Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Juan Branco : L'avocat controversé mis en examen pour viol

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
6 photos
Avocat aussi médiatisé que controversé, Juan Branco a été mis en examen pour viol et placé sous contrôle judiciaire d'après une information du site du Point, confirmée par l'AFP. Au mois d'avril 2021, une jeune femme avait déposé une main courante contre lui. Le suspect nie les faits.

L'avocat médiatisé et controversé Juan Branco a été mis en examen pour "viol" par un juge d'instruction parisien après les accusations d'une jeune femme fin avril dernier, indique l'AFP ce 24 novembre 2021, de source judiciaire proche du dossier et confirmant une information du Point : "L'intéressé a été mis en examen hier du chef de viol. Il a été placé sous contrôle judiciaire."

La victime présumée est une femme de 20 ans qui avait déposé une main courante au commissariat du XIVe arrondissement de Paris le 29 avril, après sa rencontre avec Juan Branco à la suite d'échanges sur le réseau Instagram. La main courante vise à signaler des faits aux forces de l'ordre mais, contrairement à une plainte, ne constitue pas une demande d'engager des poursuites. Une enquête avait cependant été ouverte par le parquet de Paris, confiée au premier district de la police judiciaire parisienne (1er DPJ).

Des faits contestés par le suspect

Interrogé par Le Parisien au printemps, l'avocat et essayiste avait nié toute relation contrainte avec la jeune femme. Après une balade dans Paris, le couple se serait rendu au domicile de l'avocat, selon la version de celui-ci, puis aurait regardé un film avant d'avoir une relation sexuelle consentie. Le lendemain matin, la jeune femme l'aurait "embrassé" avant de partir, assurait encore l'avocat. Elle serait revenue le soir "froide et troublée" en lui annonçant qu'elle avait déposé une "main courante" sur les conseils de deux amies. Après la révélation des accusations, Juan Branco avait assuré, dans un message à la presse, que la plaignante entendait "retirer" sa main courante au plus tôt.

Dans cette main courante, selon Le Point, la jeune femme assurait avoir pris un opiacé, de la lamaline, avec Juan Branco. Celui-ci l'avait confirmé dans l'émission "Touche pas à mon poste (C8), en comparant ce médicament à du doliprane. Juan Branco avait été placé en garde à vue le 1er juin dans les locaux du 1er DPJ, puis remis en liberté en fin de journée. Maître Yassine Bouzrou avait indiqué dans un communiqué qu'"il est très clair que ce qu'on lui reproche est dépourvu de fondement et que cette garde à vue était abusive".

Le parquet de Paris a donc décidé de confier les investigations à un juge d'instruction. "Nous démontrerons que les accusations relèvent de la calomnie", ont réagi les avocats de Juan Branco, Yassine Bouzrou et Françoise Cotta selon FranceInfo.

Un homme de loi controversé

Juan Branco est notamment connu pour un succès de librairie, le pamphlet anti-Macron "Crépuscule" (éditions Au Diable Vauvert/Massot). Il est devenu l'avocat du youtubeur Marvel Fitness et surtout de l'artiste russe Piotr Pavlenski dans l'affaire de la diffusion en 2020 de la vidéo à caractère sexuel de l'ancien porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, alors candidat à la mairie de Paris. Juan Branco a été placé fin janvier sous le statut de témoin assisté dans cette enquête. Il fait également l'objet de poursuites disciplinaires du conseil de l'Ordre dans le dossier Griveaux. C'est également à lui qu'on doit l'outing, c'est-à-dire la révélation de l'homosexualité, du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, en couple avec Stéphane Séjourné.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image