Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Olivier Marchal et sa jolie Ninon : Père et fille conquis par Belle et Sébastien

Olivier Marchal et sa jolie Ninon : Père et fille conquis par Belle et Sébastien
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Olivier Marchal et sa fille Ninon lors de l'avant-première du film Belle et Sébastien à Paris le 17 novembre 2013
19 photos
Lancer le diaporama
Olivier Marchal et sa fille Ninon lors de l'avant-première du film Belle et Sébastien à Paris le 17 novembre 2013
Avocat charismatique dans Vaugand pour France 2 , Olivier Marchal a revêtu le 17 novembre le costume qu'il préfère : celui de papa. Avec son épouse Catherine, il a fondé une belle famille, composée de enfants Léa (19 ans), Zoé (15 ans), Ninon (8 ans) et Basile (4 ans). Lors de l'avant-première du film Belle et Sébastien à Paris, le comédien et père protecteur avait choisi d'emmener sa petite Ninon, une fillette craquante. Père et fille ont assisté ensemble à la projection de cette grande aventure, adaptée de la série télévisée datant de 1965 et créée par Cécile Aubry.

Le récit de Belle et Sébastien se déroule dans les Alpes. Là où la neige est immaculée, là où les chamois coursent les marmottes, là où les sommets tutoient les nuages. Ça se passe dans un village paisible jusqu'à l'arrivée des Allemands. C'est la rencontre d'un enfant solitaire et d'un chien sauvage. C'est l'histoire de Sébastien qui apprivoise Belle. C'est l'aventure d'une amitié indéfectible. C'est le récit extraordinaire d'un enfant débrouillard et attendrissant au coeur de la Seconde Guerre mondiale.

Lors de la présentation du film, l'équipe était réunie, applaudie par les spectateurs tels qu'Alessandra Sublet, le chanteur-acteur Marc Lavoine ou encore la comédienne Valérie Karsenti : le réalisateur Nicolas Vanier, à qui l'on doit Loup et Le Dernier des trappeurs, et ses comédiens, le petit Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Margaux Chatelier, Dimitri Storoge et Mehdi El Glaoui.

Ce dernier, qui joue André dans le film, n'est autre que celui qui incarnait le rôle-titre dans le feuilleton des années 1960. Disparu des écrans pendant de nombreuses années, il vit désormais paisiblement aux côtés de son épouse, l'actrice Virginie Stevenoot. Dans les pages du magazine Gala, il était revenu sur les conflits qu'il a connus jadis avec sa mère Cécile Aubry, décédée en 2010. Folle de son fils, la créatrice de Belle et Sébastien a eu une relation faite de haut et de bas avec lui. "Elle a rêvé d'un enfant très précis et l'a créé avec son talent de conteuse. Cela n'a plus fonctionné entre nous à partir du moment où j'ai cessé de ressembler à son fantasme."

"Belle et Sébastien", en salles le 18 décembre
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image