Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cannes 2011 : La Palme d'or et tous les moments forts... Revivez la cérémonie !

44 photos
Lancer le diaporama
Le palmarès du festival de Cannes le 22 mai 2011 - TF1
La cérémonie de clôture du 64e festival de Cannes a commencé avec l'arrivée de la maîtresse de la soirée, Mélanie Laurent, nouvelle égérie Dior, qui a troqué le noir pour la couleur chair. Pour achever en beauté le festival, la jeune comédienne a fait un discours plus court que lors de l'ouverture. Nicolas Bedos, auteur des mots, et elle, ont préféré faire bref pour ne pas torturer tous ceux qui attendent le palmarès !

Ludivine Sagnier, sur les marches précédemment pour Les Bien-aimés le film de clôture, et Michel Gondry, président du jury Cinéfondation & courts métrages, arrivent pour remettre la palme, ou plutôt les palmes des courts métrages. Ne pouvant départager les films, son jury et lui ont choisi deux oeuvres : Maillot de bain 46 et Cross. Toutefois, l'un des gagnants aura une palme en plastique doré confectionnée par le réalisateur d'Eternal Sunshine of the Spotless Mind.

Pour remettre le prix de la Caméra d'or (meilleur premier film), le président du jury Bong Joon-Ho et Marisa Paredes, actrice de La Piel que Habito, arrivent. Le gagnant est Las Acacias (Semaine de la Critique) de Pablo Giorgelli.

Robert de Niro, président du jury, entre en scène, accueilli par une standing ovation appuyée et longue. Trop longue à son goût ? Impassible, il remercie discrètement l'audience et entame son discours. Il présente les membres du jury : l'actrice américaine Uma Thurman, la productrice de Hong-Kong Nansun Shi, l'auteure norvégienne Linn Ullmann (fille de Liv Ullmann et Ingmar Bergman), la productrice et actrice Martina Gusman (Carancho), voilà pour les femmes. Côté mâles, arrivent le réalisateur français Olivier Assayas (présent à Cannes l'an dernier avec Carlos), l'acteur britannique Jude Law, le réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun (Un homme qui crie - prix du jury en 2010) et le réalisateur de Hong Kong Johnnie To (présent à Cannes en 2009 pour Vengeance avec Johnny Hallyday).

Après le discours en français de Robert de Niro, Chiara Mastroianni, une des actrices du film de clôture, vient sacrer Polisse de Maïwenn du prix du jury, le "prix du chouchou" comme dirait Chiara. A bout de souffle lorsqu'elle est venue récupérer son prix, Maïwenn a fait venir l'équipe du film sur scène mais son acteur JoeyStarr n'était pas de la fête. Trop timide ?

Rosario Dawson, dans une robe intergalactique, vient remettre le prix du meilleur scénario à Hearat Shulayim de l'Israélien Joseph Cedar.

Le prix d'interprétation féminine est remis à Kirsten Dunst pour Melancholia par le héros de Carlos, Edgard Ramirez, qui n'a pas manqué de jouer le séducteur avec Mélanie Laurent. Le jury a choisi de sacrer le talent de cette comédienne, sans tenir compte de la polémique provoqué par le réalisateur, Lars von Trier qui a déclaré avoir de la sympathie pour Hitler et a été banni du festival.

Pour le prix de la mise en scène, Nicole Garcia, actrice et réalisatrice émérite, sacre Nicolas Winding Refn pour Drive.

Jean Dujardin reçoit des mains de Catherine Deneuve le prix d'interprétation masculine pour sa performance dans The Artist. Quelques claquettes, en hommage à son personnage, Jean Dujardin a insufflé de la fantaisie lors de la cérémonie ! Après s'être agenouillé devant le jury - une idée de son ami Gilles Lellouche -, il a remercié sa partenaire Bérénice Bejo, le réalisateur Michel Hazanavicius, qui l'avait déjà dirigé dans OSS 117, et in extremis, sa femme, Alexandra Lamy.

Le Grand Prix du jury est décerné à deux films ex aequo : Le Gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Palmes d'or pour Rosetta et L'Enfant) et Once upon a time in Anatolia de Nuri Bilge Ceylan.Emir Kusturica, cinéaste serbe deux fois palmé et président du jury d'Un Certain Regard cette année, leur remet le prix. La salle prend le temps d'applaudir les acteurs du Gamin au vélo, le jeune Thomas Doret et Cécile de France.

Et la Palme d'or est remise par la pétillante Jane Fonda à The Tree of Life de Terrence Malick. Comme les rumeurs l'annonçaient, le nouveau film du génie Malick, à qui l'on doit, entre autres, Les Moissons du ciel et La Ligne rouge, a été sacré du prix suprême. Quel dommage toutefois que le cinéaste ne soit pas venu récupérer son trophée... Il a été vu quelques jours plutôt à Paris pour tourner des scènes de son prochain film, The Burial.

Dans la salle de presse, Jean Dujardin a posé avec son prix, s'associant toujours avec sa partenaire Bérénice Bejo, future maman qui attend son second enfant avec le réalisateur de The Artist, Michel Hazanavicius. Le président du jury, Robert de Niro, a confié quant à lui les raisons pour lesquelles il n'a pas donné de prix à Habemus Papam de Nanni Moretti avec Michel Piccoli : "Le film est magnifique, Michel Piccoli est magnifique mais nous ne pouvions pas donner de prix à tout le monde !" Effectivement, le cru de la sélection cannoise de 2011 était particulièrement excellent, certains artistes partent bredouilles malgré les grandes qualités de leurs oeuvres...

Le 64e festival de Cannes se termine... A l'année prochaine sur la Croisette !
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel