Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Helena Noguerra et Frédérique Bel : Deux beautés mobilisées pour le mariage gay

Frédérique Bel et Helena Noguerra à la soirée "Mariage pour tous" au Théâtre du Rond-Point, à Paris, le dimanche 27 janvier 2013.
38 photos
Lancer le diaporama
Frédérique Bel et Helena Noguerra à la soirée "Mariage pour tous" au Théâtre du Rond-Point, à Paris, le dimanche 27 janvier 2013.

Pour clore la marche organisée dimanche 27 janvier à Paris par l'inter-LGBT (qui réunit les associations gays, lesbiennes, bi et trans) et le collectif Agissons pour l'égalité, Pierre Bergé et le metteur en scène Jean-Michel Ribes ont invité au théâtre du Rond-Point près de 700 personnes pour une fête "citoyenne, festive et décalée" en faveur du mariage pour tous. Sur scène, des scientifiques, des hommes politiques, de gauche comme de droite, des représentants des trois religions, des artistes, des chanteurs se sont succédé pendant quatre heures. Animé par Laurence Ferrari, marqué par la présence de Valérie Trierweiler, ce rendez-vous pour soutenir le projet de loi Taubira réunissait de très nombreuses stars de la télé, comme du cinéma et de la chanson...

L'une est une comédienne délurée, l'autre... aussi ! Elles étaient faites pour se rencontrer et c'est ensemble que Frédérique Bel et Helena Noguerra ont défendu le mariage pour tous. Tandis que la soeur de Lio portait un court manteau noir, l'inoubliable blonde de Canal+ portait une combinaison de cuir à la Catwoman... Peut-être l'oeuvre du couturier Jean-Claude Jitrois avec qui elle prenait la pose quelques instants plus tard. Devant notre objectif, une Arielle Dombasle exaltée, parfaite diva concernée et grand sourire quand elle franchit les portes du Rond-Point. Sur scène, son compagnon Bernard-Henri Lévy a tenu un discours enflammé : le philosophe a défendu l'égalité dans "l'art de vivre et d'aimer en société républicaine", se déclarant "atterré" par "la marée noire de l'homophobie ancestrale" dans les arguments des opposants. BHL s'est enfin élevé, comme l'a noté l'AFP, contre le fait que les religions se soient immiscées dans le débat rappelant qu'en "République, les croyants ne peuvent pas avoir le dernier mot ! Quand il s'agit de contrat civil, le peuple français, c'est-à-dire le Parlement, c'est Dieu le Père."

Les micros sont aussi à l'extérieur pour recueillir les réactions des stars dès leur arrivée. Charles Berling a tenu un discours sans ambiguïté sur l'importance de cette loi qui selon lui relève de l'égalité de tous. Sur scène, dans un autre registre, Lara Fabian fait entendre ses convictions à travers le titre Deux ils, deux elles. Il s'agit du premier extrait de l'album Le Secret, à paraître le 15 avril 2013. Dix-sept ans après son tube La Différence, Lara Fabian a ressenti le besoin de chanter de nouveau ce thème : "Parce que j'ai des amis homosexuels autour de moi, tant parmi mes proches que mon entourage professionnel, parce que j'ai des fans aussi qui peuvent aujourd'hui se sentir meurtris par les événements de ces dernières semaines", a-t-elle expliqué sur Facebook.

S'il est une artiste engagée à qui personne n'a jamais pu dicter sa conduite, c'est bien Juliette Gréco. Elle était présente dimanche au Rond-Point et a chanté comme Alex Beaupain et Emilie Simon. Jalil Lespert (qui avait célébré avec sa compagne Sonia Rolland la victoire de François Hollande place de la Bastille) était mobilisé comme Emma de Caunes, Isabelle Carré et Axelle Laffont, Amanda Sthers, l'ex-footballeur et philanthrope Lilian Thuram, Christophe Alévêque et sa compagne Serena Reinaldi, et l'une des valeurs montantes du cinéma français Guillaume Gouix.

Coorganisateur de l'événement, Jean-Michel Ribes a tenu les mots plus durs envers "ceux qui s'opposent à la loi pour le mariage pour tous parce qu'elle remettrait en cause selon eux les fondamentaux de l'humanité". "Ils ont bien peu d'estime pour l'humanité qui a fait reculer des fondamentaux comme la loi du plus fort dans les cavernes. (...) Il faut que ces cervelles gelées comprennent que leur croisade ne mènera à rien. (...) Vive la liberté d'être soi !"

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel