Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

2010, une année d'actu musicale en 22 dates marquantes... Que d'émotions !

Réduire une année d'effervescence de l'industrie musicale à quelques moments clés, mission impossible ? Arbitraire, oui ; impossible, non. Entre les artistes qui ont fait sensation et ceux qui ont fait leurs valises pour l'au-delà, ceux qui ont choqué et ceux qui ont transcendé leur notoriété, ceux qu'on attendait et ceux qui se sont imposés, redéroulons le fil d'une année folle.

L'enjeu n'est pas - ou du moins pas seulement - de se gargariser en revisitant des souvenirs intenses, mais plutôt d'observer comment, au travers d'un prisme subjectif d'événements marquants, des axes majeurs se dégagent, révélant des facettes de la manière dont la musique impacte le quotidien de son public. C'est-à-dire plusieurs milliards d'êtres humains.

Embarquez pour un voyage dans le tempo chargé d'émotions (en détails ci-dessous, en images ci-dessus)...

 

Janvier 2010

2 janvier
Kesha arrache !
Alors que les sons des concerts du Nouvel An s'estompent à peine, le tube de l'année 2010 est déjà dans la place : Tik Tok, de la trash girl Kesha alors âgée de 22 ans, est certes officiellement paru pour la première fois en août 2009 et entré dans les charts néozélandais en octobre de la même année - mois qui voit également ses débuts dans les charts américains -, mais c'est bien le 2 janvier 2010 qu'il atteint le sommet du Top Singles américain. Il y restera 9 semaines, et mettra sur orbite l'album Animal qui paraît dans la foulée (le 5 janvier). Tik Tok, c'est tout simplement le tube de l'année 2010, qui se taille d'ailleurs la part du lion dans le mash-up sensationnel de fin d'année de DJ Earworm ! Mais c'est un phénomène à plus d'un titre : d'une part, il annonce la couleur musicale de l'année, à savoir une déferlante dance-pop ; d'autre part, il consacre l'efficacité du trash et de la surenchère de provoc' ; enfin, il atteint un taux de pénétration, pourrait-on dire, sans précédent, suscitant un nombre incalculable de diffusions, de parodies et d'insertions (dans les Simpson, par exemple).

10 janvier
Mano Solo rejoint les terres acides de la mort qu'il a tant narguée...
La mort et le chanteur étaient colocataires de longue date, à plus forte raison depuis que Mano Solo avait appris qu'il était atteint du sida, au début des années 1990, décidant alors de prendre le micro pour se faire poète morbide et bouillonnant, au bon sens aussi élégant que celui d'un Cioran. Une cohabitation impossible ad vitam eternam, évidemment... Humain, trop humain, ce barde incorruptible de la condition humaine, explorateur intarissable et inexpugnable de sa finitude, faisant face à la mort de tout son poids d'être humain et célébrant dans la noirceur l'existence, s'est éteint à 46 ans. Et nombreux sont ses orphelins, auxquels il donna plus d'une poignante leçon de vie. "Dis-moi que ça ne fait rien, ce sera juste la preuve que ce n'était que ça qu'être humain. C'est peut-être ça qui est bien, c'est peut-être ça qui est bien." (Dis-moi)

22 janvier
Hope for Haïti
Le monde a été plongé dans l'effroi par le séisme qui a dévasté Haïti et meurtri sa population. Le monde artistique aussi, qui n'a pas tardé à convertir sa notoriété et son énergie en secours. Si la mobilisation est forte en France, où il existe un lien puissant avec Haïti, le showbizz américain fait les choses en grand, avec un téléthon, le 22 janvier, réunissant Wyclef Jean, Christina Aguilera, Beyoncé, Madonna, Bruce Springsteen, Jennifer Hudson, Mary J. Blige, Shakira, Sting, Alicia Keys, Dave Matthews, Neil Young, John Legend, Justin Timberlake, Stevie Wonder, Justin Bieber, Taylor Swift, Emeline Michel, Keith Urban, Kid Rock, Sheryl Crow, Coldplay, Bono, The Edge, Jay-Z, et Rihanna. Cinq jours plus tard, le 27, l'album issu de cette initiative deviendra le premier album sans sortie physique à se classe numéro un du top albums américain, mais aussi le plus pré-commandé sur iTunes. Quelques semaines plus tard, dans un registre similaire, on se souviendra de la reprise updatée du monument We are the world.

31 janvier
Beyoncé, definitely the Queen !
Le 31 janvier 2010, la cérémonie des Grammy Awards, grand-messe de l'industrie musicale américaine et, par extension, de l'entertainment planétaire, consacre Beyoncé à 6 reprises sur 10 nominations (égalité dans l'histoire avec Lauryn Hill) : Chanson de l'année, Meilleure chanson R'n'B, Meilleure interprète féminine R'n'B pour Single Ladies, Meilleure interprète féminine pop pour Halo, Meilleur album R'n'B moderne, Meilleure interprète féminine R'n'B traditionnel pour At last. Avec 6 statuettes en une soirée, Beyoncé établit un formidable record... à battre, comme tous les records.

Février 2010

On sait pas, on était aux sports d'hiver. Ouais, pendant tout le mois. Mais comme les artistes étaient prévenus, ils ont levé le pied sur l'actu.

Mars 2010

6 mars
Izia défonce les Victoires !
De cette 25e édition des Victoires de la Musique, hélas sans grand coup de balai malgré les velléités d'innovation qui avaient été posées au préalable, on retiendra surtout le numéro détonant d'Izia. Tandis que la grand-messe des récompenses musicales françaises avait le bon goût de remettre des Victoires d'honneur à Charles Aznavour, Hugues Aufray et Stevie Wonder, et de couronner à raison Benjamin Biolay et Olivia Ruiz (2 trophées chacun), elle se lâchait pour consacrer la révélation des mois passés : Izia, fille de Jacques Higelin. Rockeuse furieuse, la demoiselle, primée deux fois, a apporté la preuve de son tempérament de feu en lâchant des "put***" à foison. Un bonheur d'entendre cela dans le cadre poussiéreux et guindé des Victoires. Peut-être un heureux présage pour la suite, et pour les vocations rock à l'heure où ceux qui vendent leurs disques s'appellent Grégoire.

13 mars
Emus à n'en savoir que dire...
"La douleur du partir", il l'avait chantée, et ce n'était pas un vain mot. Tous les enfants de la chanson française ont pleuré la mort de Jean Ferrat. Son regard s'est fermé sur sa chère et si belle montagne, qu'il saluait quotidiennement depuis son chez lui d'Antraigues-sur-Volane. Le comble, c'est qu'à bientôt 80 ans, il était l'un des rares monstres sacrés encore vivant, bien vivant : la parution d'une nouvelle compilation, Les N°1 de Jean Ferrat, en 2009, avait signé l'une des plus importantes performances commerciales de l'année, prouvant à quelle point son influence, son aura, son verbe et son timbre étaient enracinés dans la culture populaire, avec l'empreinte d'une double dimension : romantique et oecuménique d'une part, humaniste et contestataire (résistante, en fait) d'autre part. Politique et poétique, inextricablement. "Le poète a toujours raison/Qui voit plus haut que l'horizon"...

15 mars
Un coup de fil pour l'histoire, mais Riri ne décroche pas
En 2010, Lady Gaga continue son irrésistible ascension, accentue sa domination. Son album The Fame a été réédité, avec de nouveaux tubes, en The Fame Monster. Telephone, un de ces inédits, est son sixième single d'affilée à se classer numéro un des charts pop, une première historique. Le 18 mars, Rihanna classe un sixième single (Rude Boy) en tête du top singles. Elle entre dans le club très fermé des artistes féminines à avoir occupé cette position, et devient l'artiste féminine cumulant le plus de singles n°1 dans la décennie. Au rayon des performances records, on pensera également à Taylor Swift, qui franchit en octobre 2010 le cap du million d'albums vendus en une semaine seulement avec Speak now - la première à réaliser cet exploit depuis Lil' Wayne en 2008.

