Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Booba : Il provoque une émeute et redoute d'insulter Eric Zemmour !

11 photos
Lancer le diaporama
Il a créé l'émeute, et ce n'est certainement pas pour lui déplaire. Booba, bientôt 34 ans, est le meilleur rappeur français. Il est aussi celui qui vend des centaines de milliers d'albums. C'est un génie de la rime et ses sons sont américanisants, l'alchimie parfaite. Booba, Elie Yaffa de son vrai nom, vient de sortir son cinquième album, Lunatic, qui est nettement le meilleur. Encore plus loin, c'est l'album de l'année et peut-être même l'album de rap de la décennie. Les 18 titres s'enchaînent à merveille et tous différents, ils composent la bande-son d'une vie ou d'une époque.

Il pourrait devenir le premier rappeur français à remplir Bercy à lui tout seul, en tout cas c'est ce qu'il va tenter le 1er octobre 2011. La plus grande salle de concert parisienne va accueillir des milliers de fans de Booba, pour le meilleur... et peut-être pour le pire, s'il l'on en croit ce qu'il s'est passé hier le 22 novembre !

A l'occasion de la sortie de Lunatic, l'artiste a organisé une séance de dédicaces au Virgin Megastore sur les Champs-Elysées. Très vite des centaines de jeunes, fans ou pas, ont envahi le magasin de disques pour voir leur idole. Les vigiles furent dépassés en quelques minutes et les jeunes ont tout cassé, pillé et se sont battus... Les boutiques d'à côté ont subi aussi les débordements de ces quelques 400 jeunes. Une émeute ! Si bien qu'il n'a pu se rendre à la radio Skyrock pour assurer son interview et a répondu à Difool par téléphone.

Pour cet album Lunatic, clin d'oeil à ses débuts dans le groupe du même nom (et qu'il ne reformera pas), au côté d'Ali (qui tire davantage la langue quant à lui), celui qui aime se faire appeler le "Duc de Boulogne" ou encore "Saddam Hauts-de-Seine", a mis le paquet. Il a déjà sorti quatre singles et trois clips.

Après le bling-bling Caesar Palace, Booba a offert le très street Jour de Paye, tourné à Aulnay-sous-bois pour montrer à la rue qu'il ne l'a pas oublié. Puis c'est le clip du fabuleux Ma Couleur qui est sorti. C'est en Afrique que le rappeur d'origine sénégalaise est allé. A Kinshasa, au sud de la République Démocratique du Congo. Au lendemain de son concert sur place, il s'est offert une visite du sanctuaire pour les grands singes, le "paradis des Bonobo", suivi tout au long par la caméra de Chris Macari (réalisateur de nombreux de ses clips dont Caesar Palace, Jour de Paye). Plus calme, chanté même, ce morceau est accompagné par un clip pas vraiment indispensable mais intéressant. Le sens de ce retour sur le continent de son père...

Des connexions, Booba en a. Il vit entre Miami et la France alors forcément, les chanteurs américains sont plus faciles à approcher. L'album Lunatic a été enregistré dans sa ville de Floride et regroupe de duos plus clouant les uns que les autres pour un artiste français. Diddy (anciennement Puff Daddy) apparaît sur Caesar Palace, T-Pain sur Réel, le chanteur Akon sur Lunatic et le producteur Ryan Leslie a fait le son de Fast Life et y pousse même la chansonnette.

Fort d'une réputation de vilain petit canard, peu causant, solitaire, Booba daignera néanmoins se rendre sur certains plateaux télé pour y faire la promo de Lunatic. Mais il va les choisir, c'est ce qu'il a expliqué au site abcdr du son : "Je ne ferai pas Ruquier parce que je sais que je vais massacrer Zemmour si j'y vais [rires]. Ça ne vaut pas le coup. Je ne suis pas un homme politique pour lui répondre et je sais comment ça va se passer. Il va m'énerver, je vais commencer à trembler, à bégayer, à avoir envie de le frapper et je vais finir par l'insulter pour garder la face [rires]. Qu'est ce que tu veux que je réponde ? Je parle de la "la chatte à Rama Yade", je dis "Fuck la France", il va s'exciter contre moi."

Forcément.

Au journal Metro, il s'est étendu sur le sujet du fameux "Fuck la France" qui choque tous les réacs' bloqués dans l'incompréhension : "Quelqu'un que je connais un peu m'en parlait récemment, et me rappelait que c'est grâce à la France que je gagne de l'argent. Je ne dis pas qu'il a tort, mais il ne comprend pas. Moi je parle de l'Etat, de la situation économique, du boycott de notre musique, du racisme... Il y encore à notre époque un Front national qui existe et pour lequel tu peux voter ! Même aux Etats-Unis, où il y a une histoire super raciste et violente, il n'y a pas de FN. Il y a une droite dure, mais il n'y a pas de parti qui te dit clairement qu'il y a un raciste pour lequel tu peux voter. Pour moi, ça ne devrait pas exister."

Lunatic dans les bacs depuis lundi 22 novembre. Une merveille. Booba disait à Musique Mag, alors qu'il était en studio : "L'ambition est clairement de faire un classique. C'est comme lorsque tu dessines la nouvelle Ferrari, tu te prends la tête sur chaque courbe."

Le roi des métagores (compromis de métaphores et gore) a la vie longue devant lui, il n'a plus à se soucier de sa carrière et de sa mémoire. On ne l'oubliera pas. Pas après cet album...

Découvrez le dernier clip Ma Couleur dans notre player, ainsi que les vidéos de l'émeute au Virgin Megastore !

Nicolas Derrstroff

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel