Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Sundance 2012 : Après la romance, l'apocalypse domine le palmarès

Sundance 2012 : Après la romance, l'apocalypse domine le palmarès

Depuis quelques jours, un film peu ordinaire enflamme le festival de Sundance. Le premier long-métrage de Benh Zeitlin s'appelle Beast of the Southern Wild et raconte l'histoire d'une petite fille dont l'existence bascule avec l'étrange maladie de son père et le brutal déclin du monde. Alors qu'une hausse des températures provoque une montée des eaux et libère des créatures préhistoriques enfouies des glaces, l'enfant part à la recherche de sa mère.

Un an après la douce romance de Felicity Jones et Anton Yelchin dans Like crazy, c'est un cinéma beaucoup moins banal que l'édition 2012 du festival de Sundance récompense. Beasts of the Southern Wild a été élu meilleure fiction de l'année, tandis que le documentaire sur la lutte contre la drogue The House I Live In a remporté l'autre récompense. John Hawkes, Helen Hunt et William H. Macy sont repartis avec un prix d'interprétation pour The Surrogate, un drame sur l'histoire vraie d'un journaliste de 36 ans avec un poumon d'acier qui engage une prostituée pour perdre sa virginité.

En marge du palmarès, plusieurs films se sont distingués. Un an après sa révélation dans The silent house et Martha Marcy May Marlene, Elizabeth Olsen est revenue dans un film de genre - Red Lights, avec Robert de Niro et Cillian Murphy - et à la comédie branchée dans Liberal Arts, deuxième film de Josh Radnor - le fameux Ted de la série How I met your mother. Après Happythankyoumoreplease, le jeune cinéaste récidive dans une veine Woody Allenesque avec cette histoire d'amour sur fond d'art et de questionnements existentiels, où Zac Efron s'illustre dans un second rôle étonnant.

À l'opposé, Celeste and Jesse Forever suit l'après-divorce d'un couple qui décide de rester amis. Cette comédie romantique inversée avec Adam Samberg révèle définitivement Raschida Jones, actrice et co-scénariste du film, longtemps cantonnée aux seconds rôles (The Office, Our idiot brother).

Revenue de son suicide monumental dans Melancholia, Kirsten Dunst est la méchante héroïne de Bachelorette. La réalisatrice a précisé que son film n'avait rien à voir avec Mes meilleures amies et pourtant, cette histoire de copines venues saboter le mariage d'une ancienne victime de lycée est déjà vendue comme une comédie borderline, même si le buzz est encore très timide.

Discret depuis quelques années, Richard Gere est revenu avec Laetitia Casta et Brit Marling (Another Earth) dans Arbitrage, un drame sur un homme d'affaires qui va jusqu'à collaborer avec un criminel pour vendre son empire financier avant que ses fraudes ne soient découvertes.

Poupée pour Quentin Tarantino dans Boulevard de la mort, action woman dans le remake de The Thing, Mary Elizabeth Winstead a récolté une pluie de critiques élogieuses pour Smashed, où elle joue une jeune femme qui lutte contre son alcoolisme.

Du côté des films d'horreur, c'est V/H/S et son anthologie d'histoires autour d'une mystérieuse cassette vidéo qui a provoqué le plus de frissons - les rumeurs parlent même de spectateurs victimes de malaise. Dans la lignée de Cloverfield et [REC], V/H/S est filmé comme un faux documentaire. Dans un autre style, Black Rock orchestre un week-end entre filles qui tourne au cauchemar pour Lake Bell et Kate Bosworth.

Malgré sa volonté de ne pas présenter Red Hook Summer comme une suite de Do the right thing - "Ce n'est pas une put*** de suite à Do the right thing" (sic) -, Spike Lee devra se faire une raison. Pour tout le monde, cette histoire d'enfant plongé dans Brooklyn pendant un été avec un grand-père qu'il ne connaît pas est une relecture inavouée de son film culte.

Enfin, si Zoe Saldana et Bradley Cooper confirment qu'ils ne sont pas prêts à exposer leur histoire d'amour aux yeux du public - ils se sont montrés séparément pour présenter The Words -, Kirsten Dunst s'est affichée aux côtés de Garrett Hedlund (Tron : L'héritage) pour la première fois.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image