Avril 2010

1er avril
Moi, Justin, 16 ans
Malgré la date, ce n'est pas une blague. Justin Bieber , à 16 ans, devient le plus jeune artiste masculin à dominer le top albums (avec son premier opus My World 2.0, paru le 23 mars) depuis 1963 et un certain... Stevie Wonder. En revanche, il n'est que le second plus jeune numéro un, Miley Cyrus l'ayant devancé à 15 ans. Le 19 mai, l'ado canadien deviendra le plus jeune artiste à voir son album numéro un plus d'une semaine.

17 avril
Dorothée is back
L'idole des matins animés de la Une fait son grand retour à 56 ans, remplissant l'Olympia quatre fois d'affilée pour un revival événement ! La maîtresse de cérémonie du Club Dorothée n'est plus ce qu'elle était, mais peut compter sur de vrais fidèles. En fin d'année, au mois de décembre, elle assurera plus de 3 heures de show devant un Bercy à moitié vide mais chargé d'émotion, et épaulée par des visages bien connus...

26 avril
Born free, une liberté scandaleuse...
Le 26 avril 2010, onde de choc dans le paysage de plus en plus nourri et éclectique des clips. La chanteuse M.I.A., dont les débuts plaidaient pour qu'elle devienne un jour une immense star planétaire mais qui déçoit régulièrement et demeure pour l'heure à un niveau d'initiés, déclenche une très vive controverse : pour Born Free, Romain Gavras, déjà auteur du clip très dérangeant de Stress (Justice), réalise une vidéo violente, au propre comme au figuré, sur des motifs fascisants dont les roux font les frais...

28 avril
Greyson Chance, la baby star qui a tout compris au buzz !
La success story débute le 28 avril 2010, lorsque, quelques jours avant de finir son année de 6th Grade (premier niveau du collège aux Etats-Unis, pour les 11-12 ans) au Collège Cheyenne d'Edmond, dans l'Oklahoma, le gentillet garçonnet bien peigné fait la démonstration de son talent devant ses copains (depuis, il étudie à domicile - la rançon de la gloire). Au piano, à l'occasion d'un gala, Greyson Chance reprend Paparazzi avec brio. Une prestation filmée, dont la vidéo, repérée par la papesse du talk-show Ellen Degeneres, est devenue la troisième la plus visionnée de l'année sur YouTube (près de 35 millions de visionnages). Ellen a signé l'ado sur un label spécialement créé. Son premier album sortira en 2011. L'ère du buzz a tous les droits, roulez jeunesse !

Mai 2010

16 mai
Adieu, Dio...
Ronnie James Dio quitte la scène metal le 16 mai 2010 après un long et inégal combat contre un cancer de l'estomac. Légende du heavy metal et du hard rock, à qui les amateurs du genre doivent en grande partie ce signe de ralliement et de communion, les "cornes du diable", formé par l'index et l'auriculaire, c'est une icône qui meurt et rejoint la légende, après avoir laissé son empreinte au sein de Elf, Rainbow, Black Sabbath, Heaven & Hell, et Dio. Dans le monde du metal, personne ne l'oublie.

Juin 2010

18 juin
La guérison du Slim Shady
Eminem effectue son retour événement avec un septième album, Recovery, qui marque un sommet de sa carrière. Le rappeur passe avec sept semaines au sommet du top albums, décroche la bagatelle de 10 nominations pour les 53e Grammy Awards (2011), et voit cet opus s'écouler à 5,7 millions d'albums dans le monde - deuxième performance de l'année derrière Lady Gaga, mais meilleure performance d'un album sorti en 2010 puisque The Fame Monster sortit fin 2009.

Juin
Sexion assaillie
En juin 2010, le magazine International Hip Hop fait paraître une interview du groupe montant de la scène rap française : Sexion d'assaut, dont le single Désolé a eu droit à un airplay colossal. L'entretien contient des propos virulents, notamment des piques homophobes. La teneur dérangeante du discours de Lefa, membre de Sexion d'assaut, ne fera curieusement polémique que quelques semaines après. Le scandale est énorme. Après avoir accusé le journaliste d'avoir déformé les propos au motif qu'il aurait "la haine" contre le groupe, Sexion d'assaut est forcé de faire son mea culpa... maladroitement, se cachant derrière l'ignorance du sens du mot homophobie. Tout au long de l'automne, le groupe, sanctionné de nombreuses déprogrammations, se débattra pour se sortir du pétrin. Mais le mal est fait, il y a de quoi être "désolé"...

Juillet 2010

15 juillet 2010
C'est un long roman d'amitié qui recommence...
Take That et Robbie Williams, le divorce était consommé depuis 15 ans et avait précipité la mort du boysband adulé des années 1990. Mais les fans semblent n'avoir jamais désespéré, puisqu'ils étaient au rendez-vous pour pleurer de joie, quelques années après la reformation sans Robbie, pour le retour du fils prodigue. Le 15 juillet 2010, ô happy day, le groupe confirme très officiellement que la rumeur est vraie : Robbie rejoint ses petits camarades. S'ensuivront : retrouvailles sur scène avec Gary Barlow, single et clip fraternels ( The Flood), album plébiscité (The Progress).

Août 2010

Pour cause de dysfonctionnement de la clim' à la rédac', extinction de doigts. Impossible d'appuyer sur le bouton "play". La bonne nouvelle ? Les stars étaient toutes à Cabo, sur la plage, et non en studio ou sur scène.

Septembre 2010

Youpi, c'est la rentrée, même quand on n'a pas eu de vacances ! Alors, au menu : des disques, des disques, des disques, et...

12 septembre
N'ayez plus peur de dire "J'aime la viande".
A l'occasion des MTV Video Music Awards, cérémonie pour laquelle elle avait reçu de multiples nominations (13, un record, plus 5 pour sa collaboration au Video Phone de Beyoncé), on se demandait quelle trouvaille Lady Gaga allait bien pouvoir exhiber pour heurter notre sensibilité. Le string couleur chair, c'est fait depuis longtemps, les costumes en latex à capotes, aussi, les meurtres stylisés, aussi... La réponse en image avec une robe de plusieurs kilos de viande. Une création de Franc Fernandez, dans la même veine que le bikini qu'elle arborait en couverture de Vogue Hommes Japon, qui nécessita 23 kilos de barbaque - sac, chapeau et chaussures viandesques compris. Gaga en profita pour annoncer le titre de son nouvel album, Born This way, à paraître en 2011 : difficile de ne pas faire le lien entre sa tenue et le sens de ce titre - nous sommes de la chair dotée d'âme (ou pas, justement). C'est aussi l'accessoire, l'artifice poussé à son paroxysme pour s'auto-détruire. Mais les interprétations sont multiples ; ce qui n'évite pas le dégoût. Mais le dégoût aussi peut être une réponse à une manifestation esthétique.

Octobre 2010

25 octobre
Le reggae perd son plus grand lover...
Gregory Isaacs décède à Londres le 25 octobre 2010, des suites du cancer du foie contre lequel il se battait. Il avait 59 ans. Pionnier et emblème majeur du Lover's rock - le reggae romantique, à motifs sentimentaux et à rythme tendre - qui connut un essor fulgurant dans les années 1970, il demeurait une légende du reggae, l'un des maîtres du genre, de la trempe et de l'envergure rare des Bob Marley ou Dennis Brown. Ironie du sort, l'artiste avait fait paraître en 2008, soit 40 ans après ses débuts discographiques, un album come-back, éloquemment intitulé Brand New Me. Un renouveau hélas de courte durée...

Novembre 2010

30 novembre
Noir destin
Ô sombres héros, Noir Désir lost in the see... Noir Déz', groupe majeur et indispensable de la scène rock française, dont ses fans ont longtemps guetté la résurrection après l'emprisonnement et la libération de Bertrand Cantat, jette l'éponge. Le 29 novembre, Serge Teyssot-Gay annonçait son départ, dans une déclaration délétère : "désaccords émotionnels, humains et musicaux avec Bertrand Cantat, rajoutés au sentiment d'indécence qui caractérise la situation du groupe depuis plusieurs années." Le 30, c'était au tour de Denis Barthe de s'exprimer, pour tirer les conclusions de cette défection : "Depuis 15 ans (le groupe avait changé de bassiste en 1996, ndr), l'histoire s'écrit avec quatre personnes, quatre personnes avec la même envie. Quand Noir Désir était sur scène et en studio, on ne se posait pas la question. La clarté de la position de Sergio et son départ sonnent clairement l'arrêt de l'histoire de Noir Désir en tant que tel."

