Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gravity : Sandra Bullock vers un nouvel Oscar ou un horrible flop ?

C'est certainement l'une des curiosités les plus palpitantes de l'année. Porté par la maestria du Mexicain Alfonso Cuarón et la star Sandra Bullock, Gravity est le premier survival spatial en 3D à raconter l'épopée d'une astronaute perdue dans le vide intersidéral.

Très médiatisé lors de sa pré-production, le film de science-fiction avait été refusé successivement par Natalie Portman et Angelina Jolie - celle-ci avait décliné la proposition deux fois, après avoir demandé à ce que le rôle soit réajusté. En panique, la production avait contacté la moitié des actrices susceptibles de porter un blockbuster avant de choisir Sandra Bullock. En cours de route, George Clooney remplaçait Robert Downey Jr., forcé à abandonner le film tourner Avengers.

Premiers échos

En pleine post-production titanesque, Gravity peine à attirer l'attention et reste un mystère pour les médias, privés de quelconque matériel promo - images et autres habituels teasers. À six mois de la sortie en salles, le film s'est néanmoins payé une projection test avec des effets spéciaux non finalisés, qui a été relayée par les sites américains.

Conçues par les studios pour calibrer les attentes du public, les projections tests sont souvent utilisées par les producteurs comme moyen de pression sur les réalisateurs, pour obtenir un film plus vendable. Véritable cauchemar des cinéastes, ces événements proposés aux spectateurs lambda sont souvent le symptôme de la mainmise du studio sur le film.

En l'occurrence, Gravity a récolté un certain nombres d'avis divergents. Un spectateur a précisé que le film "était loin d'être fini, mais sera une réussite visuelle quand ce sera le cas... et rien de plus." Le blog SlashFilm a expliqué que c'était "visuellement ambitieux" mais pas au point de marquer l'histoire de la science-fiction. Enfin, un spectateur plus direct a qualifié Gravity de "pire film du monde".

Premiers doutes

Néanmoins, d'autres personnes déclarent que le pari est réussi. The Film Stage : "Malgré des effets spéciaux incomplets, entendu de bonnes choses sur la projection de Gravity hier soir. 'Chef d'oeuvre, phénoménal, visuellement fantastique'."

AwardsDailyForums alimente l'enthousiasme : "Je ne peux toujours pas croire à quel point le film est super. Wow !!! Je pense que personne ne pourra plus douter de Sandra [Bullock] après avoir vu ça. Quelle performance ! Par dessus tout, j'ai trouvé que le film était plein de suspense et d'émotion. Même avec les plans extrêmement longs on ne perd jamais le film et ce n'est jamais ennuyeux selon moi." AICN parle carrément de révolution : "C'est comme si Avatar était sorti en 1927."

Plus mesuré, FilmExperience annonce la couleur : "Gravity est le chef d'oeuvre de Cuarón. (...) Les avis seront divisés. Une moitié pensera que c'est un film intello et chiant et une moitié pensera que c'est incroyablement brillant. Le film est juste Sandra Bullock à 80%." Il précise que les quinze dernières minutes du film pourraient facilement lui valoir une nomination aux Oscars.

Premières questions

Ce buzz prématuré confirme que Gravity ne sera pas un blockbuster comme les autres. Avec un budget de 80 millions de dollars, le film se place loin des superproductions du moment, qui papillonnent entre 200 et 250 millions, mais nécessite un vrai succès pour éviter la case flop.

Révélé par Et... ta mère aussi ! (2001) et célébré avec Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (2004), Alfonso Cuarón a été encensé avec Les Fils de l'homme (2006), un film d'anticipation à 76 millions qui a récolté des critiques dithyrambiques. Davantage concerné par les défis techniques que la narration, le réalisateur avait notamment réalisé des plan-séquence incroyables et palpitants à l'aide du numérique.

Avec Gravity, il promet des séquences 3D absolument folles dans le vide de l'espace. Centré sur Sandra Bullock, astronaute en perdition après un accident à l'extérieur de sa station en orbite, le film est défini comme un huis-clos tétanisant, à cheval entre l'étroitesse de la combinaison spatiale et l'immensité de l'univers. Dans tous les cas, Gravity devrait faire du bruit.

En attendant d'entrer en promotion, l'héroïne savoure sa vie quotidienne paisible, en compagnie de son petit Louis, enfant adoptif qu'elle chouchoute comme il se doit. Elle est d'ailleurs très souvent aperçue à ses côtés et ce dernier semble déjà être un petit fripon !

La sortie de Gravity est prévue en simultané dans le monde entier, et le 28 novembre en France.

Geoffrey Crété

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel