Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Isabelle Huppert : 30 ans après le désastre, son come-back à Hollywood

10 photos
Lancer le diaporama

Plus de trente années se sont écoulées depuis La Porte du paradis (1980) de Michael Cimino, oeuvre colossale qui a accéléré la fin d'une époque où les auteurs avaient pris possession des studios hollywoodiens. Avec 3 millions de recette pour un budget pharaonique de 44 millions de dollars, le western crépusculaire est resté dans les annales comme un échec monumental, sonnant la fin de la carrière du réalisateur de Voyage au bout de l'enfer (1978).

Emportée par la vague, Isabelle Huppert loupait alors sa première marche hollywoodienne. Aperçue dans Rosebud (1975) d'Otto Preminger, la Française était repérée par Michael Cimino dans Violette Nozière (1978) de Claude Chabrol, et choisie pour incarner une prostituée entre Kris Kristofferson et Christopher Walken.

Après le choc La Porte du paradis, la carrière américaine d'Isabelle Huppert s'est évanouie. Tandis que sa carrière internationale explosait, elle apparaissait dans Faux témoin (1987) de Curtis Hanson, Amateur (1993) de Hal Hartley ou encore J'adore Huckabees (2003) de David O. Russell - des films confidentiels mais potentiellement fascinants.

Séances de rattrapage

À 59 ans, Isabelle Huppert semble pourtant décidée à rattraper le temps perdu avec trois films américains. Avec Dead Man Down d'abord, un polar de Niels Arden Oplev (Millénium) qui raconte comment la victime d'un mafieux (Noomi Rapace) séduit son bras droit (Colin Farrell) pour concrétiser sa vengeance. Son rôle est encore inconnu.

Avec le remake de Suspiria ensuite, réalisé par David Gordon Green. La comédienne y sera une sorcière dans une école de danse héritée du film culte de Dario Argento. L'occasion pour elle de donner la réplique à Michael Nyqvist, lui aussi révélé dans les films suédois Millénium.

Enfin, elle est annoncée dans The Disappearance of Eleanor Rigby de Neb Benson avec James McAvoy, Jessica Chastain, Viola Davis et William Hurt. Scindé en deux films sous-titrés "His" and "Her", l'histoire raconte la crise d'un couple des deux points de vue. Isabelle Huppert is back, donc.

Côté français, elle est attendue dans La Religieuse de Guillaume Nicloux avec Louise Bourgoin et Pauline Etienne. Elle tourne actuellement Tip Top avec Samy Naceri et François Damiens.

Les trois films qu'elle a présenté au Festival de Cannes sont prévus pour la rentrée : Captive de Brillante Mendoza le 19 septembre, Amour de Michael Haneke le 24 octobre, et In another country de Hong Sang-soo le 17 octobre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image