Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Box-office US : Luc Besson frisonne devant l'effrayant Insidious 2 et Rose Byrne

7 photos
Lancer le diaporama

On ne change pas une équipe qui gagne. Ce dicton, James Wan l'a étudié et surtout illustré avec efficacité dans Insidious 2, suite directe de son film d'horreur à succès, Insidious. Après une parenthèse remarquée et plébiscitée par le public (Conjuring : Les dossiers Warren), le réalisateur de Saw a retrouvé son bébé, qu'il propose aujourd'hui au public américain. La recette n'a pas changé et le succès est toujours au rendez-vous pour le talentueux réalisateur et ses deux acteurs, Patrick Wilson et Rose Byrne.

Dès son premier week-end d'exploitation, Insidious 2 s'est emparé sans difficulté de la première place, avec 41,5 millions de dollars. Écrasant ses adversaires (Malavita de Luc Besson pointe deuxième avec 14,5 millions), James Wan s'est offert un autre luxe : être le réalisateur de l'année 2013 à avoir réalisé deux films dont les premiers week-ends d'exploitation sont au-dessus des 40 millions, ce que de nombreux autres et plus grands cinéastes n'ont pas réussi à faire. Une barre fatidique qui sent bon le succès en règle générale, et qui devrait permettre à Insidious 2 d'être l'énième succès horrifique de l'année.

En avril 2011, Insidious avait ouvert à 13,2 millions de dollars pour un total de 54 millions aux États-Unis, et 97 millions avec l'international. Le tout face à un budget de 1,5 million de dollars. Deux ans plus tard, le deuxième chapitre a coûté 5 millions et s'avère déjà rentable dès ce premier week-end.

Derrière, Luc Besson, avec son Malavita porté par un Robert De Niro hilarant en mafieux repenti exilé au beau milieu de la Normandie, s'offre la deuxième place. Avec 14,5 millions de dollars et un parc d'écrans au-dessus des 3000, le cinéaste français pourra se targuer de séduire Hollywood. Reste à voir s'il se maintiendra face à la concurrence.

Question maintien, Le Majordome de Lee Daniels s'y connaît. Le bouleversant biopic est à la quatrième place, mais il vient surtout de franchir la barre des 100 millions de dollars. Un joli succès à l'heure où le blockbuster Riddick, porté par Vin Diesel, s'écroule en deuxième semaine. Malgré une troisième place, Riddick voit sa fréquentation chuter de 61% et empoche 7 millions de billets verts. Enfin, cinquième et toujours derrière Le Majordome, la comédie Les Miller, une famille en herbe continue de savourer son beau succès avec 5,4 millions de dollars, avec à la clé pour Jennifer Aniston, le quatrième plus gros succès de sa carrière.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel