Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Festival de Cannes 2012 : Les pronostics de la Palme d'or

Image du film Amour de Michael Haneke, en compétition pour la Palme d'or au Festival de Cannes 2012
22 photos
Lancer le diaporama
Image du film Amour de Michael Haneke, en compétition pour la Palme d'or au Festival de Cannes 2012

Ce dimanche 27 mai au soir, Nanni Moretti et son jury décerneront la Palme d'or du 65e Festival de Cannes. Le jury doit décerner sept prix votés à bulletins secrets, à la majorité - Palme d'Or, Grand prix, prix du jury, prix d'interprétation masculine et féminine, de la mise en scène, du scénario. Avant ce grand moment, Purepeople.com vous propose de revenir sur les 22 films en compétition cette année et sur leur potentiel pour décrocher la récompense suprême. Qui va succéder à The Tree of Life de Terrence Malick ? Les paris sont lancés !

Moonrise Kingdom de Wes Anderson

L'histoire : Deux jeunes adolescents fuguent pour vivre leur amour, un été de 1965 en Nouvelle-Angleterre. C'est le branle-bas de combat pour les parents, proches et les autorités qui mettent tout en oeuvre pour les retrouver, alors qu'une tempête approche.

Les avis : Film d'ouverture mais également en compétition, le film beau et mélancolique de Wes Anderson a séduit bon nombre de festivaliers, ceux qui aiment l'univers de ce poète décalé comme les autres.

Le pronostic : La mise en scène visuellement magnifique et les situations décalées risquent de ne pas suffire au très engagé Nanni Moretti, qui cherche certainement un sujet plus fort et un traitement plus audacieux pour la Palme.


De rouille et d'os
de Jacques Audiard

L'histoire : Marion Cotillard est tapée par un inconnu et rencontre Matthias Schoenaerts, qui tape ses adversaires et son fils. Quand la première perd sans jambes, il découvre son coeur.

Les avis : Accueilli comme le messie, De rouille et d'os s'est vite transformé en or. Nouvelle preuve que Audiard est un monstre du cinéma, le drame s'est attiré une presse dithyrambique, en plus de saluer la révélation Matthias Schoenaerts.

Le pronostic : En très bonne voie. Récompensé par le Grand prix du jury pour Un prophète (2009) et noyé sous les César, Audiard pourrait décrocher sans mal la Palme. Seul bémol : tout le monde s'y prépare. Schoenaerts pourrait néanmoins tirer son épingle du jeu.

Après la bataille de Yousry Nasrallah

L'histoire : Retour sur la place Tahrir, Egypte, le 2 février 2011. La rencontre entre un "cavalier" trompé par le régime de Moubarak et une femme divorcée et moderne.

Les avis : Le désir de raconter cet épisode révolutionnaire alors que le pays en traverse encore les conséquences a attiré évidemment l'attention. Néanmoins, la presse est très partagée sur le résultat, loin de saisir l'ampleur du sujet.

Le pronostic : Moyen. L'engouement est faible, les chances, réduites.

Reality de Matteo Garrone

L'histoire : A Naples, Luciano, chef de famille exubérant et poissonnier, se retrouve au casting d'une célèbre télé-réalité. Dès cet instant, sa vie entière bascule : plus rien ne compte désormais - ni sa famille, ni ses amis, ni son travail ni même la petite arnaque imaginée par son épouse, qui améliorait un peu leur ordinaire !

Les avis : Fable grinçante, le film souffre d'un manque de mordant selon la presse. Il séduit mais ne fait pas de fracas.

Le pronostic : Le réalisateur de Gomorra ne peut pas vraiment espérer la Palme, un prix d'interprétation pour Aniello Arena, pourquoi pas.

Paradis : Amour d'Ulrich Seidi

L'histoire : Sur les plages du Kenya, on les appelle les "sugar mamas", ces Européennes grâce auxquelles, contre un peu d'amour, les jeunes Africains assurent leur subsistance. Sur les plages du Kenya, l'amour est un produit qui se vend.

Les avis : Pierre Vavasseur du Parisien est prêt à donner une Palme au film, mais il est le seul parmi nombre de critiques français qui n'ont pas été tendres avec cette oeuvre.

Le pronostic : Au Festival de Cannes, il est bon d'avoir des films primés qui se font siffler, alors Paradis : amour pourrait être l'un d'eux. Le plus : un prix d'interprétation pour Margarethe Tiesel.

Des hommes sans loi de John Hillcoat

L'histoire : En 1931, dans une Amérique en pleine prohibition, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires : Jack, le plus jeune, ambitieux et impulsif, veut transformer la petite affaire familiale en trafic d'envergure. Des aspirations qui vont forcément faire couler du sang.

Les avis : De manière générale, ce film est considéré comme un bon divertissement, mais beaucoup se sont interrogés sur la pertinence de sa présence en compétition à Cannes. Un western de gangsters soigné, certes, mais loin des oeuvres mythiques du genre.

Le pronostic : Difficile d'imaginer le jury de Nanni Moretti remettre la Palme à un film aussi calibré que celui-ci. Côté interprétation, rien à dire, mais pas de performance inoubliable pour autant, si ce n'est le grognement de Tom Hardy.

Au-delà des collines de Cristian Mungiu

L'histoire : Alina revient d'Allemagne pour y emmener Voichita, la seule personne qu'elle ait jamais aimée et qui l'ait jamais aimée. Mais Voichita a rencontré Dieu et en amour, il est bien difficile d'avoir Dieu comme rival.

Les avis : Huées à la fin de la projection de presse, puis d'autres ont applaudi, une chose est sûre, le film divise.

Le pronostic : Déjà Palme d'Or 2007 (4 mois, 3 semaines et deux jours), le réalisateur roumain fait partie de favoris et son actrice Cosmina Stratan a marqué les esprits, suffisamment pour prétendre à un prix ?

Amour de Michael Haneke

L'histoire : Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite. Un jour, Anne est victime d'une petite attaque cérébrale. Lorsqu'elle sort de l'hôpital et revient chez elle, elle est paralysée d'un côté. L'amour qui unit ce vieux couple va être mis à rude épreuve.

Les avis : Huit critiques de grands médias français veulent donner la Palme d'or à celui qui l'a déjà eue pour Le Ruban Blanc. Pour résumer, il fait partie des favoris.

Le pronostic : Bien loti en matière de prix à Cannes, Haneke peut prétendre au prix ultime avec la quasi-unanimité qu'il a fait avec son drame pudique et fort.

La Chasse de Thomas Vinterberg

L'histoire : Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s'applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal et Lucas doit se battre pour sauver sa vie et sa dignité.

Les avis : Sournois et perfide, des mots qui reviennent dans les critiques du film, mais plus que le réalisateur de Festen, c'est l'acteur Mads Mikkelsen qui a fait du bruit.

Le pronostic : Un prix d'interprétation pour Mads Mikkelsen qui le vaut bien.

Vous n'avez encore rien vu d'Alain Resnais

L'histoire : La petite bande de Resnais se retrouve dans un vieux théâtre pour visionner leur travail passé, réunie par leur metteur en scène décédé. Podalydès incarne le cinéaste disparu. Toute ressemblance avec la réalité n'est-elle que fortuite ?

Les avis : Célébré pour la modernité des Herbes folles, lauréat d'un prix proche de l'hommage à Cannes en 2009, Resnais s'est visiblement planté avec ce faux film-posthume. Descendu en flèche par la presse, Vous n'avez encore rien vu est loin de contenter ses admirateurs, qui se plaisent à rappeler qu'à 89 ans, le cinéaste filme encore.

Le pronostic : Faible. À moins qu'un nouveau prix spécial ne soit créé pour lui.

Like Someone in Love d'Abbas Kiarostami

L'histoire : Un vieil homme et une jeune femme se rencontrent à Tokyo. Elle ne sait rien de lui, lui croit la connaître. Il lui ouvre sa maison, elle lui propose son corps. Mais rien de ce qui se tisse entre eux en l'espace de vingt-quatre heures ne tient aux circonstances de leur rencontre.

Les avis : S'il faut reconnaître la qualité de la mise en scène, les plans superbes et l'interprétation parfaite, Like Someone in Love n'empêche pas le spectateur de bailler...

Le pronostic : Un prix de la mise en scène pour cette histoire "sans début et sans fin, comme la vie", dixit le réalisateur lui-même.

In Another Country de Hong Sangsoo

L'histoire : Dans un pays qui n'est pas le sien, une femme qui n'est à la fois ni tout à fait la même ni tout à fait une autre, a rencontré, rencontre et rencontrera au même endroit les mêmes personnes qui lui feront vivre à chaque fois une expérience inédite.

Les avis : Léger et malin, ce long métrage du réalisateur de La Femme est l'avenir de l'homme a séduit, mais pas bouleversé.

Le pronostic : Avec Isabelle Huppert qui incarne trois rôles différents dans ce film, elle pourrait (encore) décrocher un prix, qui sait.

Cogan - La Mort en douce d'Andrew Dominik

L'histoire : Lorsqu'une partie de poker illégale est braquée, c'est tout le monde des bas-fonds de la pègre qui est menacé. Les caïds de la Mafia font appel à Jackie Cogan pour trouver les coupables.

Les avis : Usant et abusant de codes bien connus (ceux des frères Coen ou de Tarantino) et film bavard, Cogan peut aussi être salué pour ses dialogues ciselés, sa mise en scène efficace et ses pointes d'humour.

Le pronostic : Avoir du style n'est pas assez pour prétendre à une Palme d'or. Quant au prix d'interprétation, Brad Pitt était plus convaincant l'an dernier dans The Tree of Life.

La Part des anges de Ken Loach

L'histoire : A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant, mais sa rencontre avec Henri, un éducateur, pourrait faire changer les choses en l'initiant à l'art du whisky...

Les avis : Ne cherchons pas de souffle épique et contestataire dans ce film de Ken Loach, Palme d'or pour Le vent se lève. Les critiques ont résumé les avis avec cette expression : c'est un feel good movie.

Le pronostic : Un film qui fait du bien donc, qui pourrait plaire au politisé Nanni Moretti, mais qui manque d'intensité pour obtenir un prix, ou alors celui d'un coup de coeur sympathique.

Sur la route de Walter Salles

L'histoire : Sam Riley sillonne les Etats-Unis à la recherche du temps perdu et du classique de Jack Kerouac. Kristen Stewart se déshabille, Garrett Hedlund explose, Amy Adams chasse les lézards, Viggo Mortensen enlève son slip et Kirsten Dunst pleure.

Les avis : Très attendue, cette adaptation du livre culte a été reçue par une presse glaciale. Loin d'être le prétexte à une polémique, le film a simplement été perçu comme un road-movie sans intensité, dénué de toute envolée lyrique - le comble pour un classique de la beat generation. Plus surprenant encore, les performances des acteurs sont passées inaperçues.

Le pronostic : Très faible. Sur la route ne devrait pas faire de vague.

Holy Motors de Leos Carax

L'histoire : Denis Lavant retrouve son réalisateur fétiche pour une épopée à travers un Paris peuplé d'étranges personnages. Au gré des vies et des tournages, il rencontre la diva Eva Mendes, la discrète Kylie Minogue, le monstre Michel Piccoli et la mystérieuse Edith Scob.

Les avis : Attendu par une horde de loups affamés, Leos Carax ne semblait pas s'être calmé avec cette histoire décalée et hermétique. Contre toute attente, Holy Motors a été le choc retentissant de la compétition, détesté par quelques uns mais véritablement encensé par les autres. Un triomphe pour le réalisateur, hué avec Pola X (1999).

Le pronostic : Parmi les favoris. Nanni Moretti expliquait fuir le cinéma classique, et Holy Motors serait la Palme d'or adéquate, en plus d'être une belle surprise. Néanmoins, le prix du jury ou de la mise en scène pourrait être une solution moins polémique.

Paperboy de Lee Daniels

L'histoire : Zac Efron montre ses pectoraux pour suivre Matthew McConaughey dans une sombre enquête au tréfond de la Floride, où John Cusack est condamné à mort. Au détour d'une scène, la nymphomane Kidman urine sur le bel étalon, pendant que McConaughey est sodomisé et brutalisé.

Les avis : Au milieu d'une sélection tiède, Paperboy ne pouvait qu'être un mini-scandale. Épinglé par la critique à la vitesse éclair, le film a été attaqué pour sa narration incompréhensible et ses écarts de conduite douteux. Seule Nicole Kidman divise, à cheval entre la performance remarquable et la roue libre totale.

Le pronostic : Quasi-nul. Avec un tel accueil, Paperboy semble impossible à faire avaler au palmarès. Les plus courageux évoqueront le prix d'interprétation pour Nicole Kidman, qui l'avait manqué de peu avec Dogville (2003).

Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas

L'histoire : Le réalisateur mexicain filme sa fille dans un champ, entourée de chiens et de vaches. Mais un orage se prépare. Il y a des gens et un diable nus, une conversation sur Tolstoï et la mort d'un enfant, et les séquences en extérieur sont déformées.

Les avis : Redouté par les critiques, le film n'a pas convaincu les détracteurs - sortis de la salle au bout d'une demi-heure. Quelques aventureux évoquent la poésie et le mystère, mais la masse parle d'absurdité, d'ennui et d'interrogations diverses.

Le pronostic : Très faible. En compétition pour la troisième fois, Carlos Reygadas avait décroché le prix du jury pour Lumière silencieuse (2007).

Cosmopolis de David Cronenberg

L'histoire : New York. Un golden boy de la haute finance est dans sa limousine. Il veut une coupe de cheveux chez son coiffeur à l'autre bout de la ville. Au fur et à mesure de la journée, le chaos s'installe, et il assiste, impuissant, à l'effondrement de son empire.

Les avis : David Cronenberg sera content, son film ne laisse pas indifférent, il divise. Un OVNI réjouissant ou difficile à suivre, c'est selon.

Le pronostic : Expérience cinématographique, Cosmopolis a de quoi décrocher un prix, autre que la Palme. Et pourquoi pas un prix d'interprétation pour Robert Pattinson, il pourrait enfin ranger au fin fond de son placard son costume de vampire de Twilight.

Dans la brume de Sergei Loznitsa

L'histoire : Une forêt. Deux résistants. Un homme à abattre, accusé à tort de collaboration. Comment faire un choix moral dans des circonstances où la morale n'existe plus ? Durant la Seconde Guerre mondiale, personne n'est innocent.

Les avis : Pas d'enthousiasme débordant même si le sujet se prête à une réflexion intéressante mais trop longue. D'autres ont mis en valeur la beauté de la réalisation.

Le pronostic : Un prix de la mise en scène pourrait être envisageable.

L'Ivresse de l'argentde Im Sang-Soo

L'histoire : Youngjak est le secrétaire de Madame Baek, dirigeante d'un puissant empire industriel coréen. Pris dans une spirale de domination et de secrets, perdu entre ses principes et la possibilité de gravir rapidement les échelons, Youngjak devra choisir son camp.

Les avis : The Housemaid version masculine. Un soap opera noir mais pas assez cruel et pas exempt de longueurs.

Le pronostic : Pas d'étincelles, pas de Palme ?

Mud de Jeff Nichols

L'histoire : Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d'une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi, Mud. Mais qui est cet homme mystérieux ?

Les avis : Les critiques ont été très positives à la sortie de la projection, accompagnée de chaleureux applaudissements. Enfin un film anglo-saxon de la compétition qui provoque un réel et large engouement.

Le pronostic : La Palme d'or n'est pas impossible, mais Nanni Moretti et ses jurés pourraient privilégier un cinéma autre qu'américain. La mise en scène ou le Grand prix alors ?

Geoffrey Crété & Samya Yakoubaly

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Notre interview "vénère" de Charlize Theron et Seth Rogen, à l'affiche de la comédie "Séduis-moi si tu peux !", le 15 mai 2019 au cinéma.
Story Instagram de Laurie Cholewa au mariage de François-Xavier Demaison et Anaïs Tihay, le 7 juin 2019 au château de Valmy à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).
Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal- ONPC- oct 2019.
Le fils illégitime d'Alain Delon, "drogué et manipulé" selon Marie Soubrier Boulogne. Témoignage recueilli par TPMP, sur C8, le 5 septembre 2019.
Bande-annonce du film "Le dernier poumon du monde" de Yamina Benguigui.
A l'avant-première parisienne du film "Le Roi Lion", Jean Reno, Rayane Bensetti, Sabrina Ouazani, Alban Ivanov et Anne Silla répondent aux questions de Purepeople.com, le 11 juillet 2019.
Naomi Watts a posté cette vidéo de son ancien compagnon Liev Schreiber s'amusant avec leur fils Samuel "Sammy" kai (10 ans) sur "Another One Bites the Dust" de Queen - dimanche 16 juin 2019.
Doria Tillier sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" sur France 2. Le 2 novembre 2019.
M. Pokora, Christina Milian et Violet à Universal Studios- 15 août 2019.
François-Xavier Demaison et Anaïs Tihay se sont mariés le 7 juin 2019 dans les Pyrénées-Orientales, unis à la mairie de Perpignan avant de célébrer leurs noces au château de Valmy à Argelès-sur-Mer. Story Instagram de Denitsa Ikonomova.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel