Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Katie Holmes sans Tom Cruise : Le divorce va-t-il relancer sa carrière ciné ?

18 photos
Lancer le diaporama

La révolution est en marche. Sitôt annoncé, le divorce de Katie Holmes et Tom Cruise était suivi d'une somme de décisions radicales pour l'actrice, déterminée à obtenir la garde exclusive de Suri, 6 ans. Retournée auprès des attachés de presse qui menaient sa carrière il y a six ans, Katie Holmes semble réouvrir les portes du cinéma américain.

I don't want to wait

Les premiers pas de Katie Holmes au cinéma étaient prometteurs. Choisie par Ang Lee sur une simple vidéo, elle décroche un second rôle dans le très sombre Ice Storm (1997) où elle interprète une adolescente courtisée par Tobey Maguire.

Repérée par le milieu, elle résiste au petit écran et refuse le rôle principal de Buffy contre les vampires (1997-2003) qui écrira l'histoire de Sarah Michelle Gellar. La sienne sera occupée par le rôle de Joey Potter dans Dawson (1998-2003) pendant cinq années, qui lui ouvriront toutes les portes.

Top départ

Aperçue dans les teen movies irrévérencieux Comportements troublants (1998), Go (1999) et Mrs. Tingle (1999) avec Helen Mirren, Katie Holmes passe aux choses sérieuses avec Wonder Boys (2000) de Curtis Hanson et Intuitions (2000) de Sam Raimi. Un rôle de garce et une scène de nu qui attirent beaucoup l'attention.

Quelques films plus tard, elle trouve un premier rôle adulte dans Pieces of April (2003), film indépendant sur les retrouvailles compliquées entre une mère malade et sa fille. Métamorphosée en punkette ultra-sensible, Katie Holmes décroche ses premiers éloges. Sa renaissance coïncide avec la fin de Dawson, qui augure une nouvelle page de sa carrière.

Burn out

Les choses s'emballent avec la sortie de Batman Begins (2005). Premier épisode de la future série culte de Christopher Nolan avec Christian Bale, le film marque sa première incursion dans le blockbuster, symptôme d'une carrière en pleine explosion. Sauf que Katie Holmes et Tom Cruise sont tombés amoureux, et que l'acteur hurle ses sentiments au monde entier.

Le point de non-retour est atteint lorsqu'il dérape chez Oprah Winfrey en sautant sur le canapé avant d'aller chercher sa fiancée en coulisses. L'overdose médiatique pousse la Paramount à rompre son contrat avec l'acteur et trois ans plus tard, Katie Holmes est remplacée par Maggie Gyllenhaal dans The Dark Knight (2008). Officiellement, l'actrice n'était pas disponible. Officieusement, tout le monde comprend que la vie privée de Katie Holmes a démantelé sa carrière.

Plus dure sera la chute

Passée de l'autre côté, la brune se transforme en cible mouvante. Ses performances dans Batman Begins puis Thank You For Smoking (2005) sont considérées comme les seules erreurs du film, sa comédie Mad Money (2008) avec Diane Keaton est descendue, The Romantics (2010) et Don't Be Afraid of the Dark (2010) passent totalement inaperçus. L'année dernière, Jack et Julie avec Adam Sandler battait même les records des Razzie Awards, qui récompense les pires films.

Au bord du précipice, Katie Holmes sombre dans l'abîme de la sphère people. Alors que son temps de parole au cinéma se consume lentement, elle devient la coqueluche des médias, qui scrutent chaque sortie du couple avec leur fille Suri.

To be continued

Que reste-t-il de l'actrice derrière la star ? La question est au coeur du débat depuis l'annonce du divorce des deux acteurs. Car tout le monde s'accorde à dire que Tom Cruise sera le perdant de cette future bataille, qui ne manquera pas d'éclairer une énième fois son appartenance à l'Église de la scientologie. Pour sa part, Katie Holmes a brisé son enveloppe de potiche en hurlant à son tour qu'elle n'était pas prête à être lobotomisée.

À 33 ans, Katie Holmes a encore de belles années devant elle. Après avoir bouclé un drame sans titre avec Jean Reno, elle est annoncée dans Responsible Adults, une comédie romantique où Chace Crawford tombe amoureux d'elle et réalise qu'elle était sa baby-sitter, quinze ans auparavant. L'occasion de se souvenir qu'il y a quelques années, Katie Holmes était une personne à part entière, une actrice promise à un brillant avenir. Mais Hollywood ne l'attend plus depuis bien longtemps, et une chose est sûre : l'atterrisage sera corsé.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel