Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlotte Gainsbourg, Penélope Cruz, Björk, Meryl Streep : Retour sur ces actrices qui ont séduit le Festival de Cannes !

Alors que le 63e Festival de Cannes se tiendra du 12 au 23 mai sur la Croisette, avec le très attendu Robin des Bois de Ridley Scott en ouverture et Tim Burton en président du jury, Purepeople.com a décidé, jusqu'à l'échéance cannoise, de vous proposer régulièrement des focus sur le plus grand festival international du septième art.
Pour commencer cette série, honneur aux dames ! Nous vous proposons donc un petit panorama de toutes les formidables actrices à avoir été couvertes d'or sur les marches les plus célèbres du cinéma.

2009 : L'année dernière, la brillante comédienne française Charlotte Gainsbourg fut récompensée pour son rôle sulfureux dans Antichrist de Lars von Trier (voir la bande-annonce ci-dessus). Envoûtant, dérangeant, fascinant et déroutant à la fois, ce film met en scène une Charlotte telle qu'on ne l'a jamais vue, une Charlotte totalement mise à nu. Son rôle de femme anéantie se réfugiant dans le sexe et la violence est parvenu à séduire le jury cannois qui lui a décerné un prix mérité. À 38 ans, la fille de l'illustre Serge Gainsbourg et de Jane Birkin est sur tous les fronts. On la retrouvera effectivment prochainement devant la caméra de... Lars von Trier, mais on peut actuellement l'écouter dans les bacs grâce à son dernier album, IRM, en décembre 2009, une nouvelle réussite produite par Beck.

2008 : Sandra Corveloni, actrice brésilienne de 45 ans, débuta au cinéma dans différents courts-métrages. Jusqu'alors inconnue du grand public, elle créa la surprise à Cannes cette année-là en séduisant le jury grâce à son rôle dans Linha de passe, un film à petit budget réalisé par Walter Salles et Daniela Thomas.

2007 : Jeon Do-Yeon, superbe actrice sud-coréenne de 38 ans, remporte le prix d'interprétation féminine à l'occasion du 60e Festival de Cannes pour son rôle dans le formidable Secret Sunshine, de Lee Chang-Dong. Avant cette explosion médiatique, on avait pu la voir dans quelques films asiatiques et séries télévisées. Depuis, rien.

2006 : Cette année 2006 fut très particulière pour le prix d'interprétation féminine, puisqu'il a été collégial et donc remis à toutes les fantastiques comédiennes de Volver, de Pedro Almodovar. Parmi elle, la belle Pénélope Cruz (actuellement à l'affiche de Manolete), l'une des nombreuses muses du cinéaste espagnol. À 35 ans, la fiancée de Javier Bardem est en plein boum, notamment grâce à ses rôles dans Tout sur ma mère ou Vicky Cristina Barcelona, alors qu'on devrait la retrouver très bientôt dans le très attendu Sex and the City 2 ainsi que dans le nouveau volet Pirates des Caraïbes.
Autre excellente et légendaire actrice de ce casting féminin récompensé cette année-là, l'actrice espagnole Carmen Maura, 64 ans, que l'on peut voir actuellement aux côtés de José Garcia et Gilbert Melki dans Le Mac.

2005 : Actrice israélienne de 57 ans, Hannah Laslo fut récompensée pour son rôle dans le bouleversant Free Zone d'Amos Gitaï. Actrice rare, elle s'était fait connaître par le biais d'une série télé à succès qui, dès lors, lui avait ouvert les portes du cinéma israélien.

2004 : Pour ce 57e festival de Cannes, le prix d'interprétation féminine est revenu à la magnifique actrice chinoise Maggie Cheung pour son rôle dans Clean, d'Olivier Assayas. Agée de 45 ans, on a pu voir cette ravissante et brillante actrice dans des films aussi différents que As tears go by, Nos années sauvages, Les cendres du temps, Irma Vep, In the mood for love ou 2046.

2003 : Actrice québécoise de 40 ans, la très jolie Marie-Josée Croze s'est vu attribuer le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans Les Invasions barbares, du cinéaste Denys Arcand. Propulsée sur le devant de la scène internationale grâce à ce rôle difficile de junkie, elle n'a pas tardé à séduire bon nombre de réalisateurs : Steven Spielberg (Münich), Guillaume Canet (Ne le dis à personne), en passant par Zabou Breitman (Je l'aimais). Autant de succès qui lui vaudront son prix Romy Schneider en 2010.

2002 : Bénéficiant d'une riche carrière à la télévision et au théâtre, Katia Outinen, actrice finlandaise de 49 ans a travaillé au cinéma la plupart du temps sous la direction de l'excellent réalisateur Aki Kaurismäki. Une fidélité qui a fini par payer : l'actrice a en effet remporté le prix de la meilleure interprétation féminine lors du 55e festival de Cannes pour son rôle dans L'homme sans passé, leur septième collaboration.

2001 : Star absolue du cinéma français, Isabelle Huppert possède l'une des plus importantes filmographies contemporaines et a remporté certains des plus prestigieux prix du septième art. En 2001, Isabelle remporte son deuxième prix d'interprétation féminine à Cannes (après celui pour Violette Nozière, en 1978) pour son rôle dans La pianiste de Michael Haneke. L'interprétation qu'elle offre au public est surprenante, troublante et violente : elle y incarne une pianiste exigeante et torturée, sexuellement déviante, vivant avec sa mère atteinte d'Alzheimer et se brûlant lors d'une passion torride avec un jeune élève incarné par Benoît Magimel.

2000 : Avant tout connue pour sa carrière musicale plus que pour ses prouesses d'actrice, la chanteuse islandaise Björk, 44 ans, a littéralement séduit le jury cannois dès son premier film signé Lars von Trier : son interprétation habitée dans Dancer in the Dark lui a valu le prix d'interprétation féminine.

1999 : Ouvrière de formation, Séverine Caneele est devenue actrice par le plus grand des hasards. C'est en répondant à une annonce qu'elle obtiendra le premier rôle dans le film de Bruno Dumont, L'Humanité. Lors de la présentation du film à Cannes, elle est fortement remarquée et remporte le prix d'interprétation féminine ex-aequo avec la pétillante Emilie Dequenne, 28 ans, actrice principale de Rosetta, de Luc et Jean-Pierre Dardenne : le film qui reçut la Palme d'Or cette même-année. Un sacré coup de pouce pour l'actrice qui depuis a tourné de nombreux films dont Une femme de ménage, La fille du R.E.R. ou Le pacte des Loups. Le dernier en date, La Meute, sortira en juin 2010.

1998 : La vie rêvée des anges d'Erick Zonca consacra son formidable duo d'actrices : la Française Elodie Bouchez et la Belge Natacha Régnier. A noter que les deux actrices qui ont deux très belles carrières, ont également réalisé le doublé quelques mois plus tard, à l'occasion de la cérémonie des César.

1997 : L'actrice britannique Kathy Burke, 45 ans, a été récompensée lors de ce 50e Festival de Cannes pour son rôle dans Ne pas avaler, le premier film derrière la caméra de Gary Oldman.

1996 : La très talentueuse actrice anglaise Brenda Blethyn fut récompensée pour son rôle dans Secrets et mensonges, de Mike Leigh. Davantage sollicitée par la télévision, l'actrice a tout de même tourné de nombreux films depuis cette récompense, comme Saving Grace ou Orgeuil et Préjugés.

1995 : Ce 48e Festival de Cannes récompensa l'actrice britannique Helen Mirren pour son rôle dans La folie du roi George, de Nicholas Hytner. À 64 ans, ce symbole de la comédie britannique affiche une impressionnante liste de récompenses : deux prix d'interprétation au Festival de Cannes, deux Golden Globes, un Emmy Award, et enfin, un Oscar en 2007 pour son rôle dans The Queen.

1994 : La brillante Virna Lisi, actrice italienne de 72 ans, s'est vu attribuer la récompense cannoise suprême pour son rôle de Catherine de Médicis dans La Reine Margot de Patrice Chéreau. Son interprétation impeccable lui offre le prix au nez et à la barbe de l'actrice principal du film : Isabelle Adjani.

1993 : L'actrice américaine Holly Hunter, aujourd'hui âgée de 52 ans, fut récompensée pour sa superbe interprétation dans La Leçon de Piano, de Jane Campion. Son incarnation sensible et sobre de cette pianiste muette et amoureuse marquera un tournant dans sa carrière et lui vaudra toutes les récompenses : l'Oscar, le Golden Globe et le BAFTA de la meilleure actrice. On l'a récemment vue dans la série Saving Grace, où elle interprète le rôle de Grace Hanadarko, une inspectrice rebelle et déjantée.

1992 : Pernilla August, actrice suédoise de 52 ans, fut récompensée pour son rôle dans Les meilleures intentions de son mari Bille August, grand réalisateur danois qui remporta cette même année la Palme d'Or. Depuis, on a pu la voir incarner Shmi Skywalker, la mère d'Anakin, dans la saga Star Wars.

1991 : L'actrice française Irène Jacob fut récompensée pour son magnifique rôle dans La double vie de Véronique, de Krzysztof Kieslowski. Ce prix marquera un tournant décisif dans sa carrière, puisque l'actrice tournera de nombreux films par la suite, s'exportant même à Hollywood pour quelques productions.

1990 : Ce 43e Festival de Cannes récompensa l'actrice polonaise Krystyna Janda pour son rôle dans L'Interrogatoire de Ryszard Bugajski. Actrice méconnue du grand public, elle tourna par la suite très peu de films.

1989 : Cette année, le prix d'interprétation féminine est allé à la talentueuse Meryl Streep pour son rôle dans Un cri dans la nuit, de Fred Schepisi. À 60 ans, cette figure emblématique du cinéma hollywoodien, affiche une incroyable filmographie et un impressionnant palmarès de récompenses : recordwoman des nominations aux Oscars (elle a reçu la récompense suprême en 1983 pour son rôle dans Le choix de Sophie), ainsi que son septième Golden Globe cette année pour Julie et Julia. Meryl Streep a récemment prêté sa voix au film Fantastic Mr.Fox, sorti en février 2010.

1988 : La sublime actrice américaine Barbara Hershey fut primée meilleure actrice cette année-là pour son rôle dans Un monde à part, de Chris Menges. La même année, on a pu l'admirer en tentation ultime dans La dernière Tentation du Christ, de Martin Scorsese.

1987 : Le prix d'interprétation est remis à Barbara Hershey pour son rôle dans Le Bayou d'Andreï Konchalovsky.

1986 : L'actrice allemande Barbara Sukowa, 60 ans, fut primée à Cannes pour son rôle dans Rosa Luxemburg de Margharete Von Trota : un rôle retraçant la vie d'une jeune révolutionnaire russe. L'actrice tourna très peu de films depuis cette consécration cannoise.

1985 : Le prix d'interprétation revint cette année à Norma Aleandro, actrice argentine âgée de 74 ans. Adepte des films argentins, elle fut récompensée pour L'Histoire Officielle de Luis Puenzo : elle nous fait découvrir à travers son rôle toute l'ampleur et la dure réalité de la dictature argentine. Norma Aleandro sera nommée à de nombreuses reprises, notamment pour l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle en 1987.

1984 : Cette année-là, Cannes récompensa l'actrice britannique Helen Mirren pour son rôle dans Cal, de Pat O'Connor. Le rôle de la veuve irlandaise qu'elle interprète fera totalement décoller sa carrière. L'actrice tournera de nombreux films et sera de nouveau primée à Cannes pour son rôle dans La Folie du roi George de Nicholas Hytner.

1983 : L'actrice Hannah Schygulla a été récompensée pour son rôle dans Histoire de Pierra, de Marco Ferreri. À 66 ans, l'actrice affiche une superbe carrière internationale : elle a entre autres collaboré avec Jean-Luc Godard, Rainer Werner Fassbinder et Amos Gitaï.

1982 : Jadwiga Jankowska-Cieslak, actrice polonaise de 59 ans, fut primée pour son rôle dans Un autre regard de Karoly Maak. Depuis, elle tourna principalement des films polonais et prêta sa voix à la version polonaise du film Alice au pays des merveilles.

1981 : Cette année-là, le jury cannois récompensa la célèbre et mystérieuse Isabelle Adjani pour son rôle dans Quartet de James Ivory. Célèbre pour ses rôles dans Possession, L'histoire d'Adèle H., Camille Claudel ou L'Eté meurtrier, cette icône du cinéma français affiche une impressionnante liste de films et récompenses. Césarisée à cinq reprises en tant que meilleure actrice, elle obtient son dernier César en 2010 pour son rôle dans La Journée de la jupe.

1980 : Actrice française à la brillante carrière, Anouk Aimée fut récompensée pour Le saut dans le vide de Marco Bellochio.
Ses différentes interprétations l'ont couverte de prix, notamment un Golden Globe et une nomination aux Oscars en 1967 pour son rôle dans le cultissime Un homme et une femme, de Claude Lelouch.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel