Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Virginie Ledoyen : "La moitié des gens célèbres, on ne les connaît pas !"

Etre dans la peau de Virginie Ledoyen, c'est être une jeune femme de 34 ans, délicieusement jolie et la tête sur les épaules, aimant son travail mais ne s'y noyant pas pour pouvoir profiter sereinement de sa vie de famille en banlieue, avec Lila, 9 ans, et Isaac, 6 mois, qu'elle a eu avec son compagnon Arié Elmaleh. Elle a rencontré ce comédien, frère de Gad, en jouant avec lui la pièce Irrésistible de Fabrice Roger-Lacan en 2007. L'actrice se dévoile pour le magazine Grazia, parle de son quotidien comme de son travail. Extraits.

En couverture de Grazia, Virginie fait son retour en force. La dernière fois qu'on l'a vue, c'était dans Tout ce qui brille, pour un rôle secondaire, ou alors en ravissante égérie de la maison IKKS, rôle qu'elle exerce avec plaisir depuis deux ans. Toutefois, la nouvelle mission de la comédienne l'emporte dans un autre univers : "Depuis septembre, je tourne dans une série télé, l'adaptation de la BD XIII, à Toronto. Je joue en anglais, j'interprète une tueuse à gages, espionne de la CIA. [...] Je tue tout le monde ! Ça a un côté vraiment exutoire. Non que j'aie envie de tuer tout le monde dans la vie, mais manier les armes, courir partout, faire des cascades et des combats, c'est marrant."

Virginie Ledoyen aime s'éclater... parfois. Elle avoue être casanière de manière générale et préfère éviter les soirées mondaines : "Déjà quand j'ai commencé ce métier à 15 ans, ce n'était pas mon truc." Aujourd'hui, elle admet que les choses ont changé dans le milieu et se montrer dans les soirées branchées semble devenir incontournable pour les jeunes acteurs : "Je suis contente d'avoir échappé à cela. Sinon, je ne sais pas si j'aurais eu envie d'être actrice." D'ailleurs, elle s'énerve quand on lui parle de la course au succès : "Mais qu'est-ce que c'est, aujourd'hui, le succès ? La moitié des gens célèbres, on ne les connaît pas ! Une Kardashian [elle dit Kardéshian, ndlr Grazia], on ne sait pas qui c'est, on ne le saura pas plus dans cinq ans."

Parmi ses projets cinéma, on peut citer The Last Beat, long métrage inspiré des derniers jours du leader des Doors, Jim Morrison, dans lequel elle jouera une comtesse. Elle va également bientôt tourner avec Léa Seydoux, nommée pour le César du meilleur espoir, dans Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot : "Je la trouve étonnante !" Quant à Mélanie Laurent, elle est aussi enthousiaste : "Je trouve qu'elle est non seulement une bonne actrice, mais elle fait plein de choses, c'est une artiste."

A 17 ans, l'actrice n'avait qu'une hâte, celle de vieillir. Aujourd'hui, son discours a évolué : "Oui, mais c'est fini. Maintenant, stop, je suis bien !" Si vous voulez la retrouver à ses débuts, regardez ci-dessus le clip culte de L'Aziza de Daniel Balavoine, à l'âge de 8 ans. Votre mission, si vous l'acceptez : la retrouver parmi tous ces charmants bambins !

L'interview est disponible dans son intégralité dans le magazine Grazia du 28 janvier.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel