Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlotte Le Bon : ''Pour Yves Saint Laurent, j'ai perdu beaucoup de poids''

Le 8 janvier prochain, c'est dans la peau de Victoire Doutreleau, muse historique de Christian Dior puis d'Yves Saint Laurent, que Charlotte Le Bon va retrouver le monde du mannequinat. Mais sur grand écran. L'ex-miss météo de Canal+ incarne à 27 ans la superbe et incandescente Victoire dans le biopic Yves Saint Laurent, réalisé par Jalil Lespert. La jolie Canadienne renoue ainsi avec la mode, mais pas celle qui lui a ouvert les portes des podiums alors qu'elle avait 18 ans.

"J'ai été mannequin pendant huit ans et j'ai détesté ce métier où tu te fais traiter comme du bétail et tu te sens comme un objet...", confesse Charlotte Le Bon dans les colonnes de Flavor, magazine dont elle fait la couverture. La comédienne n'a d'ailleurs aucune honte à le dire et à pester comme le monde du mannequinat tel qu'il est est aujourd'hui. Concernant les principales actrices de cet univers, les femmes, Charlotte Le Bon a une idée très précise sur la question : "On les respectait peut-être plus à l'époque." Elle regrette également le physique de ces femmes, affirmant que de nos jours, "on a l'impression que presque n'importe qui peut être mannequin : on voit des gens qui ont une drôle de tête, qui sont filiformes, sans grâce. Il n'y a plus de formes dans la mode..."

Une déclaration qui fait aussi sens après avoir incarné à l'écran Victoire, un mannequin historique qui a révolutionné à sa manière, par les formes notamment, la mode et les créateurs de l'époque. Pour Yves Saint Laurent, Charlotte Le Bon n'a pas hésité à donner de sa personne pour épouser son personnage. "J'ai perdu beaucoup de poids pour avoir la taille aussi fine qu'elle, pris des cours de danse et de maintien, travaillé mes postures avec Violetta Sanchez qui était mannequin dans les années 80 et 90 chez Saint Laurent", nous dit-elle. Elle surenchérit : "J'ai commencé à fumer à 26 ans à cause de ce film : c'est ridicule !"

Pour celle qui avoue avoir "le syndrome de l'imposteur", la sincérité est une qualité qui influence également la femme qu'elle est au quotidien, notamment dans sa vie privée. Celle qui se qualifie de "pute de l'humour" dit également "jouer très peu de [son] charme". "Quand je veux séduire quelqu'un qui me plaît, je passe tout le temps par l'humour, [...] c'est ma façon de toucher les gens", affirme la jeune femme. Cet humour, on l'avait distingué chez elle alors qu'elle crevait l'écran dans Le Grand Journal en tant que miss météo. En coulisses, elle devait pourtant jouer de son image, ce que cette actrice angoissée a du mal à faire, affirmant savoir "que les miss météo sont engagées pour leur physique et pour bien porter les robes". A la télé, elle a donc préféré se ridiculiser pour se "sentir bien et libre".

Interview à retrouver en intégralité dans le numéro de Janvier / Février 2014 de Flavor.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image