Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Pippa Middleton : 2011, l'année qui a tout changé

Pippa Middleton : 2011, l'année qui a tout changé
Pippa Middleton, dans sa robe portée au Boodles Boxing Ball, en couverture de Life and Style, décembre 2011.
81 photos
Lancer le diaporama
Pippa Middleton, dans sa robe portée au Boodles Boxing Ball, en couverture de Life and Style , décembre 2011.

"Pourquoi personne ne veut sortir avec moi ?" Le cri du coeur - prétendu - de Pippa Middleton, placardé à la une de l'édition courante du tabloïd américain Life and Style, et quelle que soit son degré d'authenticité, est : Pippa a vécu une année 2011 très particulière et l'a finie, alors qu'on parlait encore de fiançailles quelques semaines auparavant, en célibataire, larguée par un Alex Loudon exténuée par sa nouvelle condition. A moins que son réveillon du Nouvel An, organisé dans la maison de ses parents à Bucklebury et pour lequel elle avait réservé tout un hôtel voisin, ait favorisé les rencontres...

De "simple" socialite ascendant "soeur de la chérie du prince William", statut qui lui valait d'être observée avec opportunisme par les médias anglais et d'être tout de même désignée dès 2008 "Célibataire numéro un de la haute société" (devant James Blunt et la princesse Eugenie), Pippa Middleton est devenue une personnalité publique majeure bien au-delà des frontières du Royaume-Uni. Elle est la belle-soeur du futur roi d'Angleterre, la soeur de la future reine ou princesse consort (qui est également un modèle de féminité et d'élégance), et elle est... à marier. On en oublie même totalement qu'elle a un physique tout à fait commun et un rôle relativement insipide.

Ramdam médiatique, bouleversement sentimental...

Ses trajets quotidiens de son appartement à son bureau londoniens s'apparentent désormais à de véritables street-défilés, shootés par des photographes en permanence aux aguets. Ses fréquentations et romances sont épiées, décortiquées, sujettes à rumeurs dans les tabloïds, comme pour toute starlette qui se respecte. Sa vie a changé, si bien qu'elle serait effrayée d'être désormais "undateable", selon ses proches. Effrayée que personne ne puisse endurer son style de vie, sa surmédiatisation. Et pour cause, c'est bien ce qui a écoeuré Alex Loudon, son ex-compagnon : l'ancienne gloire du cricket anglais reconverti en trader de la City a jeté l'éponge - pour la deuxième fois et définitivement - en novembre, éprouvé, après un an de romance, par les projecteurs qui se sont soudainement braqués sur sa belle après le mariage de William et Kate, le 29 avril 2011. Sans parler des rumeurs de séparation et d'escapades avec un ex qui ont pu aggraver le cas...

A en croire les proches de Pippa interrogés par Life and Style, la soeur de la duchesse de Cambridge désespère de "trouver un jour son prince charmant", et tous les garçons qu'elles fréquentent, appartenant à la haute société et peu enclins à être aveuglés par les projecteurs, sont "globalement agacés par le cirque autour d'elle". On commence même à parler du "syndrome Pippa". Du buzz facile...

Le fait est que la métamorphose de la "soeur de..." en nouvelle icône médiatique a été brutale, et, après la révélation en 2011, on peut tabler que 2012 sera l'année de l'accoutumance à ce nouveau statut. Qui plus est, on remarquera que Pippa Middleton, 28 ans, n'a guère eu de mal à s'adapter à la présence des paparazzi, qu'elle ne fuit pas et qu'elle honore de sa disponibilité, ni à tirer parti de la situation : déjà bien installée entre ses fonctions de party planner pour Table Talk, ses activités au sein de la lucrative entreprise familiale Party Pieces, et son rôle occasionnel de consultante-lobbyiste, la voilà lancée dans l'écriture d'un guide consacré au party-planning et à la fonction d'hôtesse, pour lequel elle a déjà reçu une copieuse avance (près de 500 000 euros) de la part de son éditeur. Après tout, les fêtes, elle sait les organiser, elle sait aussi en profiter, on l'a bien vu... Et c'est ce qu'elle avait prévu de faire au réveillon du Nouvel An.

Sortie de l'ombre de Kate

En fin de compte, 2011 a tout simplement permis l'émancipation de Pippa Middleton, qui n'existait préalablement qu'en tant que binôme de sa soeur Kate. Les prodromes de cette prise d'autonomie de Pippa remontent probablement au mois de février 2011, lorsque les médias britanniques ont copieusement commenté sa présence au mariage de son amie Lady Katie Percy, fille du puissant et richissime duc de Northumberland, dans un cadre somptueux. En tenue des grands jours, Pippa se laissait mitrailler par les photographes, et personne n'ignorait que sa venue était aussi liée à son intimité avec le comte George Percy, fils et héritier du duc, son ex-colocataire durant les années fac à St-Andrews, mais aussi son ex tout court. C'est d'ailleurs avec lui que Pippa choisira, à plusieurs reprises durant l'année, de fuir le remue-ménage médiatique lors d'escapades dans des tournois de tennis (Roland-Garros, le Queen's) ou ailleurs (à Madrid, par exemple). Au bout du compte, on l'aura plus souvent vue avec George qu'avec Alex.

Après cette apparition remarquée, qui sonnait aux oreilles de la presse anglaise comme une répétition avant de jouer les demoiselles d'honneur pour sa soeur à Westminster, vint le jour J : le 29 avril 2011, Pippa Middleton, en robe virginale Sarah Burton pour Alexander McQueen comme sa soeur la mariée, a marqué les esprits. En fait, son postérieur joufflu l'a fait pour elle, bien aidé par un petit "truc" (Pilates en version officielle, rembourre-fesse en version analystes) et surexposé du fait que la demoiselle d'honneur tournait inévitablement le dos aux photographes en tant que la porteuse de traîne. Un fessier rebondi qui a largement contribué à l'exportation de la marque Pippa - les chirurgiens esthétiques américains ont été assaillis de demandes de clientes désireuses d'avoir le même popotin !

La déferlante médiatique est inattendue et inépuisable, et, de buzz d'un jour historique (celui du mariage du siècle), Pippa devient la nouvelle star - avec en partie un effet de vases communicants, sa soeur étant désormais mariée. Ses moindres faits et gestes sont scrutés, et elle fera sensation à chaque apparition : de ses trajets quotidiens pour aller au bureau ou faire un peu de shopping dans Chelsea, à ses escapades en dehors de Londres.

En octobre, c'est son numéro survolté sur la piste de danse lors du Boodles Boxing Ball, au bras de son ami "Sharky" (Charles Astor, ancien camarade de classe... et ancien boyfriend ?), ainsi que la robe rouge au décolleté profond qu'elle portait qui attiraient les regards, encore plus que son baiser langoureux avec Alex Loudon à l'issue de la soirée... Il y avait déjà de l'eau dans le gaz à ce moment-là.

En 2011, Pippa Middleton est devenue membre de la famille royale et a accru son rang de socialite number one. Elle a également assisté à pas moins de sept mariages au cours de l'année, mais l'amour, la concernant, a fui. 2012 ne s'annonce pas moins mouvementée...

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image