Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bradley Cooper : On l'a retrouvé étudiant en 1999, il interpellait Sean Penn...

4 photos
Lancer le diaporama

Dimanche 24 février, il se frottera aux meilleurs, de Hugh Jackman au grand favori Daniel Day-Lewis, à l'occasion des Oscars 2013. Mais avant de voir le beau gosse de 38 ans savourer une éventuelle statuette, effectuons un petit saut dans le passé pour retrouver Bradley Cooper, étudiant sérieux et appliqué, en train de questionner Sean Penn lors d'une conférence autour de l'acteur américain qui venait alors de briller dans La Ligne rouge ou encore The Game.

La scène se déroule en 1999, Bradley Cooper, alors âgé de 24 ans, fait partie du public lors du fameux Inside The Actors Studio. L'invité du jour est Sean Penn (39 ans à l'époque), élégant lover dans son costume noir. Micro à la main, vêtu d'une chemise bleue bouffante et d'une cravate, Bradley Cooper se présente : "Bonjour Mr. Penn, je m'appelle Bradley Cooper, je suis en deuxième année." Il va alors le questionner sur son rôle principal dans Hollywood Sunrise, dans lequel Sean Penn joue Eddie, personnage qu'il avait joué sur les planches dix ans plus tôt. "Avez-vous fait de nouvelles découvertes ? Avez-vous trouvé une approche différente, puisque vous l'aviez déjà joué auparavant ?", questionne le jeune et serein Bradley Cooper.

Tout comme son interlocuteur, Sean Penn n'a pas changé. Quelques rides tout au plus et ce même visage, dur et incorrigible. Même constat pour Bradley Cooper, toujours armé de cette gueule d'ange de jeune premier, cheveux mi-longs, élégamment plaqués vers l'arrière. Nous sommes donc quatorze ans avant que Bradley Cooper ne glane sa première nomination à l'Oscar pour sa performance dans Happiness Therapy, où il campe le rôle d'un homme bipolaire tentant de fuir son passé et les terribles souvenirs qui vont avec (perte d'un amour, chômage, retour chez les parents).

En 1999, Bradley Cooper est aux balbutiements d'une carrière. Il étudie l'acting et verra son premier rôle se concrétiser le temps d'un épisode dans Sex & The City. Il multipliera ensuite les apparitions, principalement pour la petite lucarne, à coups de séries et de téléfilms. Il faut attendre 2005 pour voir sa jolie bouille vienne titiller la rétine de quelques demoiselles dans l'excellente comédie Serial Noceurs. S'ensuivront The Rocker, Ce que pensent les hommes et surtout la série Nip/Tuck qui participera grandement à construire son sex-appeal auprès de la gent féminin. Le grand public le découvre alors dans Very Bad Trip, ovni à l'humour trash, grand succès de la décennie au box-office pour une comédie. Sa belle gueule ne quittera plus le grand écran, puisqu'il enchaînera avec Limitless, un second Very Bad Trip, All About Steve ou encore L'Agence tous risques.

Quatorze ans après cette anodine vidéo en étudiant curieux, Bradley Cooper pourrait faire de 2013 son année-référence. A l'affiche d'Happiness Therapy, il joue également les premiers rôles de The Words, The Place Beyond The Pines, Serenna et Very Bad Trip 3. Très courtisé, il tournera chez Cameron Crowe (avec Emma Stone), avec de retrouver sa partenaire de charme dans Happiness Therapy, Jennifer Lawrence, dans un drame criminel signé David O. Russell (réalisateur du film pré-cité) au côté de Christian Bale (Fighter).

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image