Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Golden Globes : Anne Hathaway sans culotte, Gérard Depardieu et autres blagues

9 photos
Lancer le diaporama

L'humour était de nouveau au rendez-vous de la remise des Golden Globe Awards à Los Angeles le 13 janvier, qui a vu la victoire d'Argo de Ben Affleck et des Misérables. Pas de Ricky Gervais cette année, l'humoriste et acteur britannique a cédé la place au tandem féminin formé par Tina Fey et Amy Poehler. Elle ont assuré leur mission avec talent et sont parvenues à faire rire sans faire preuve du même cynisme que leur prédécesseur.

Glamour, la cérémonie des Golden Globes l'est indéniablement, avec ses déesses hollywoodiennes, ses couples amoureux et ses acteurs fringants. Cependant la soirée ne serait pas réussie sans les plaisanteries des animatrices ou des intervenants venus remettre des trophées. Le discours déroutant de Jodie Foster faisant son coming out devant les caméras a capté l'attention, mais les blagues du duo Fey-Poehler ont aussi fait mouche. Commençons néanmoins par Sacha Baron Cohen, qui a une nouvelle fois gratifié son public de ses plaisanteries à la limite du scandaleux. Dans le drame musical Les Misérables, vainqueurs des Golden Globes, le légendaire Borat incarne avec brio Thenardier. L'acteur est monté sr la scène pour annoncer le meilleur film d'animation, proposant un discours n'épargnant pas Anne Hathaway, sa partenaire dans le film, et... Gérard Depardieu.

Sacha Baron Cohen incontrôlable

Saluant la richesse du cinéma l'an passé, Sacha Baron Cohen, muni d'un terrible accent britannique, vise d'abord l'acteur récompensé pour Lincoln : "Pas vous, Daniel Day-Lewis, n'importe qui peut se faire pousser une barbe." Il félicite ensuite Hugh "Jackson", désignant son partenaire des Misérables Hugh Jackman, qui a perdu treize kilos : "Ce qui pour mon ami Gérard Depardieu serait une simple visite aux toilettes." Pour clôturer son discours, Sacha Baron Cohen clamera : "J'arrête de lever le voile sur Hollywood, et je ne fais pas référence à la photographie sous la jupe d'Anne Hathaway." La caméra se braque sur l'actrice qui rit, un peu nerveusement on l'imagine. Un cliché de son entrejambe à la sortie de sa voiture pour l'avant-première des Misérables avait dévoilé son intimité, mais la star a su s'en remettre, tout en condamnant le fait de publier de telles photos. Sacha Baron Cohen pourrait très bien s'entraîner pour présenter la prochaine cérémonie des Golden Globes, mais celui-ci risque d'être encore plus ingérable toute une soirée que son collègue Ricky Gervais, taclant tout le gratin hollywoodien.

Tina Fey et Amy Poelher, duo impeccablement drôle

Revenons aux maîtresses de cérémonie de cette édition, Tina Fey, 42 ans, et Amy Poehler, 41 ans, figures du Saturday Night Live. Elles ne manquent pas de se moquer de Ricky Gervais : "Il ne pouvait pas être là, parce qu'il n'appartient techniquement plus au show business." Une référence à ses tacles aux Golden Globes en 2011 et 2012, qui n'ont épargné personne dans le milieu. Bill Clinton, qui a été longuement applaudi, lui qui venait présenter un extrait du film Lincoln. A sa sortie, Amy Poehler s'est exclamée : "Oh mon dieu, quel super invité spécial ! C'était le mari d'Hillary Clinton !" Hilarantes, elles ont réussi à se moquer de l'intouchable Meryl Streep sans la blesser. Nommée en tant que meilleure actrice dans une comédie pour Tous les espoirs sont permis, elle n'était pas présente à la soirée : "Meryl Streep n'est pas là car elle a la grippe, il paraît qu'elle est géniale dedans !"

Les présentatrices seront plus piquantes avec d'autres dans leur discours d'ouverture. Alors qu'elle présentait le film de Kathryn Bigelow, Zero Dark Thirty qui fait polémique sur la vision de la torture, Amy Poehler dit : "Quand on parle de torture, je fais confiance à une femme qui a passé trois ans mariée à James Cameron." Le réalisateur de Titanic est en effet connu pour avoir un caractère très difficile... La pauvre Anne Hathaway, victime de Sacha Baron Cohen, sera aussi moquée par Tina Fey : "Je n'ai jamais vu [avec Les Misérables] quelqu'un de plus esseulé et abandonné que ça, depuis que je vous ai vue sur scène avec James Franco aux Oscars." La performance des deux acteurs comme animateurs n'avaient pas du tout fait l'unanimité et James Franco était plus fantomatique que jamais, au grand désarroi de sa partenaire.

Flop et top

Durant trois heures, les prix se sont donc succédé sous le signe des paillettes, du cinéma et du rire. Certains ont fait un flop comme Salma Hayek et Paul Rudd, venus remettre le prix du meilleur acteur dans une série dramatique. Gros blanc et rires nerveux ont ponctué leur intervention. Tout le contraire de Kristen Wiig et Will Ferrell qui remettent le prix de la meilleure actrice dans une comédie. La gagnante, Jennifer Lawrence, sera elle touchante et pétillante sur scène : "J'ai battu Meryl Streep !" Elle remerciera également le producteur et distributeur Harvey Weinstein, connu pour être puissant à Hollywood et obtenir toutes les nominations qu'il veut pour ses films : "Harvey, merci d'avoir tué toute les personnes que tu as dû éliminer pour me permettre d'être là aujourd'hui." Enfin, les gros bras Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger sont très sympathiques à se battre pour savoir qui parle le mieux anglais, avant d'annoncer qu'Amour de Michael Haneke est le meilleur film étranger.

Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre les Oscars, qui se dérouleront le 24 février.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image