Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sorties ciné : Nicole Kidman, dérangeante, Matthew McConaughey, charismatique

8 photos
Lancer le diaporama

En l'absence de superproductions prêtes à tout écraser sur leur passage - cf. Iron Man 3 - la programmation des salles de cinéma depuis ce mercredi 1er mai met en avant des longs-métrages en apparence plus confidentiels mais dont le message plein d'humanité à de quoi atteindre nombre de spectateurs. Le passage à l'âge adulte pour certains, le sentiment amoureux qui donnent envie de dépasser les barrières pour d'autres, les salles obscures se veulent délicates et humaines.


Mud - Sur les rives du Mississippi, de Jeff Nichols

Avec Matthew McConaughey, Tye Sheridan et Reese Witherspoon

L'histoire : Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d'une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi. C'est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur.

Ce qu'il faut retenir : "Palme du coeur" au dernier Festival de Cannes, Mud a mis du temps avant d'arriver dans les salles. L'attente valait la peine pour cette nouvelle réalisation de Jeff Nichols (Take Shelter) qui offre un rôle superbe au charismatique Matthew McConaughey, revenu au sommet de sa carrière.


Mohamed Dubois
, de Ernesto Ona

Avec Eric Judor et Sabrina Ouazani

L'histoire : Héritier de la banque Berthier, Arnaud Dubois a plutôt une tête à se prénommer... Mohamed. D'ailleurs ne serait-il pas plutôt le fils de Saïd, l'ex-prof de tennis de sa mère à Djerba ? Suite à une dispute avec son père, il décide de quitter le nid douillet du Vésinet.

Ce qu'il faut retenir : Pas de bêtises au programme pour Eric sans Ramzy, le voilà dans sa première romance sur fond social. Une comédie sur l'identité qui ne veut pas que faire rire, mais aussi pousser à se poser quelques questions.

Upside Down, de Juan Solanas

Avec Jim Sturgess et Kirsten Dunst

L'histoire : Dans un univers extraordinaire vit un jeune homme ordinaire, Adam, qui tente de joindre les deux bouts dans un monde détruit par la guerre. Tout en luttant pour avancer dans la vie, il est hanté par le souvenir d'une belle jeune fille venant d'un monde d'abondance : Eden.

Ce qu'il faut retenir : On se souvient d'elle embrassant la tête à l'envers de Spider-man, Kirsten Dunst est de nouveau renversante pour les beaux yeux d'un autre, Jim Sturgess. Une romance de science-fiction à de quoi séduire par sa mise en scène, si ce n'est par son histoire, finalement assez classique, de l'amour impossible.

Stoker, de Park Chan-wook

Avec Mia Wasikowska, Matthew Goode et Nicole Kidman

L'histoire : A la mort de son père dans un étrange accident de voiture, India, une adolescente, assiste au retour de son oncle, un homme mystérieux dont elle ignorait l'existence, et qui s'installe avec elle et sa mère.

Ce qu'il faut retenir : Un réalisateur asiatique pour un film américain, l'équation n'est pas toujours réussie mais dans le cas de Stoker, le metteur en scène d'Old Boy réussit à offrir aux spectateurs un conte sombre, érotique et violent. Dérangeant à souhait, ce long-métrage met en avant la forme, fascinante, aux dépens, selon les critiques, du scénario.


Jeff Nichols disait : "Vient ce moment où on découvre que la vie n'est pas telle qu'on l'imaginait. Grandir est un processus très violent et déchirant." (Cinéobs) Courons dans les cinémas qui subliment ce passage et tous les sentiments humains. Bon(s) film(s) !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel