Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Bedos évoque la drogue et sa dépression : 'Je suis allé très loin !'

5 photos
Lancer le diaporama

A 31 ans, Nicolas Bedos est l'un des chroniqueurs les plus en vogue, et à l'heure où l'émission Semaine Critique de Franz-Olivier Giesbert vient d'être supprimée des grilles de France 2, émission dans laquelle il brillait tous les vendredis avec sa Semaine mythomane, ce génie impertinent est délirant et très demandé. Les propositions fusent mais pour le moment, Bedos n'a pris aucune décision officielle. Une seule chose reste certaine, il ne prendra pas la relève d'Eric Naulleau ni d'Eric Zemmour dans On n'est pas couché aux côtés de Laurent Ruquier et n'intègrera pas l'équipe du Grand Journal. Si aujourd'hui, Nicolas Bedos excelle dans tous les domaines, le beau brun au regard troublant n'a pas toujours eu le sourire...

Dans Technikart en mars, il livrait déjà une interview désarmante revenant sur sa dépression : "J'étais un grand dépressif jusqu'à l'hospitalisation. De 20 ans à 23, ma vie a été un enfer. J'étais gravement suicidaire." Invité dans l'émission de Catherine Ceylac Thé ou Café sur France 2 hier matin, samedi 11 juin, Nicolas Bedos est revenu sur cette terrible période.

Celui qui n'a pas hésité à qualifier Nicolas Sarkozy de "VRP surcocaïné" dans l'une de ses fabuleuses chroniques tient à clarifier les choses : il ne se drogue plus. Cette période, c'était "il y a très longtemps". Il confie au sujet de ces rumeurs : "Ils me voient bouger sur mon siège et ils se disent 'il doit y aller à la paille dans le nez'. J'en n'ai pas besoin, je suis comme Obélix, en beau, je suis tombé dedans quand j'étais gamin." Il avoue : "Ça me rend tellement paranoïaque. J'ai fait ça quand j'avais 20 ans et j'ai fait une dépression pendant un an et demi. On arrête avec la coke, hein !"

C'est de cette époque dont il s'inspire actuellement pour écrire un roman. Un ouvrage qui reviendra sur cette période de dépression qu'il a connue à Cannes lorsqu'il écrivait des sketchs pour Canal +.

Catherine Ceylac revient alors sur ces fameuses envies suicidaires et interroge Nicolas Bedos : "Vous êtes allé jusqu'à la volonté de vous suicider ?" "Tout à fait. Vous voulez que je vous montre mes cicatrices ou pas ? Oui, oui, je suis allé très loin", répond avec un calme et un humour noir glaçant Nicolas Bedos. Aujourd'hui, ce dernier en a fini avec ses vieux démons et a choisi comme thérapie l'écriture. On lui doit notamment l'excellente pièce Promenade de Santé avec Mélanie Laurent, qui s'est exportée à l'étranger. Il explique : "C'est pour ça que j'écris. Ce sont des pièces sur cette période là. C'est pas rigolo rigolo mon théâtre."

Un passé douloureux que Nicolas Bedos a donc décidé de soigner grâce à son talent, son charisme et son impertinence démesurée.


Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel