Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Muriel Robin : ''Pendant 50 ans, je me suis oubliée, alors maintenant...''

Muriel Robin est ce mercredi à l'affiche d' On ne choisit pas sa famille, premier film de Christian Clavier au sujet très actuel : l'homoparentalité. Dans cette comédie qui la mène jusqu'à Bangkok, Muriel Robin incarne Kim, une femme en couple avec Alex, campée par la sexy Helena Noguerra. Ce couple voudrait adopter une petite fille et a recours à un stratagème : Kim et son beau-frère César, joué par Christian Clavier, se feront donc passer pour mari et femme.

À l'occasion de la sortie du film, Muriel Robin a rencontré nos confrères du magazine Femme Majuscule. Elle y évoque ses périodes difficiles, son burn-out et sa renaissance. Aujourd'hui, elle file, épanouie, un bel amour avec la comédienne Anne Le Nen. Comme l'adoption est au coeur d'On ne choisit pas sa famille, Muriel Robin évoque son propre désir d'enfant : "À 12 ans, j'ai dit que j'adopterai. Ça a longtemps été mon côté pratique : je pensais 'pourquoi faire un bébé quand il y en a tant qui sont tout seuls' ? Je crois en fait que j'ai longtemps été mon propre enfant, mais un enfant lucide et conscient. Donc, je n'ai pas franchi le pas. Et au moment où me voilà prête, coucou : j'ai 56 ans ! Mais ma fibre maternelle s'est manifestée autrement : avec de grands enfants, des adultes pour tout dire (rires). Et avec ma famille également, parce que j'étais la plus jeune, et que j'ai été celle qui essayait de réunir. C'est cela en fait : j'ai materné tout le monde depuis toujours."

Ayant décidé que maintenant la personne la plus importante de sa vie, c'est elle (Anne aussi bien sûr), elle a beaucoup "fait le ménage" dans son entourage. Le seul ancien projet qu'elle va mener à son terme, c'est la construction d'un hôpital à Kaboul, dans lequel elle s'était lancée à corps perdu... "En fait, pendant 50 ans, j'ai donné de mon coeur, de mon âme, de mon temps et... je me suis oubliée. Alors maintenant, je dis Joker. Et sans aucun scrupule."

A la question : Vous pensez faire partie des gens "pas comme tout le monde" ? Elle répond "avoir surtout aimé être différente, mais j'ai été très seule, sans personne à qui me confier... puis un jour, on n'est plus seul, on trouve l'Autre... et même si mon chemin a été compliqué, ça en vaut la peine". Une Muriel Robin apaisée et heureuse, ça fait plaisir.

Si Muriel Robin semble avoir tiré un trait sur la maternité et l'adoption, sa compagne dans le film Helena Noguerra, 42 ans, vient d'entamer des démarches. Elle l'expliquait cette semaine dans Paris Match : "J'ai fait une demande d'adoption, il n'y a pas très longtemps. Une démarche difficile pour une femme célibataire. C'et encore très normé : il vaut mieux avoir moins de 35 ans, être marié, et à une personne de l'autre sexe. J'ai choisi l'Afrique (Rwanda, Malo, et Afrique du Sud), plus par instinct qu'autre chose : je m'y sens bien."

 

Retrouvez l'intégralité de ces interviews : Helena Noguera dans Paris Match, en kiosques depuis le 3 novembre, et Muriel Robin dans Femme Majuscule, en kiosques ce 9 novembre 2011.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel