Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bérénice Bejo : De meilleur espoir à héroïne muette, un parcours épatant !

Le nom de Jean Dujardin est sur toutes les lèvres depuis la présentation au festival de Cannes du long métrage The Artist, et surtout, de son prix d'interprétation. Mais dans ce film en noir et blanc et muet, tant acclamé partout dans le monde, Jean donne la réplique à Bérénice Bejo. Elle est une perle sublime, à la fois douce et expressive. Son sourire illumine l'écran et sans elle, Jean Dujardin n'aurait pas pu autant rayonner. D'ailleurs, lorsqu'il a reçu son prix à Cannes, il n'a pas tardé à rendre hommage à sa superbe partenaire. A l'aube de la sortie tant attendue de cette oeuvre dans les salles françaises, attardons-nous sur le parcours de cette héroïne très discrète.

Les premiers pas de Bérénice Bejo se font à des milliers de kilomètres de la France, en Argentine en 1976, à Buenos Aires. Son père est réalisateur, sa mère est avocate. Le bonheur de la famille prend fin quand ils doivent quitter le pays, Bérénice n'a que 3 ans. Dans L'Express Styles, elle revient sur la douleur du départ : "J'exècre les régimes dictatoriaux. Ma famille a quitté l'Argentine en 1980, quand la junte militaire a pris le pouvoir. Nous avons dû nous cacher pendant quelque temps. Je n'en ai pas le souvenir. Mais je sais que pour reconstruire leur vie en France, mes parents ont dû abandonner leurs rêves, changer de métier. [...] Et je peux encore voir la rage, la tristesse dans leurs yeux."

Bérénice s'installe en France et son père lui a transmis sa passion pour le cinéma. Elle prend des cours des théâtres et joue dans des courts métrages, comme Enceinte ou lesbienne, en 1996, une oeuvre faisant partie de l'ensemble L'@mour est à réinventer.

Sa carrière explose en 2000, avec le film de Gérard Jugnot, Meilleur espoir féminin. Comble heureux de la situation, la jolie Bérénice obtient une nomination aux César comme meilleur espoir féminin ! Viendront les années suivantes Comme un avion, avec les regrettés Marie-France Pisier et Guillaume Depardieu, ou encore 24 heures dans la vie d'une femme de Laurent Bouhnik.

Nouveau tournant pour l'actrice : OSS 117 : le Caire nid d'espion en 2006. Elle fait partie des aventures de l'espion stupide qui ravissent le public comme la critique. Bérénice Bejo obtient le succès commercial et le réalisateur, Michel Hazanavicius, et elle forment désormais un couple. Est ensuite venu le petit Lucien en 2008, puis Gloria, née le 18 septembre dernier. Au festival de Cannes puis de Deauville, on pouvait apprécier les courbes de son ventre de future maman aux anges.

Dans son entretien pour L'Express Styles, la comédienne avoue avoir besoin de l'approbation de tout le monde autour d'elle, "autrement je suis saisie d'angoisse et je me mets en retrait", explique-t-elle. Nombreux sont ceux alors qui pourront lui clamer leur admiration, notamment après avoir vu The Artist. Et Hollywood pourrait lui tendre les bras, si le film entre véritablement dans la course aux Oscars...

The Artist, en salles le 12 octobre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel