Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dany Boon, Sarkozy, "Les Schtroumpfs"... ont fait un carton à Deauville !

Comme chaque année à la même période, Deauville, après avoir accueilli le Festival du Film Américain, a reçu le congrès des exploitants français. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les propriétaires de salles obscures ont été gâtés !

En effet, au cours de la journée d'hier, les exploitants ont assisté à un marathon de projections de près de 9 heures durant lequel chaque distributeur français disposait de 20 minutes pour présenter les nouveautés 2011 qui allait débarquer sur nos écrans dans les prochains mois.

Après avoir évoqué, hier, la présentation acclamée d'une scène de La conquête, le film de Xavier Durringer retraçant l'accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy incarné par un Denis Podalydès incroyable de mimétisme, d'autres longs métrages très attendus ont été dévoilés, ainsi que plusieurs hommages, notamment à la mythique Micheline Presle, 88 ans, qui sera prochainement à l'affiche de Hitler à Hollywood, le second film de Frédéric Sojcher dans lequel elle partage l'affiche avec Maria de Medeiros.

Concernant les longs métrages les plus attendus, Dany Boon et Benoît Poelvoorde étaient venus montrer une première bande-annonce de Rien à déclarer, la nouvelle comédie de Dany qui narre la relation entre deux douaniers à la frontière belge. Très enthousiastes au moment où les lumières se sont rallumées, les exploitants se frottaient les mains quand Dany a lâché une fois monté sur scène : "Je vous ai entendus rire, ça m'a rappelé mon film, il y a trois ans..." Souhaitons-lui le même succès que ledit film, un certain Bienvenue chez les Ch'tis, qui avait rassemblé plus de 20 millions de spectateurs en 2008.

Autre film très attendu : Les Lyonnais, qui retrace l'histoire du gang des Lyonnais devant la caméra d'Olivier Marchal, se tourne actuellement et jusqu'en octobre dans le Rhône. Le réalisateur, la star Gérard Lanvin et le personnage qu'il incarne - Edmond Vidal -, étaient tous les trois présents. Outre un hommage à Olivier Marchal qui a présenté un extrait de ce film de gangsters, Gérard Lanvin en a profité pour évoquer également ses deux autres films à sortir prochainement : A bout portant de Fred Cavayé (en salles le 1er décembre) et Le fils à Jo de Philippe Guillard (en salles en janvier).
Arrivé en chemise à fleurs et treillis noir, Gérard Lanvin arborait une épaisse barbe poivre et sel et en imposait, littéralement plongé dans son personnage d'Edmond Vidal, alias "Momon", "un gitan devenu malgré lui voyou et chef de file du grand banditisme", selon les dires du réalisateur.
Ravi de revenir totalement sur le devant de la scène cinématographique, Gérard a lâché de sa voix rauque et virile, avec un soupçon d'humour : "Ça reprend les mecs, je me suis refait cette année !", faisant allusion aux trois films qu'il vient d'enchaîner, avant de constater : "Il y a des petits jeunes qui savent que des vieux tournent encore." Plein de complicité avec son acteur, Olivier Marchal a renchéri, amusé : "Il nous fallait un vieux pas trop cher, on a pensé à Lanvin. Et puis, Gaumont l'a pris pour trois films, alors il nous a fait un prix."
Puis Gérard évoque son personnage : "Dans le film, on en fait un ancien voyou rattrapé par son passé, ce qui est faux parce qu'il est rangé aujourd'hui", avant d'appeler sur scène le vrai Edmond Vidal, touché et intimidé, pas habitué à être à ce point mis en avant. L'ancien gangster confiera quant à son émotion : "Je ne connais pas ce milieu-là". Ah ! Le monde des paillettes !

Mais la page des faits divers sera décidément omniprésente dans nos salles obscures en 2011, puisque nous pourrons également découvrir dans les mois à venir L'ordre et la morale, que tourne actuellement Mathieu Kassovitz et qui est consacré aux événements d'Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie.
Pour sa part, Philippe Torreton sera poignant en huissier accusé à tort dans Présumé coupable, qui revient sur le drame d'Outreau, alors qu'Omar m'a tuer de Roschdy Zem et Possessions avec Julie Depardieu (adapté de la sauvage tuerie du Grand-Bornant, l'affaire Flactif), raviront les spectateurs avides du genre.

Du coté des films un peu plus légers, nous découvrirons prochainement la comédie grinçante Moi, Michel G. milliardaire et maître du monde, avec François-Xavier Demaison, dont les premières images ont été très bien accueillies. Mais aussi Potiche (voir la bande-annonce ci-dessus) de François Ozon, Ma part du gâteau de Cédric Klapisch, Un balcon sur la mer (voir la bande-annonce ci-dessus) de Nicole Garcia, Emotifs anonymes qui réunit à nouveau Benoît Poelvoorde et Isabelle Carré, ou Le nom des gens avec Jacques Gamblin et Sara Forestier.

Du côté d'Hollywood, les films en 3D envahiront de plus en plus nos salles. Ainsi, seront visibles dans les mois à venir sur nos écrans le très attendu Tron Legacy, Pirates des Caraïbes - La Fontaine de Jouvence, Harry Potter et les reliques de la mort, Transformers 3 ou encore Jackass 3D.
Du côté de l'animation, nos petites têtes blondes ne seront pas en reste avec les sorties de Megamind, Raiponce, un nouveau volet de Kung Fu Panda, Les Chimpanzés de l'espace, Animaux et Cie et Rio (par les créateurs de L'âge de glace).
Et du côté des adaptations, nous nous délecterons des Schtroumpfs, de Tintin, de Titeuf et du Chat du Rabbin, alors que les blockbusters américains débarqueront également en masse comme Hereafter de Clint Eastwood, Morning Glory avec Diane Keaton, Harrison Ford et Rachel McAdams, ou encore RED avec Morgan Freeman, Bruce Willis et Helen Mirren.

Un marathon d'images et d'informations qui a littéralement ravi les exploitants, qui se frottaient les mains à la vue de toutes ces nouveautés très alléchantes qui présagent du meilleur pour l'industrie du cinéma dans les douze mois à venir.

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image