Décembre 2010

Décembre
De la drogue dans mon Disney...
Miley Cyrus n'épargnera donc rien à l'écurie Disney qui a fait d'elle la star qu'elle est ? Devenue ado, et riche, et populaire, elle multiplie les frasques et affirme son côté rebelle et risque-tout jusque dans ses clips. Mais en dehors également... Début décembre, l'indécence franchit un palier supplémentaire, lorsque TMZ publie une vidéo montrant la jeune femme, cinq jours après ses 18 ans (le 23 novembre 2010), prenant de la drogue au moyen d'un bong et plongeant son père dans un abîme de tristesse et d'incompréhension. Et dire que Demi Lovato a dû être expédiée en centre de soins...

1er décembre
Le vent du changement ?
Lors de la 53e cérémonie des Grammy Awards, le 13 février 2011, Lady Gaga et Beyoncé seront encore les reines du bal, avec plusieurs chansons au menu pour animer la soirée. Mais du côté des nominations, elles se contentent respectivement de six et deux citations. En revanche, les garçons sont à l'honneur : Eminem mène la danse avec 10 nominations, Bruno Mars 7, Jeff Beck, B.o.B. ou encore John Legend 5, etc. Un heureux présage ?

3 décembre
Johnny, c'est vraiment le Taulier
Le 2 septembre, tandis que les suites de l'affaire Delajoux se jouent dans les arcanes des la justice et que l'industrie du disque fait sa rentrée, Johnny Hallyday jette un pavé dans la mare : il se sépare de son complice de toujours, Jean-Claude Camus, et ne tarde pas à annoncer qu'il s'est attaché les services d'un autre producteur majeur : Gilbert Coullier. Stupéfaction et réactions en chaîne. Après avoir frôlé la mort, voilà le Taulier relancé, et son agenda est bien chargé, entre, notamment, théâtre en 2011 et tournée en 2012. Le 3 décembre 2010, Johnny crée l'événement en revenant sur scène, plus d'un an après, à l'occasion du concert à Montpellier de son nouvel ami, Matthieu Chedid. Un come-back triomphal et musclé le temps d'interpréter en duo Tanagra, avant de retrouver plus tard dans le mois le même M pour les ultimes dates, parisiennes, de sa tournée Mister Mystère.

6 décembre
Michael se retourne dans sa tombe...
Cette date du 6 décembre 2010, elle a été attendue, elle a été redoutée. C'est ce jour-là qu'est parue la première livraison d'inédits - ou vendus comme tels - du regretté King of Pop Michael Jackson, décédé en juin 2008 (une disparition dont les circonstances sont encore au coeur d'un feuilleton judiciaire). La maison Sony, qui avait trouvé un terrain d'entente avec les légataires pour exploiter jusqu'en 2017 toute l'oeuvre inachevée ou non publiée de Michael Jackson, a passé quelques semaines dans ses petits souliers. Entre les admonestations d'artistes qui furent proches du King of Pop, dénonçant une entreprise commerciale vide de sens (Quincy Jones, Will.I.am ou encore Ne-Yo se sont insurgés), et les récriminations du clan Jackson, allant jusqu'à mettre en doute la présence de la vraie voix du chanteur sur certains titres, ce premier album posthume n'a pas atteint sa cible : controversé, il réalise, malgré sa sortie minutée par rapport aux fêtes de fin d'année, une décevante performance commerciale. Logique : artistiquement, c'est également décevant. Comme quoi, le public n'est ni dupe, ni hystérique.

In fine, c'est lui qui a le pouvoir de décider ce que sera la musique. Mélomanes, 2011 vous appartient !

 

Guillaume Joffroy

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image