Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Frères Farrelly : La monstrueuse chute des réalisateurs de Mary à tout prix

Frères Farrelly : La monstrueuse chute des réalisateurs de Mary à tout prix
9 photos
Lancer le diaporama

Il fut un temps où la comédie américaine populaire était indissociable des frères Farrelly. Révélés par Dumb & Dumber (1994) avec Jim Carrey, Peter et Bobby Farrelly étaient propulsés par le succès phénoménal de Mary à tout prix (1998) qui bouleversait la face de la comédie romantique moderne. Quinze ans plus tard et après une série d'échecs, ils écopent d'une misérable sortie dans les salles françaises pour Les Trois Corniauds, un film burlesque adapté d'un trio américain culte.

L'ascension

L'ascension des Farrelly est calquée sur l'explosion de Jim Carrey. Lorsqu'il accepte d'être l'un des abrutis de Dumb & Dumber face à Jeff Daniels, le comédien méconnu est censé être payé 700 000 dollars. La même semaine, Ace Ventura, détective chiens et chats (1994) démarre en trombe, bientôt suivi par le carton The Mask (1994). Nouvelle coqueluche du système, il négocie un salaire de 7 millions et assure le succès phénoménal de Dumb & Dumber - 250 millions de dollars pour 17 de budget.

Sortis de nul part, Peter et Bobby Farrelly intéressent tous les studios. Et le petit succès de Kingpin (1996) avec Woody Harrelson et Bill Murray est vite oublié avec le succès colossal de Mary à tout prix (1998). Elle aussi propulsée par The Mask deux ans plus tôt, Cameron Diaz porte sur ses épaules cette comédie romantique décalée, dopée à l'humour scato. Le film engrange 370 millions au box-office et fait des Farrelly une marque de fabrique infaillible - ou presque.

La chute

Au top de leur forme hollywoodienne, ils décrochent un énorme budget et retrouvent Jim Carrey pour Fous d'Irène (2000) avec Renée Zellweger. Moins culte, moins drôle, moins choc, cette histoire de flic à double personnalité se contente de 150 millions en salles. Leur film d'animation Osmosis Jones (2001) se plante littéralement au box-office, annonçant la déchéance à venir.

141 millions pour L'Amour extra-large (2001) avec Jack Black et Gwyneth Paltrow, 65 pour Deux en un (2004) avec Matt Damon, 50 pour Terrain d'entente (2005) avec Drew Barrymore, 127 pour Les Femmes de ses rêves (2007) avec Ben Stiller et 83 pour Bon à tirer (B.A.T.) (2011) avec Owen Wilson.

Mais au-delà du box-office, c'est le coeur des frères Farrelly qui commence à rouiller. Avec les années, la recette du romantisme trash s'étiole et le public s'en va. L'arrivée fracassante de Judd Apatow avec le carton 40 ans, toujours puceau (2005) les relègue au placard, loin de l'humour complètement débridé de la nouvelle génération - Apatow a dix ans de moins. Et pendant que les deux frères s'enfoncent, le nouveau roi de la comédie confirme les espoirs placés en lui avec En cloque : mode d'emploi (2007), un deuxième carton consécutif qui fait passer Mary à tout prix pour un coup de chance : bon moment, bon casting, bonne histoire.

La suite

Plus futé, Judd Apatow transforme son nom en usine et monopolise toute l'attention. Sa dramédie Funny People (2009) est un échec mais il enchaîne les succès parfois colossaux en tant que producteur - Supergrave, Sans Sarah, rien ne va, Délire Express, American Trip et le récent Mes meilleures amies.

Les Farrelly, eux, continuent leur chute. Moindre succès aux Etats-Unis, Les Trois Corniauds (The Three Stooges) est sorti en catimini en France cette semaine face à The Dark Knight Rises, sans aucune promotion. Un temps reliée aux stars Sean Penn, Benicio Del Toro et Jim Carrey, la comédie a finalement été tournée avec Sean Hayes, Will Sasso et Chris Diamantopoulos après plusieurs années de production houleuse. Peter Farrelly a bien tenté de travailler en solo avec un sketch de la comédie Movie 43 mais le film est mystérieusement bloqué par les studios depuis un moment - alors que Kate Winslet, Naomi Watts, Hugh Jackman, Uma Thurman, Emma Stone, Kate Bosworth et Anna Faris sont annoncés au casting.

Comme d'autres, les Farrelly se tournent maintenant vers le passé pour construire le futur. Longtemps évoquée, la suite de Dumb & Dumber devait être tournée cet automne. Engagé sur le film, Jim Carrey a finalement décidé de se retirer, lassé par le manque d'intérêt du studio. Les deux frères réécrivent donc le scénario, dans l'espoir de ramener Jim Carrey devant leur caméra. Et, peut-être, raviver la flamme de leurs débuts avec leur toute première star.

Geoffrey Crété

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image