3336. De quoi dominer la relecture du conte des frères Grimm, Hansel & Gretel : Witch Hunters, qui malgré la critique attire tout de même 2870 entrées à 14h et bénéficie de 37 copies en banlieue, soit le plus gros chiffre de la semaine pour un film sortant.

Il faut aller plus loin et passer en-dessous de la barre des 1000 pour retrouver le nouveau Terrence Malick, A la merveille (qui attiré 985 spectateurs) ou No, film mexicain porté par Gael Garcia Bernal en révolutionnaire (708 tickets vendus). Enfin, le poignant The Sessions n'attire que 266 curieux.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel