Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Les pires flops cinéma de 2011

13 photos
Lancer le diaporama

À Hollywood, terre de la surenchère, tout est possible. Un mélodrame comme La couleur des sentiments peut rapporter presque 170 millions de dollars alors qu'il n'en a coûté que 25, et un film indépendant comme Black Swan, porté par la performance de Natalie Portman, peut engranger plus de 100 millions pour un budget de 13 et décrocher un Oscar.

Mais pour chacun de ces films extraordinaires, il y a un échec retentissant capable de briser une carrière. Après l'euphorie des plus beaux succès de l'année, le top des tristes flops est arrivé.

 

Milo sur Mars (Mars needs Moms) de Simon Wells.

Budget : 150 millions de dollars

Box-office : 39 millions de dollars.

Milo sur Mars obtient sans conteste la première place du podium des plus gros flops de l'année. Officiellement, c'est même le douzième pire démarrage de tous les temps pour un film sorti sur 3000 écrans, et l'un des pires pour Disney, peu habitué aux échecs d'une telle ampleur. Critiqué pour son scénario pas vraiment attirant - un enfant tente de libérer sa mère kidnappée par des Martiens - et sa laideur, Milo sur Mars a marqué l'arrêt de mort du producteur Robert Zemeckis. Depuis Retour vers le futur et Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, le cinéaste américain a toujours été fasciné par la technologie. Lancé dans la motion capture depuis Le pôle express et Beowulf, il a véritablement ruiné le studio avec Milo sur Mars. Résultat : Disney a décidé de mettre fin à leur collaboration via la société ImageMovers Digital et la sortie française a été annulée. Histoire de conjurer le mauvais sort, le titre de la nouvelle superproduction Disney a même été modifié : d'abord intitulé John Carter of Mars, l'aventure sortira sous le nom de John Carter.

 

Conan de Marcus Nispel, avec Jason Momoa, Ron Perlman et Rose McGowan.

Budget : 90 millions de dollars.

Box-office : 28 millions de dollars.

Vingt ans après le "classique" avec Arnold Schwarzenegger, devenu culte au fil des annés, le célèbre barbare n'intéresse plus personne. Très mal accueilli par la presse, Conan a été suivi d'un procès pour droits d'auteur et de déclarations bancales d'un des scénaristes, dévasté mais conscient que le film aurait pu être bien meilleur. Auréolé du succès de son remake de Massacre à la tronçonneuse avec Jessica Biel il y a dix ans, Marcus Nispel semble aujourd'hui mal parti. Pathfinder - Le sang du guerrier, sorti directement en DVD, et son remake de Vendredi 13 n'avaient déjà pas convaincu grand monde, mais jamais il n'avait connu d'échec aussi médiatisé.

 

Tresspass de Joel Schumacher, avec Nicolas Cage et Nicole Kidman.

Budget : 35 millions de dollars.

Box-office : 4 millions de dollars.

Deux stars hollywoodiennes oscarisées au coeur d'un thriller où une bande de malfrats séquestre et torture un couple riche pour obtenir le code de leur coffre-fort : une recette théoriquement efficace, mais concrètement désastreuse. Dès le tournage, Trespass semblait mal parti. Casté dans le rôle du mari, Nicolas Cage décide subitement qu'il veut jouer un agresseur, puis abandonne simplement le film avant de revenir immédiatement lorsqu'un autre acteur est envisagé. Réputé comme l'un des pires réalisateurs hollywoodiens depuis Batman et Robin, Joel Schumacher s'était pourtant racheté une conduite avec Phone Game et Le fantôme de l'opéra. Avec Trespass, il a battu un triste record : retiré de l'affiche après seulement dix jours et un score ridicule, Trespass est devenu le film sorti en DVD le plus rapidement après sa sortie cinéma.

 

Cowboys et envahisseurs de Jon Favreau, avec Daniel Craig, Harrison Ford et Olivia Wilde.

Budget : 163 millions de dollars.

Box-office : 174 millions de dollars.

Le défi du réalisateur d'Iron Man et des scénaristes de Lost était aussi excitant qu'improbable : réunir James Bond, Indiana Jones, une jolie fille et des aliens dans le Far West. Cowboys et envahisseurs n'a pourtant séduit ni les foules ni les critiques avec sa débauche d'effets spéciaux. À tel point que Ron Meyer, du studio Universal, a publiquement déclaré que le film "n'était pas assez bon. Toutes ces petites créatures qui rebondissaient étaient nulles. Je pense que c'était un film médiocre, et nous avons tous fait un travail médiocre". Au moins, nous sommes d'accord.

 

Green Lantern de Martin Campbell, avec Ryan Reynolds et Blake Lively.

Budget : 200 millions de dollars.

Box-office : 219 millions de dollars.

Dans la guerre des super-héros de cet été, l'humour de Green Lantern a violemment été écrasé par le premier degré de Captain America. Objet kitsch, coloré et d'un tel mauvais goût qu'il en devient fou - l'ennemi est un homme au cerveau qui enfle jusqu'à devenir une masse informe qui dévaste la ville -, le film pâtit de beaucoup de défauts flagrants. L'incroyable combinaison fluorescente du héros ne passe pas le cap des effets spéciaux, les personnages sonnent désespérément creux et la jolie Blake Lively prête à rire en pilote de chasse. Numéro un des téléchargements légaux aux Etats-Unis depuis quelques semaines, Green Lantern est avant tout un énorme échec : avec une campagne promotionnelle gigantesque et un budget très lourd, le studio attendait beaucoup plus qu'un simple remboursement.

 

Happy Feet 2 de George Miller.

Budget : 135 millions de dollars.

Box-office : 115 millions de dollars.

Voilà une leçon qu'Hollywood retiendra. Après le succès phénoménal du premier film - 384 millions de recettes pour 100 de budget -, Happy Feet 2 aurait pu être un joli succès. Mais la magie des pingouins mélomanes ne séduit plus personne, et la féérie de Noël n'y changera rien. Un flop de mauvais augure pour George Miller, qui tente de mettre sur pied un Max Mad 4 depuis quelques années, et dont l'avenir semble incertain après un tel échec.

 

Votre Majesté de David Gordon Green, avec Natalie Portman, James Franco et Zooey Deschanel.

Budget : 49,9 millions de dollars.

Box-office : 24,8 millions de dollars.

Dans l'overdose Natalie Portman de ces derniers mois - cinq films en un an -, la comédie médiévale Votre Majesté est passée complètement inaperçue. Malgré une poignée de stars au générique et une bande-annonce qui dévoilait les fesses de l'actrice, Votre Majesté n'a convaincu personne. Mal foutue, lourde et bête, cette comédie ne ressemble d'ailleurs pas à grand chose. Issu du cinéma indépendant - All the real girls, Snow angels - David Gordon Green semble bel et bien grillé pour les gros budgets d'Hollywood. Sa nouvelle comédie pas chère, The Sitter, marche déjà mieux.

 

Hell driver de Patrick Lussier, avec Nicolas Cage et Amber Heard.

Budget : 50 millions de dollars.

Box-office : 28,9 millions de dollars.

Autrefois, Nicolas Cage rimait avec David Lynch, Francis Ford Coppola et son Oscar pour Leaving Las Vegas. Aujourd'hui, plus personne ne comprend ses choix en matière de films et le monde tourne en dérision ses coupes de cheveux. Devenu maître de la série B hollywoodienne, il est naturellement le héros de Hell driver, un film sans queue ni tête complètement déglingué où il part venger la mort de sa fille. Tourné en 3D dans la grande tradition des Grindhouse - redevenus cool depuis Tarantino et Rodriguez avec Boulevard de la mort et Planète terreur - avec une Amber Heard en mini-short et un scénario très drôle, Hell driver n'a même pas remboursé ses frais.

 

Rhum Express de Bruce Robinson, avec Johnny Depp et Amber Heard.

Budget : 45 millions de dollars.

Box-office : 21,5 millions de dollars.

Johnny Depp n'est pas infaillible. Après les succès de Pirates des Caraïbes : La fontaine de jouvence et Rango, l'acteur s'est consacré à l'adaptation d'un livre de son ami décédé Hunter S. Thompson. Comme Las Vegas Parano, Rhum Express s'est soldé par un échec cinglant, malgré son coktail de plage ensoleillée, alcool et jolies filles. Johnny Depp s'en remettra sans aucun problème mais la belle Amber Heard a manqué une occasion d'exploser.

 

The Thing de Matthijs van Heijningen Jr., avec Mary Elizabeth Winstead et Joel Edgerton.

Budget : 38 millions de dollars.

Box-office : 27 millions de dollars.

Longtemps laissé dans les cartons, le prequel du film culte de John Carpenter a finalement eu droit à une sortie discrète au cinéma. Quelque part entre le film d'horreur pour adolescents - l'héroïne est une jolie jeune femme scientifique au milieu d'une poignée d'hommes matures - et l'hommage sous forme de clin d'oeil, The Thing n'a pas su trouver son public et a souffert d'une promotion minime. L'absence de stars au générique n'a pas aidé.

 

Sucker Punch de Zack Snyder , avec Emily Browning, Abbie Cornish et Carla Gugino.

Budget : 82 millions de dollars.

box-office : 89 millions de dollars.

Après le fantastique Watchmen et avant le carton espéré de Superman nouvelle version, Zack Snyder cède à ses instincts de geek dans cette vision fantasmée d'une armée d'adolescentes en bas résille qui affrontent des dragons et des robots avec leurs mitraillettes. Un mélange détonant qui n'a pas autant attiré les foules que prévu. Pour un budget si élevé et autant d'actrices à moitié nues, Sucker Punch devait rapporter gros.

 

Mais comment font les femmes ? de Douglas McGrath, avec Sarah Jessica Parker et Pierce Brosnan.

Budget : 24 millions de dollars.

Box-office : 30,5 millions de dollars.

Reine de la comédie romantique, Sarah Jessica Parker parvenait même à attirer les foules avec Sex & the city 2, violemment descendu par la presse. Héroïne "moderne" de cette comédie où la femme est capable de cuisiner tout en préparant une réunion pour le lendemain, l'actrice ne séduit pas à tous les coups. Malgré un budget minime - quatre fois moins que Sex & the city 2 - Mais comment font les femmes ? ne rapporte pas gros.

 

Machine Gun Preacher de Marc Forster, avec Gerard Butler, Michelle Monaghan et Michael Shannon.

Budget : 30 millions de dollars.

Box-office : 1,1 million de dollars.

Plus qu'un flop, Machine Gun Preacher est une catastrophe cinématographique. Tiré de l'histoire vraie d'un ancien dealeur de drogues qui change radicalement de vie lorsqu'il trouve Dieu, le film raconte comment un homme sauve les enfants soldats du Soudan pour les libérer de l'emprise de la guerre. L'affiche explique à elle-seule l'échec du film : Gerard Butler, mitraillette dans une main, orphelin dans l'autre, regarde au loin d'un air grave. Machine Gun Preacher est passé complètement inaperçu.

Geoffrey Crété

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel