Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meghan, Harry et le baptême d'Archie : obligés de lever le secret ?

Meghan Markle, duchesse de Sussex, et le prince Harry le 8 mai 2019 lors de la présentation de leur fils Archie Harrison Mountbatten-Windsor dans le hall St George au château de Windsor.
22 photos
Lancer le diaporama
Meghan Markle, duchesse de Sussex, et le prince Harry le 8 mai 2019 lors de la présentation de leur fils Archie Harrison Mountbatten-Windsor dans le hall St George au château de Windsor.
En choisissant de ménager des conditions d'intimité impénétrable pour le baptême de leur fils Archie Mountbatten-Windsor, dont la naissance en mai a suscité l'effervescence populaire, le duc et la duchesse de Sussex semblent s'être mis à dos une partie de l'opinion. La question de l'anonymat des parrains et marraines fait tout particulièrement débat, entre "loi" et privilège royal...

Pas de médias, pas de public, pas d'informations : avec leur décision de privatiser intégralement, samedi 6 juillet 2019, le baptême de leur fils Archie Mountbatten-Windsor, né deux mois plus tôt jour pour jour dans un hôpital qui n'a lui non plus pas été désigné, le prince Harry et Meghan Markle se sont fait une bien mauvaise publicité et ont suscité du mécontentement jusque dans les rangs de leurs plus grands fans.

La cérémonie s'est déroulée dans la plus totale intimité dans la chapelle privée du château de Windsor - et non dans la chapelle Saint-Georges qui avait accueilli l'an passé le mariage des jeunes parents, exposée au public. Et aucun photographe, à l'exception du seul Chris Allerton, choisi pour réaliser les photos officielles qui seront approuvées et diffusées ultérieurement, n'était convié, pas même pour immortaliser les arrivées des invités, et pour cause : le duc et la duchesse de Sussex veulent à tout prix que l'identité des parrains et marraines qu'ils ont choisis pour Archie demeure, elle aussi, secrète. Sans doute le point qui cristallise le plus les frustrations et qui fait dire à la rédactrice en chef de la revue spécialisée Majesty, Ingrid Seward, que le couple a "mal évalué la situation" : "ils ont géré cette affaire comme un secret scandaleux alors qu'il ne s'agissait que de partager ce qui est un événement joyeux", résume-t-elle avec à propos.

Violation de la loi de l'Eglise vs. vide juridique...

Dans les faits, le prince Harry et la duchesse Meghan, qui se sont délibérément passés de la présence de la reine Elizabeth II pour ce moment si spécial, pourront-ils effectivement garder le secret ? Le Daily Express s'interroge à juste titre, observant que cette rétention d'information pourrait constituer une violation des règles de l'Eglise d'Angleterre (dans laquelle la protestante Meghan a été baptisée et acceptée avant son mariage avec le fils cadet du prince Charles), qui "ont la même force et le même effet que des lois du Parlement". Les détails du baptême, tels que le nom des parrains, sont habituellement consignés dans les registres paroissiaux, y compris lorsqu'il s'agit de baptêmes célébrés dans une chapelle privée, est-il stipulé dans un texte officiel de 1978 : "Tous les baptêmes doivent être enregistrés et le document est normalement public, pour des recherches ou l'établissement de duplicatas", a indiqué un représentant de l'organe religieux au journaliste Richard Palmer, chroniqueur royal émérite du journal britannique.

"Toutefois, poursuit ce même porte-parole, pointant par la même occasion un détail important, le registre utilisé dans ce cas précis est tenu à titre privé par le personnel royal au nom de la Couronne et il semblerait que ce n'ait jamais été soumis aux obligations requises." Autrement dit, ce qui y est consigné pourrait fort bien demeurer secret. Sauf que, comme le souligne Richard Palmer, "cela n'a en théorie aucune importance vu que le palais annonce les noms des parrains et marraines", comme ce fut le cas par exemple après le baptême de Lady Sarah Chatto, nièce de la reine Elizabeth II, qui, au moment de son baptême en juillet 1964 dans la chapelle privée du palais de Buckingham, était septième dans l'ordre de succession au trône britannique - soit l'exact rang d'Archie aujourd'hui. Marraine... du prince Harry, la fille de la défunte princesse Margaret pointe aujourd'hui au 24e rang.

Harry "farouchement opposé"

En somme, le prince Harry et la duchesse Meghan de Sussex semblent, du fait de l'existence de ce registre privé conservé au château de Windsor, avoir la capacité de conserver le secret sur l'identité des parrains pendant de longues années avant que des historiens y aient accès ; mais, s'ils décidaient d'utiliser cette sorte de vide juridique pour le faire, ils créeraient un précédent qui, au vu du tollé suscité par la gestion de leur communication dans ce chapitre et de leurs réticences évidentes (rappelons qu'Archie a été présenté en privé à l'intérieur du château de Windsor), pourraient se retourner contre eux... Le choix leur appartient.

D'après le tabloïd The Sun, c'est, des deux époux, le prince Harry qui serait le plus farouchement opposé à communiquer ces informations, soucieux qu'Archie puisse mener une vie de "citoyen lambda à tout point de vue".

En attendant la suite des événements, les pronostics vont bon train sur les proches du couple qui pourraient s'être vu confier cette mission sacrée : le nom de Lindsay Roth et Genevieve Hills, des amies de fac de Meghan Markle lorsqu'elle était à l'Université Northwestern (Chicago) et présentes à Londres actuellement, où on les a vues au côté de la duchesse de Sussex dans les tribunes de Wimbledon, ont été mentionnés ; Serena Williams, absente du baptême pour raisons professionnelles (elle dispute le tournoi du Grand Chelem !), fait bien sûr office de candidate sérieuse, tout comme l'incontournable Jessica Mulroney. Parmi les quelques invités de la cérémonie qui ont été surpris lors de leur passage en voiture à Windsor samedi, la présence de Tiggy Legge Bourke, qui fut la nourrice du prince Harry, a aussi retenu l'attention.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Meghan Markle joue les stylistes pour l'association Smart Works. Les coulisses de sa collection capsule de bienfaisance dévoilés sur Instagram, le 22 août 2019.
Le bébé de Meghan Markle s'agitant dans son ventre en janvier 2019.
Meghan Markle et le prince Harry au parc olympique de Londres pour un match de baseball, le 19 juin 2019.
Le bébé de Meghan Markle s'agitant dans son ventre en janvier 2019.
Naomi Watts a posté cette vidéo de son ancien compagnon Liev Schreiber s'amusant avec leur fils Samuel "Sammy" kai (10 ans) sur "Another One Bites the Dust" de Queen - dimanche 16 juin 2019.
David Beckham embrasse sa fille Harper sur la bouche lors d'une visite des Everglades (Miami) le 2 juin 2019.
Meghan Markle et le prince Harry au parc olympique de Londres pour un match de baseball, le 19 juin 2019.
David et Victoria Beckham fêtent leurs 4 ans de mariage 2019.
Meghan Markle joue les stylistes pour l'association Smart Works. Les coulisses de sa collection capsule de bienfaisance dévoilés sur Instagram, le 22 août 2019.
David Beckham avec sa fille Harper lors d'une visite des Everglades (Floride) le 2 juin 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel