Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"M'assurer qu'elle est morte" : Des SMS glaçants de Johnny Depp dévoilés par Amber Heard

"M'assurer qu'elle est morte" : Des SMS glaçants de Johnny Depp dévoilés par Amber Heard
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
20 photos
Ces SMS pourraient-ils tout changer ? Actuellement en plein déballage de son histoire avec Amber Heard lors du procès qui l'oppose à son ex-femme, Johnny Depp s'est vu confronté ce jeudi à plusieurs textos très violents envoyés à ses proches au sujet de l'actrice. Les avocats ont également évoqué sa grande consommation de drogue, un sujet qu'il n'a pas nié.

Depuis plus d'une semaine désormais, Johnny Depp et Amber Heard s'affrontent au tribunal et s'opposent au sujet des violences qui ont émaillé les 15 mois de leur mariage, entre 2015 et 2016. Des violences que le comédien avait racontées depuis quelques jours, parlant des accès de colère de son ex-femme, de sa consommation de drogue et des crises qu'elle lui aurait fait subir.

Mais ce jeudi, les contre-interrogatoires des avocats de l'actrice ont placé l'acteur face à sa propre agressivité, grâce à des textos trouvés dans son téléphone. Envoyés à plusieurs proches, ces messages absolument terrifiants ont mis quelque peu à mal sa version des faits. "Vous avez dit 'Je vais baiser son cadavre brûlé après coup, pour m'assurer qu'elle est morte'. C'est ce que vous avez dit que vous feriez après l'avoir brûlée et après l'avoir noyée", lui a lu Ben Rottenborn, l'avocat de son ex-épouse.

La mine sombre, l'interprète de Willy Wonka n'a pas répondu, pas plus que lors de la lecture d'un autre SMS, tout aussi glaçant de colère : "Je ne veux plus jamais poser les yeux sur cette sale p*te d'Amber", envoyé quelques mois à peine après leur mariage. Un mariage qu'il avait raconté quelques heures plus tôt, évoquant le fait qu'Amber y ait pris beaucoup de drogues avec ses amis.

"Toute sa bande prenait de la MDMA", avait-il raconté. "Pour être honnête avec vous, je ne sais pas combien de MDMA ils avaient, mais pour moi, c'était... Pour moi, prendre de la MDMA aurait été un gaspillage de drogue, si vous comprenez ce que je veux dire. [...] Par contre j'ai fumé de la marijuana", avait-il ensuite avoué, honnête sur une consommation de drogue régulière mais selon lui, pas excessive.

Devant les très nombreuses questions des avocats d'Amber Heard sur le sujet, il est d'ailleurs resté impassible, refusant de reconnaitre le moindre abus. Le procès devrait continuer dans les jours qui arrivent, avec l'apparition à la barre de nombreux autres témoins, dont Elon Musk, qui a partagé la vie d'Amber Heard quelques mois après son mariage avec Johnny Depp.

La soeur et le meilleur ami de l'acteur étaient déjà venus témoigner en sa faveur, lui qui est très soutenu par ses deux enfants, Lily-Rose et Jack, 22 et 20 ans. Son ex-femme, Vanessa Paradis, est également présente pour lui à Los Angeles, elle qui avait immédiatement pris son parti lors des accusations de violence d'Amber Heard.

Pour rappel, les deux ex-époux, qui avaient fini par régler leur divorce à l'amiable, se déchirent aujourd'hui pour une tribune publiée dans le Washington Post en 2018 par l'actrice, dans laquelle elle parlait de violences conjugales, et pour laquelle il l'avait attaquée en diffamation, réclamant 50 millions de dollars. Contrattaquant, elle lui en avait demandé 100 millions, mais difficile de savoir aujourd'hui quelle sera l'issue entre les deux !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image